Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jounées de réflexion sous le thème: la Fibre optique levier de développement au Congo.

par André LOUNDA 21 Octobre 2016, 06:33 Economie

Le secteur des postes et télécommunications a pour objectif principal de garantir aux populations l'accès à moindre coût aux services postaux, téléphoniques et aux technologies de l'information et de la communication et de favoriser l'émergence des emplois générateurs de revenus dans les domaines des TIC notamment la création des start-up et des hubs technologiques. L'essentiel de la performance attendue par le Ministère des Postes et Télécommunications est focalisé sur le développement et la modernisation des télécommunications. C'est dans ce contexte  que le Ministère en charge des Postes et Télécommunications en partenariat avec la Banque Mondiale et la Société Huawei ont organisés les journées de réflexion sur la fibre optique dans la salle de l'auditorium du Ministère des Affaires Étrangères et des Congolais de l’Étranger.

Un large public a échangé ce jeudi 20 octobre 2016 et vendredi 21 octobre avec les parlementaires sur les enjeux et les défis de la fibre en République du Congo.
 
Réunis dans la capitale congolaise, à la faveur des premières journées nationales,

environs 500 participants venus des institutions congolaises, des partenaires au développement, des instituts universitaires des sociétés privées (opérateurs et fournisseurs de service)  et la société  civile, ces journées permettent la mobilisation la plus large possible des sphères d’influence du secteur public, du secteur privé et de la société civile, afin de donner une meilleure connaissance des enjeux et du rôle de la fibre optique dans l’éclosion d’une économie numérique inclusive au Congo.
 
A l’évidence il est question de poser les jalons de l’éclosion d’une telle économie. Puisqu’elle permettra au Congo, non seulement de diversifier l’économie nationale, mais encore et surtout de réduire la fracture numérique en termes d’accès aux réseaux de haut débit et d’utilisation de l’internet. Dans cette perspective, les orateurs qui se sont succédé à la tribune ont noté les avancées significatives réalisées par ce pays, le Congo dans ce domaine et l’engagement du gouvernement d’arrimer le Congo au développement de l’économie numérique.
 
Le Ministre congolais, Léon juste Ibombo, dans son propos de circonstance a fait l’état des lieux du développement des TIC en République du Congo. Aussi a-t-il présenté le cadre juridique et institutionnel adapté aux objectifs de l’édification d’une société de l’information, sans occulter, dans son mot, l’exposé des idées sur le développement d’une infrastructure nationale en télécommunications fiable et ouverte au Monde.
 
Ces journées d’information et de sensibilisation sur le rôle et l’importance de la fibre optique, le Ministre en charge des Postes et Télécommunications Léon Juste IBOMBO a, également, exprimé l’engagement et la détermination du gouvernement de la République du Congo à donner corps et âme à cette économie numérique inclusive. Le Congo, précise le ministre des postes et Télécommunications, travaille à la création d’ « un écosystème des TIC basé sur la confiance des utilisateurs. Pour ce faire, le gouvernement congolais a transmis à la cour suprême, pour avis de conformité quatre avant projets de loi idoines, portant sur les transactions électroniques, la protection des données à caractère personnel, la cryptologie et la lutte contre la cybercriminalité.
Or le Congo a réalisé des progrès indéniables dans le domaine des TICs, a relevé le représentant résident de la Banque Mondiale ISSA Ibrahima. Des mêmes efforts déjà appréciables doivent être poursuivis, a-t-il ajouté, pour améliorer l’accès à l’internet de haut débit. En ce sens que le nombre d’utilisateurs d’internet au Congo a été multiplié par 5, entre 2005 et 2015, faisant passer le taux de 1,4% à 7,6%, selon le rapport de la banque mondiale.
 
A travers ces journées nationales sur la fibre optique, organisées sous le thème « La fibre optique, nouveau levier du développement en République du Congo », les parties prenantes à cette réflexion, vise à augmenter le taux de pénétration du haut débit, en faisant de sorte qu’il atteigne 10%. Ce qui pourrait permettre de d’augmenter le PIB de 3,5%.
 
En prenant la mesure des défis à relever dans ce domaine, et en mettant en œuvre le projet CAB (Central African Backbone), d’un coup de 30 millions de dollars américains, le gouvernement congolais a pris l’engagement de réduire la fracture numérique, en dotant le pays d’infrastructures  de transmission à haut débit sur l’ensemble du territoire national.
 
Organisées par le Ministère des Postes et Télécommunications, en partenariat avec la Banque Mondiale et la Socièté HUAWEI ces journées qui se déclineront en deux jours, permettront de donner une meilleure appréhension des enjeux du numérique , faire le point des réformes dans le secteur des TIC, présenter les enjeux des projets, d’infrastructures en fibres optiques lourdement financés par l’État, de comprendre le marché du haut débit, présenter les tenants et aboutissants de la création de la Société de Patrimoine National (SPN) et la restructuration de Congo Télecom, pour répondre à l’enjeu réglementaire et institutionnel posé par le déploiement des infrastructures en fibre optique.
 

En panels et une opération portes ouvertes dédiée aux Parlementaires, à Congo Télecom et à la  MIC (Maison des Informaticiens du Congo), les participants doivent parvenir à la formulation des conclusions pouvant permettre de combler le fossé persistant en matière d’accès à l’internet de haut débit. Le gouvernement congolais a déjà balisé le chemin en consentant des investissements lourds, matérialisés par la construction d’une infrastructure de 500km entre Pointe Noire - Dolisie et Mbinda, à la frontière avec le Gabon. L' important déploiement depuis près d'une décennie des infrastructures publiques de télécommunications en fibres optiques, qui constitue l'une des indispensables actions gouvernementales mises en œuvre en accomplissement du crédo politique du Chef de l'État son Excellence Dénis SASSOU NGUESSO.pour le secteur des TIC à savoir "Arrimer le Congo au développement de l'économie numérique" décliné au point 5 de son projet de société pour le Congo 2016-2021 "La Marche vers le Développement"

Jounées de réflexion sous le thème: la Fibre optique levier de développement au Congo.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page