Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

La cybersécurité est un enjeu majeur, et que les meilleurs outils que nous avons sont la sensibilisation et le renforcement de la formation

Publié le 23 Septembre 2021 par André LOUNDA in société

 

« La Cybersécurité, un enjeu stratégique pour les Etats, les entreprises et institutions en Afrique », c’est sur ce thème que s’est tenue la 1ère édition du Forum BRAZZA CYBERSECURITY (FBC) organisé par la Société SKYTECH CONGO du 16 au 17 septembre 2021 au Centre International de Conférence de Kintélé en République du Congo.

 

Placé sous le très haut patronage de Son Excellence, Dénis SASSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat, parrain de l’événement, ce forum qui a donné lieu de rendez-vous des décideurs, chefs d’entreprises et acteurs de la cybersécurité qui jouent le rôle de facilitateurs par la fourniture des informations et des solutions concrètes en matière de cybersécurité au profit des décideurs en Afrique. « Présenter l’état de la cybersécurité en Afrique centrale et les enjeux de la transformation digitale ; Identifié les enjeux majeurs imminents de la cybersécurité et les moyens pour renforcer la cyberdéfence » ont été les objectifs que visait ce forum.
Durant deux jours, les experts africains ont récemment sensibilisé les institutions et les entreprises africaines sur la Cyber-sécurité, en vue de les amener à trouver des solutions pour lutter contre les Cyberattaques. Il s’agissait pour les utilisateurs des nouvelles technologies sur la protection des données individuelles, de promouvoir la culture de la Cyber-sécurité en Afrique centrale en général et au Congo en particulier, d’identifier les faiblesses techniques des systèmes d’informations des états, des entreprises à proposer des phases pratiques d’une balance numérique sécurisée pour les pouvoirs publiques et les particuliers.
Ouvrant les travaux du forum,Léon Juste IBOMBO, Ministre en charge des Postes, des télécommunications et de l’Economie Numérique a souligné que cette première 1ère édition vise à offrir des opportunités d’affaires aux patrons d’entreprises et d’autres décideurs. Aussi, il a qu’elle est de même une occasion de faire la promotion d’une vision africaine de la cybercriminalité pour permettre le renforcement de la lutte contre la cybercriminalité.
De son côté, M. Patrick MUYAYA, Ministre de la Communication et des Médias de la République démocratique du Congo a souligné que ce forum tombe à point nommé, car il permettra aux décideurs économiques et politiques de s’imprégner dans les détails de la Cyber-sécurité.
Aussi, il a déclaré qu’aujourd’hui, on ne peut pas penser numérisation sans prendre en compte cette composante sécuritaire qui est la garantie de tous. La cyber-sécurité est un enjeu majeur. En République Démocratique du Congo, nous y travaillons de manière étroite avec le ministère du numérique. La maîtrise de ce secteur est un facteur clé qui va permettre le développement économique et la protection de nos Etats, du point de vue cybernétique.
Quant à M. Arnaud Aken ELION, le promoteur du Forum Brazza Cyberecurity, Manager général de la société SKYTECH CONGO de plus en plus connectée sur internet, donc sujette aux cybers menaces, l’Afrique est en quête de la meilleure approche pour protéger ses internautes et développer son économie. Précisant l’intérêt principal de cette rencontre de Kintélé, il a souligné que le véritable enjeu de ces assises est comment concilier le formidable potentiel de liberté, d’échange et de progrès avec des exigences absolues et totales de sécurité et que le marché de la cyber-sécurité en Afrique est estimé à 2,5 milliards de dollars en 2021, le forum reste un cadre d’échange et de discussion entre les acteurs de l’écosystème du numérique et les décideurs africains. « Nous avons mis en avant les grands leaders et experts de la Tech, de la cybersécurité et nos hautes institutions pour partager leurs connaissances et leurs avis sur les questions de cybercriminalité en Afrique, leurs solutions en matière de protection de données, d’émergence technologique et de transformation digitale »,a-t-il indiqué.
 
Signalons que les participants de plus de 30 pays ont pris à ce grand rendez-vous du numérique.

 

Commenter cet article