Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Présentation du nouveau PND et réactions des représentants de la société civile congolaise pour son amélioration

Publié le 26 Octobre 2021 par André LOUNDA in Economie

Les représentants des conseils consultatifs nationaux ont répondu présent à l’invitation de Madame Ingrid Ghislaine Olga EBOUKA-BABACKAS, Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale, le 26 octobre 2021 à Brazzaville  pour apporter leurs contributions afin d’améliorer le nouveau PND 2022-2026 en cours d’élaboration.

Réuni à  huis clos, peu avant ouvrant les travaux de cette rencontre, Madame Ingrid Ghislaine EBOUKA-BABAKAS dans son mot introductif à rassurer ses invités sur les enjeux de ce nouveau Plan National de Développement en cours d’élaboration et a fixé les objectifs de ces travaux. « Je voudrais un échange directe avec ceux qui sont en capacité de nous donner le tout de la société civile au Congo. Je voudrais vous remerciez d’avoir répondu à mon invitation. Le Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale  a aujourd’hui sur sa table de travail l’élaboration du nouveau plan National de Développement 2022-2026. Son Excellence Monsieur le Président de la République lors de son investiture dans son discours a annoncé de façon solennelle que très vite, il y aurait un nouveau Plan National de Développement pour rendre de façon programmatique l’exécution de son projet de société. Et donc, nous avons aujourd’hui, l’honneur d’être à la tâche mais, reconnaissant le rôle de la société civile dans le processus de la mise en œuvre d’un Plan National de développement, le Ministre que je suis a souhaité cette rencontre et déjà, je disais merci d’y avoir répondu, d’avoir trouvé du temps pour que l’on puisse ce matin déroulé un peu plus la vision que nous avons aujourd’hui sur ce que nous devrions mettre dans ce nouveau Plan National de Développement afin que par vos contributions issues certainement de cet échange puissent améliorer ce document important. Ce document très important qui d’ailleurs revêt la forme d’une loi c’est-à-dire qui après le travail de l’exécutif le Parlement va s’emparer de ce travail pour lui donner une touche finale. J’espère que nous passerons ce cap parce que vous auriez vous aussi apporté au moment de l’élaboration cette contribution significative au succès de cette entreprise qui semble toute une entreprise commune. Voilà donc, le plat de résistance de nos échanges de ce matin : Présentation du nouveau Plan National de Développement et puis votre réaction pour que ce document soit améliorer. Merci encore une fois aujourd’hui d’être réunis autour de cette table pour que l’on puisse discuter du travail qui est en cours », a fait savoir Ingrid Ghislaine Olga EBOUKA-BABACKAS.

En conclusion, Germai Céphas EWANGUI, Secrétaire Permanent du Conseil Consultatif de la Société Civile et des ONG ravi de cette initiative du Gouvernement a exprimé ses sentiments de satisfaction au cours d’une interview qu’il a accordé à la presse.

« Notre pays est dans la dynamique de l’élaboration de son nouveau Plan National de Développement. Et cette fois-ci ça sera le PND 2022-2026. Ce programme visant l’épanouissement, le développement du pays, nécessite l’implication de l’ensemble des parties prenantes. Aujourd’hui, Madame le Ministre a jugé utile d’inviter les responsables de différents conseils consultatifs nationaux en vue d’échanger sur la quintessence de ce programme et de recueillir nos avis. Nous notons que ce programme est qualifié d’un programme de nouvelle génération. Il prend en ligne de compte, le projet de société du Président de la République dans un contexte de crise. Donc, c’est un programme qui va faire à la fois la riposte, qui va créer des conditions optimales pour recréer la croissance, engager et accélérer la marche du pays vers le développement. Ainsi, l’ensemble des conseils consultatifs nationaux tout en souhaitant l’initiative de Madame le Ministre en particulier, du Gouvernement en Général, nous nous sommes engagés dans un bref délai de lui faire parvenir les contributions de chacun des conseils afin que nos avis soient pris en ligne de compte. Quand on parle des conseils, on, parle des sages et des notabilités traditionnelles, des questions de paix parce que nous avons un Conseil National du Dialogue, Conseil de la Femme, des questions de la jeunesse, des personnes vivant avec handicap et des organisations de la société civile », a expliqué Germain Céphas EWANGUI.

 

Commenter cet article