Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Un nouveau PND pour lutter contre la dégradation économique du pays est en cours d’élaboration au Congo

Publié le 22 Octobre 2021 par André LOUNDA in Economie

 

Le PND 2022-2026 en cours d’élaboration qui se déroule dans une approche participative rassemblant une équipe pluridisciplinaire constituée par les représentants des différents acteurs à ce processus , érigerai un tronc solide nourri de la sève puissante de la volonté du Gouvernement congolais d’opérer une transition économique de rente pétrolière vers une économie forte diversifiée dont le socle demeure  un secteur privé entreprenant et dynamique. Pour se faire, après avoir échangé avec les partenaires au développement, Madame Ingrid Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, Ministre de l’Economie, du Plan,  de la Statistique et de l’Intégration Régionale, cette fois-ci a échanger avec les représentants du secteur privé, le vendredi 22 octobre 2021 à Brazzaville.

Il s’est agi pour Madame le Ministre, dans une démarche rationnelle et participative, d’échanger avec les représentants  des différents syndicats patronaux à savoir : la COPECO, l’UNOC, la COGEPACO et la CCEC en présence du représentant de la Chambre de Commerce de l’Agriculture et de l’Industrie de Brazzaville afin de dessiner ensemble l’avenir économique et social de notre pays.

Dans son mot introductif, elle a souhaité premièrement que cette rencontre  est essentielle parce qu’elle marquera la différence, la différence en quoi ? La différence dans la procédure, la procédure d’élaboration du Plan National de Développement 2022-2026. « Nous sommes en pleine élaboration d’un document déterminant, déterminant pour l’avenir économique, l’avenir social de notre pays. Et c’est pour cela qu’en ce moment, nous avons pensé qu’il fallait faire le faire différemment. Les autrefois, le caractère inclusif des opérateurs économiques étaient surtout attendu au moment de la mise en œuvre du plan mais, cette fois-ci, nous nous sommes interrogés sur nos propres lacunes, notre propre défaillance de départ. Comment voulez-vous impliquer des acteurs aussi important si ce n’est qu’au moment de la mise en œuvre que vous les sollicitez ? Donc pour réparer cette défaillance de départ, nous avons pensé qu’il était bon qu’au moment précis qui détermine où nous élaborons le prochain Plan National de Développement 2022-2026 que nous associons des acteurs aussi importants que les acteurs privés », a-t-elle fait savoir.

Poursuivant son propos, Madame le Ministre a manifesté sa satisfaction sur le nouveau plan qui est en cours d’élaboration, « C’est pour cela qu’avec tout mon confort, toute ma satisfaction lorsque je vous vois aussi nombreux autour de cette table. Nous allons au cours de cet échange essayer de vous présenter la nouvelle philosophie de son temps du nouveau PND de nouvelle génération, c’est un PND de seconde génération parce qu’il a des critères spécifiques distincts des plans que nous avions eu à mettre en œuvre dans ce pays depuis plusieurs décennies. Nous allons donc essayer de vous convaincre du succès que nous attendons de la mise en œuvre de ce PND. Mais, c’est un dialogue, c’est une concertation, c’est un échange. Nous avons besoin de nous enrichir de votre contribution, de votre point de vue. Comment effectivement vous allez pouvoir nous accompagner, accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de ce nouveau plan », a –t-elle déclaré.

Ouvrant la séance de travail avec le secteur privé a indiqué que c’est pourquoi que dans un second temps nous aimerions vous écoutez attentivement, nous mettre sur table vos préoccupations légitimes pour qu’à la fin nous ayons un consensus sur la manière pour qu’ensemble, nous allons pouvoir mettre tous les ingrédients pour qu’il y est la réussite au bout. La réussite au bout, c’est quoi ? C’est finalement de lutter contre la dégradation de la situation économique. Donc, en réalité c’est d’apporter ensemble les bonnes réponses dans la mise en œuvre de ce Plan National de Développement à la situation économique, la crise que nous traversons en ce moment.

Les participants ont travaillé  à huit clos et au terme de la rencontre, les représentants des deux parties ont exprimé leur satisfaction à la presse.

Monsieur Roger OBESSE, Président du Collectif des Opérateurs Économiques du Congo (COPECO) a estimé qu’en tant que secteur privé« nous apportons notre contribution à l’élaboration du PND 2022-2026 de nouvelles générations pour que l’économie nationale reprenne son envol. Les capacités de ce PND seront améliorées pour que tous les acteurs économiques se retrouvent également ».

Commenter cet article