Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

JOURNALISME ET ETHIQUE CONGO-JEC crée pour redorer le blason des métiers du Journalisme

Publié le 7 Mai 2022 par André LOUNDA in société

Prélude à la célébration de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse, une plateforme dénommée « JOURNALISME ET ETHIQUE CONGO- JEC » a fait sa sortie officielle, le 02 mai 2022 à Brazzaville. Crée dans le but de promouvoir la pratique de qualité du Journalisme en République du Congo, Il s’agit de revenir aux fondamentaux du métier, en allant aux enquêtes, c’est-à-dire en reportage, en traitant dans l’équilibre les informations recueillies, puis en les diffusant en toute responsabilité dont le leitmotiv est : « Qui n’a pas fait d’enquête, qui n’a pas fait de terrain, n’a pas de parole, devrait-on répéter tous les jours dans les salles de Rédaction.

Dans son discours de circonstance, Arsène Sévérin NGOUE, Directeur Exécutif de JEC a fait savoir que JEC est une organisation des journalistes et des médias, munie depuis plusieurs mois, et crée en début de cette année et dont les missions sont nobles et précises tel que nous l’a rappelé le modérateur de cette cérémonie. Le journalisme n’est pas un perroquet ou un personnage de théâtre qui exécute le rôle qui lui est assigné, Non ! Le journaliste exerce son métier sans état d’âme, ni complaisance, en son âme et conscience, sauf si bien sûr il en a monnayé.

« L’organisation que nous lançons ce jour va s’activer à nous fédérer autour des pratiques d’un journalisme de qualité en promouvant les principes éthiques et déontologiques du métier, une collecte d’information obéissant à une démarche équilibrée et transparente, une implication plus affirmée du personnel féminin dans les genres journalistiques comme l’investigation, un comportement plus honnête et responsable envers les sources d’information », a-t-il laissé entendre.

« Le Journalisme est l’un des rares métiers au Congo où en rentre comme on veut : les commerçants, les enseignants, les agriculteurs ou les diplômés sans emploi prestent aujourd’hui comme journalistes. Mais, là n’est pas le problème pour une profession libérale. C’est pourquoi, les règles d’éthique et de déontologie doivent s’imposer à nous tous. Ce qui permettra de déceler parmi nous les moutons noirs », a déclaré Arsène Sévérin NGOUE.

Comme solution, JEC se propose pour cela, de prendre des grandes initiatives pour former et renforcer les capacités des journalistes. Le besoin en effet à ce niveau est très important. Très peu de journalistes se forment ou s’adaptent aux changements de notre métier. Nombreux sont dépassés et peu tiennent la corde. Tout comme dans la production et le renouvellement des programmes, les organes de presse n’investissent quasiment dans la formation des agents.

« La façon de pratiquer notre métier a changé depuis quelques années. Les approches des années 70-80 ne peuvent plus faire recette aujourd’hui. Le métier migre vers le numérique. Et c’est la thématique choisie cette année par l’UNESCO : les médias à l’ère du numérique. Depuis quelques années en effet, il y a un vrai mouvement du côté des médias numériques et des réseaux sociaux. Les jeunes journalistes ont véritablement de l’emprise sur ces nouvelles technologies. Mais, ils ne doivent pas oublier de lier l’éthique, la déontologie et la pratique quotidienne du métier avec les nouvelles technologies. Les journalistes ne sont pas les bloggeurs, les journalistes ne sont pas lanceurs d’alerte. Même s’ils peuvent le faire, ils sauront en ce moment différencier les deux activités’, a-t-il poursuivi.

Pour conclure, il a rappelé que les patrons des médias et les responsables des médias publics et privés doivent rester clairs sur la ligne éditoriale, ne pas la tripoter au gré des intérêts politiques et économiques. Ils doivent laisser le journaliste faire son travail selon les termes de leur contrat de travail et la ligne éditoriale adoptée par tous ou à laquelle le journaliste a librement adhéré, en acceptant de travailler dans ce média.

A noter qu’à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse, JOURNALISME ET ETHIQUE CONGO, JEC en sigle, est un cadeau offert aux journalistes et personnels assimilés dans les entreprises de presse, pour revenir aux fondamentaux du métier et pour défendre et protéger leurs droits.

 

Commenter cet article