Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Un film, « PARCOURS », la nécessité d’un don de sang par la bravoure

Publié le 9 Mai 2022 par André LOUNDA in Culture et Arts

« PARCOURS », est le titre d’un film congolais de genre long métrage de 66 minutes, qui retrace l’histoire poignante d’une mère et de son intrépide fille « BAYI », risquant tour à tour leurs vies dans le District de Djouéké tombé entre les mains des rebelles armés, pour mettre la main sur des poches de sang indispensable à leur survie. On y retrouve dans les rôles principaux Doria LEMBE, Jehf BIYERI, Laure BANDOKI, Harvin ISMA, Lionel MABIALA et Rolf NGUIE La sortie officielle de ce film placée sous le très Haut Patronage de Dieudonné MOUYONGO, Ministre congolais de la Culture et des Arts a eu lieu le dimanche 08 mai 2022 dans la salle de cinéma, Canal OLYMPIA de Poto-Poto à Brazzaville.

Ce film, réalisé par Saïd BONGO et le Grand-Duc ESSEBOTH, est une coproduction de BM Prod et Bunda INITIATIVE présenté au public Brazzavillois, au menu de cette séance de projection, il y a eu : de l’animation musicale et des chants par Bradley MIXEL, de Stand-up par Stéphanie Bluetooth, du Slam par Miland, la projection du film, la présentation des castings, de la production et des partenaires, les mots de circonstance des producteurs et le mot de clôture du Ministre.

Pour Dieudonné MOUYONGO, après avoir suivi le film a déclaré que la pluie, c’est une bénédiction et le film « PARCOURS » est déjà bénie. « Lorsque j’ai suivi ce film si vous l’avez constaté que dans tous les établissements sanitaires de notre pays, nous avons besoins de sang ! », a laissé entendre le Ministre.

En ce qui concerne la culture en République du Congo, le Chef de ce département a fait savoir que la culture, la production cinématographique se porte bien parce que la culture peut-être que vous ne savez pas des textes existent. La culture ne peut pas s’arrêter ! Lorsque nous suivons les médias, on dit que la culture se porte mal ! Je dirais que c’est faux ! J’ai commencé à travailler dans ce département depuis l’époque de Jean Baptiste TATY LOOUTARD avant que je devienne Ministre, j’ai commencé de voir comment les choses évolues dans ce pays et quand nous sommes arrivés à la tête de ce département, nous avons fait une chose importante : de revoir l’arsenal juridique de mon département. C’est que cela signifie, c’est qu’après ce travail nous aurions la possibilité d’appuyer la production cinématographique dans notre pays comme cela se fait dans les autres pays d’Afrique et de l’Afrique de l’Ouest. Voilà pourquoi nous devrions soutenir les acteurs du cinéma. Maintenant, nous devrons les soutenir aujourd’hui, nous venons de le faire par votre présence et demain lorsque « PARCOURS » sera programmé à être projeté, nous viendrons payer ! C’est une façon de soutenir la production cinématographique de notre pays. C’est une façon de soutenir ses talentueux acteurs ! Ce que j’ai vu mes dames, messieurs, c’est extraordinaire que ce soit Saïd, que ce soit le Grand-Duc, que ce soient les acteurs, ils sont tous talentueux. Nous allons les soutenir. Et nous pouvons applaudir pour eux ! Ils ont tous pu bien jouer leur rôle, de faire encore comme ils ont réussi de produire par rapport à leur attachement au 7ème art qui est le cinéma.

Quant à Saïd BONGO, il a déclaré que quand il a vu la pluie, son cœur a tremblé et ce n’est qu’après qu’il s’est rendu compte que c’était une pluie de bénédictions et il a cru que le film « PARCOURS » est béni. Produit par leurs propres moyens, ils ont pu réaliser leur projet ensemble avec le Grand-Duc.

A noter que PARCOURS est un appel lancé à toutes les populations congolaises à faire un don de sang pour sauver des vies à travers notre pays. Saïd BONGO qui n’en est pas à son premier coup d’essai dans la cinématographie en République du Congo, pour mémoire on citera  « Les caprices du destin » ou encore « La pierre précieuse » sorti en 2016.  Un joli parcours pour ce réalisateur qui aura fait ses armes à DRTV, avant de fonder son label le Club des cinéastes.

 

Un film, « PARCOURS », la nécessité d’un don de sang par la bravoure
Commenter cet article