Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Jean Luc MOUNTHOU s’est dit satisfait au lancement officiel des épreuves du Baccalauréat 2022

Publié le 21 Juin 2022 par André LOUNDA in Eduaction

Les épreuves écrites du baccalauréat général, Session de juin 2022, ont été lancé le mardi 21 juin 2022 et prendront fin le 24 juin. Au total, ils sont 94. 371 candidats  répartis dans 244 centres sur toute l’étendue du territoire national. A Brazzaville, le Ministre de l’Enseignement Préscolaire, Primaire, de l’Enseignement Général et de l’Alphabétisation, Jean Luc MOUNTHOU a visité quelques centres d’examen pour constater l’effectivité du déroulement de cet examen d’Etat. Au cours de ce premier jour des épreuves, toutes les séries, littéraire et scientifique, ont débuté par les mathématiques.

Tour à tour, dans les centres visités par Jean Luc MOUNTHOU notamment, les Lycées Pierre Savorgnan de Brazza là où ont été lancées les épreuves, Lumumba et Révolution, les épreuves écrites du Baccalauréat se sont déroulés dans la sérénité. Le Ministre Jean Luc MOUNTHOU a encouragé les candidats à ne compter que sur leurs connaissances acquises durant toute cette année scolaire. Peu avant le lancement de ses épreuves écrites, les services pédagogiques au niveau de la Direction des Système d’Information et de Communication (DSIC/ DEC) ont mis la main sur deux personnes mal intentionnées (un enseignant et un bénévole) qui auraient empoché une somme de 45.000 FCFA par élève pour les faire inscrire sur les listes officielles ; ce qui n’a pas été malheureusement fait, a-t-on appris. Ces présumés auteurs d’arnaque, à en croire les responsables du département de l’enseignement, ne seraient pas à leur premier forfait. Face à ce comportement, Jean Luc MOUNTHOU a déclaré qu’Il arrive comme ça des marchands d’illusion qui se mettent en travers de notre système éducatif qui promettent monts et merveilles à de jeunes candidats. Ces personnes vont pouvoir dévoiler leur stratagème. Ils seront livrés aux services de police et de sécurité. Des enquêtes seront menées pour voir s’il n’y a pas derrière, toute une organisation diabolique qui fonctionne et qui pourrait mettre en déroute de nombreux candidats au Baccalauréat cette année.

Pour les élèves qui n’auront pas retrouvé leurs noms sur les listes, Jean Luc MOUTHOU a rassuré qu’ils vont passer leur examen dans les différents centres les plus près de leur lieu d’habitation où leurs copies seront placées dans des enveloppes spéciales et seront traitées normalement. Par ailleurs, deux (02) centres parallèles ont été créés au Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville (CHU-B) pour les candidats malades. « Il y a beaucoup de satisfaction du fait que le Gouvernement s’était engagé à organiser de façon permanente et régulière des examens d’Etat propres. Nous en avons encore la preuve cette année. Il faut commencer à saluer le travail du Gouvernement et puis s’engager fermement dans la vision du Chef de l’Etat M. Dénis SASSOU-N’GUESSO quant à la prise en charge de cette jeunesse scolarisée. Et donc la satisfaction est la nôtre ce matin au regard de la tournée que nous avons effectué dans la ville de Brazzaville. Tout se déroule bien et tout fonctionne à merveille », a affirmé Jean Luc MOUNTHOU.

A noter que Brazzaville compte au total 45161 candidats dont 23609 filles.

 

Commenter cet article