Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane a évalué l’impact des traitements sur le profil lipidique et glucidique, désormais il est Docteur

Publié le 1 Juin 2022 par André LOUNDA in Eduaction

« L’étude du profil lipidique et  glucidique des patients sous traitement antirétroviraux de deuxième ligne à Brazzaville et Pointe Noire en République du Congo », est le titre de la Soutenance de thèse de Doctorat Université Marien NGOUABI pour l’obtention du grade de Docteur  dans le Domaine : Sciences de l’ingénieur ; Parcours : Ingénierie Moléculaire et sensorielle de l’Aliment ; Spécialité/Option : Ingénierie Moléculaire de l’Ecole Nationale Supérieur Polytechnique (ENSP), Université Marien NGOUABI soutenu et défendu publiquement le 01 juin 2022 dans la salle de conférences de la Grande Bibliothèque Universitaire de ladite université par MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane, Titulaire d’un Master en Sciences de l’ingénieur. Placée sous la Direction de thèse du Professeur Marie Geneviève MALOUMBI, Maître de Conférences, UMNG.

En effet, le Jury composé de : Président : DIATEWA Martin, Professeur Titulaire, UMNG ; Rapporteur Interne : Jacques Félix PEKO, Professeur Titulaire, UMNG ; Rapporteur externe : Gaël Damen MAGANGA, Maître de Conférences, Université des Sciences et Techniques de MASUKU ; Examinateur : MBEMBA François, Professeur Titulaire, UMNG ; Directrice de thèse du Professeur Marie Geneviève MALOUMBI, Maître de Conférences, UMNG. Le Jury  après avoir écouté et échangé avec l’impétrant sur le travail de recherche qu'il a effectué MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane a maîtrisé le sujet, la méthodologie et les hypothèses ont été bonnes et appréciées et a répondu favorablement au questionnement du Jury  ainsi, le Jury lui a décerné le grade de Docteur de l'Université Marien NGOUABI avec la mention "Très Honorables et les félicitations du Jury". Cette mention est justifiée par l’originalité, la qualité de cette thèse de 192 pages subdivisée en 07 parties insufflée par les hypothèses et approches méthodologiques qui ont servi à l’impétrant d'outils d’analyse.

Pour MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane, dans son résumé, « L’étude que nous avons menée chez les patients mono et co-infectés recevront des traitement antirétroviraux de deuxième ligne a pour objectif d’évaluer l’impact desdits traitements sur le profil lipidique et glucidique de ces patients suivis dans certains centre de Brazzaville et de Pointe Noire. Il s’agit d’une étude analytique et transversale, conduite chez les patients et les sujets séropositifs dépourvus de facteurs de risque cardiovasculaire. Le CT, TG, HDL et les glycémies ont été dosés par la méthode enzymatique. Le DDL, VLDL, IA et l’IMC ont été calculés. Les tests de sérologie VIH et des hépatites ont été réalisés par la méthode immuno-enzymatique. Les CD4 ont été quantifiées. Les résultats obtenus montrent que sur 302 sujets (261 patients et 41 des sujets séropositifs) soit 88,51% sont mono-infectés par le VIH, 4,22% co-infectés par le VIH-VHB, 6,9% par le VIH-VHC et 0,38% par le VIH-VHB-VHC. L’impact des ARV chez les différents groupes de patients a révélé des fortes perturbations du profil lipido-glucidique, mais également chez les témoins. Ces perturbations ont entrainés des anomalies métaboliques, en particulier le dyslipidémonie variant entre 10 et 70,29%, l’IR entre 10 et 52,17%, les RCV entre 12,63 et 50% et le diabète de type 2 (4,35%) , tandis que chez les témoins les prévalences sont respectivement de 78,05%, 39,02%, 43,90% et 7,3%. Ces anomalies prédominent chez les femmes et chez les sujets (mono-infectés et les témoins) appartenant aux tranches d’âge de 35-44 ans et 45-54 ans. Cependant, chez les sujets co-infectés, ces anomalies varient d’un groupe à un autre en termes de genre et d’âge. En revanche, ces quatre anomalies prévalent chez les patients en déficit immunitaire sévère et les exposent donc à des risques élevés des maladies cardiovasculaires.

Plusieurs molécules antirétrovirales (RTV, LPV, LPV/r, ABC, DD1 et AZT) ont été associés lipido-glucidiques, mais d’autres (TDF, FTC et 3TC) ont favorisé la baisse de ces paramètres. En outre, l’étude souligne une responsabilité non négligeable d’autres facteurs comme le virus hépato tropes en particulier le VHB ou des co-infections VIH-VHB et VIH-VHC. L’efficacité thérapeutique des ARV notamment de deuxième ligne sur le VIH reste incontestables jusqu’à nos jours ».

Très heureux des résultats de sa recherche, très mouvant et satisfaisant MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane, le nouveau Docteur de l’Université Marien NGOUABI, n’a pas caché ses sentiments à nos micros au cours d’une interview qu’il nous a accordé. «  Mes impressions, sont des impressions de joie, c’est un grand plaisir après avoir fourni tant d’effort et qu’arrivé à la fin, on a eu des résultats qui peuvent honorer les parents et ils sont très content. Ce thème que j’ai traité, représente une grande importance pour nous parce que les patients qui sont sous traitement sont nos parents, nos frères, nos sœurs  ou nos enfants et qui se retrouvent devant des difficultés parfois le traitement est bien et bel là et quand on les soumet à ce traitement on comprend qu’il y a des maladies cardiovasculaires qui arrivent et elles bouleversent les médecins qui les suivent et j’ai pensé mener cette étude pour savoir qu’est-ce qui en ai la cause. Au premier abord on a suggéré est-ce que les traitements ne sont pas responsables en partie. Nous avons donc mené nos recherches et à la fin on a constaté que ce sont les traitements qui sont à l’origine de cela. Pour mener cette étude, les difficultés sont très énormes, réalisé une thèse au Congo ce n’est pas facile ! Quand on lit les documents et quand tu t’imprègne là-dedans, tu vas comprendre qu’il y a beaucoup des paramètres que tu ignorais tout simplement parce que financièrement, il n’y a pas de structures qui peuvent financer les recherches. Et donc, vous êtes obligé de mettre parfois les mains dans vos poches ou une personne de bonne volonté qui doit peut-être intervenir pour vous aider afin d’avancer pour travailler ».

 

Commenter cet article