Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Henri BOUKA rassure que le lundi, les agents de la force publique peuvent s'exprimer aux urnes pour bien voter

Publié le 2 Juillet 2022 par André LOUNDA in Politique

C'est au cours d'une conférence de presse que le Président de la CNEI, Henri BOUKA a animé dans le cadre des élections locales et législatives le 02 juillet 2022 à Brazzaville en présence des membres des commissions, face à la presse, ce dernier a échanger avec les journaliste pour évaluer la première phase de la campagne électorale et les préparatifs du scrutin militaire ainsi que la problématique de certains candidats qui ayant déposé leurs dossiers, n'ont pas vu leur liste. Avec un corps électoral global de 2.877.082 pour 151 circonscriptions électorales aux législatives, 1625 listes pour les conseillers locaux, sur 1458 sièges. dont 1.374 candidats pour les législatives. Tout est fin prêt pour le vote des agents de la force de l'ordre.

le Président de la CNEI, Henri BOUKA a premièrement rappelé du travail que la Commission et l'administration ont pu faire pour une meilleure organisation du scrutin des agents de la force publique prévu le lundi, il s'agit là les agents de la gendarmerie, l'armée et la police. « Il nous revient que l'opinion nationale veut être éclairée et informée sur un certain nombre de points liés à l'organisation se rapportant à l'effectivité des opérations de vote de Lundi 4 et Dimanche 10.Et je me suis dit que la meilleure façon de répondre à l'opinion c'est de rencontrer les hommes de médias publics et privés», a rassuré le président de la CNEI. A titre de rappel, il a souligné les missions assigné à la CNEI,« comme vous le savez, gère les opérations relatives à la préparation et à l'organisation des élections. Ses missions sont très encadrées strictement par les lois de la République de telle sorte qu'en réalité nous ne gérons pas les états d'âmes des candidats ; nous gérons plutôt les idées contraires au processus électoral pouvant entraîner l'arrêt immédiat du déroulement du vote».

Il s'est dit satisfait du déroulement de la campagne électorale et rassure la population que les scrutins du 4 et 10 juillet auront bel et bien lieu.

La Commission électorale qu'il dirige de mains de maître a mis tout en place pour que l'élection anticipée de militaires ait bien lieu dans des centres repérés. Haro à ceux qui prient pour que les élections n'aient pas lieu aux dates indiquées. Sa Commission travaille pour que durant les restes des jours pour que rien ne soit laissé au hasard.
S'agissant des conflits entre candidats, cela ne relève pas de sa Commission, a-t-il fait savoir et quant à l'incident survenu à Ouesso, dans le département de la Sangha,« Concernant le cas du candidat de Ouesso, nous allons nous réunir dans les plus brefs délais pour délibérer. Je vous informe que nous suivons tout le monde et nous écoutons leur messages avec beaucoup d’attention », a-t-il précisé.

 

Commenter cet article