Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Sensibilisation des citoyens congolais sur les droits de succession

Publié le 4 Octobre 2022 par André LOUNDA in Société

La Semaine du jeune Avocat a été lancée le 03 octobre 2022 à Brazzaville. Organisée par l’Union des Jeunes Avocats de Brazzaville que dirige Maître Scructing MOUYETI, cette semaine vise la promotion de la règle du droit, une occasion toute bien indiquée qui permet aux jeunes avocats de s’exprimer et de réaliser les missions qui leurs sont assignées à travers leurs textes consécutifs.

Selon Scructing MOUYETI le Président de cette association, il y a un grand intérêt à travers le thème consacré à cette semaine du Jeune Avocat, vous constaterez qu’ils traduisent par cette activité leur attachement aux principes de droit et tout en exprimant par la même occasion leur volonté à œuvrer pour le respect de la règle de droit et à expliquer aux uns et aux autres, aux citoyens congolais ce que c’est un avocat, ce que fait un avocat, l’apport social même de l’avocat.

S’agissant des activités à mener au cours de cette semaine, le Président de cette association a fait savoir qu’après cette cérémonie officielle de lancement des activités liées à la Semaine du Jeune Avocat, ils ont prévu ç partir d’aujourd’hui mardi d’être dans les différentes mairies de Brazzaville pour communiquer, sensibiliser les citoyens sur le droit de succession et particulièrement, ils vont s’atteler sur les droits des veuves. A côté de cette sensibilisation qui se déroulera dans les différentes mairies, ils vont assister gratuitement quelques citoyens qui sont poursuivis devant les chambres correctionnelles du Tribunal de Grande Instance de Brazzaville. Egalement, ils ont prévu des débats qu’ils vont organiser entre eux et avec certains juristes qui ne sont pas avocats pour effectivement participer à la construction de la règle de droit.

Quel est la place de l’avocat dans la construction d’un Etat de droit ?

Scructing MOUYETI : « Nous le savons tous que l’avocat est un défenseur des droits, l’avocat participe à l construction de l’Etat de droit. Lorsqu’un citoyen se voit ses droits bafoués, il aura recours à cet acteur judiciaire qui est l’avocat et celui-ci va rappeler au pouvoir public et à toutes les instances leurs devoirs conformément à la loi et leurs devoirs au respect de la règle de droit. C’est pourquoi nous avons dit à travers notre allocution que l’Etat de droit ne peut se concevoir sans avocat ! Parce que celui-ci est un acteur central de cet état de droit. Celui-ci conformément à notre loi est un acteur indépendant qui peut donc rappeler à tout moment à notre Etat et à toutes les institutions, leurs devoirs quant au respect de la règle de droit et lorsque vous le constatez vous-même si un citoyen est poursuivi sans avocat, il court le risque de voir ses droits bafoués parce qu’aucune personne ne peut l’assister, aucune personne ne peut rappeler à l’autorité devant laquelle où il se trouve sur le respect de ses règles. L’avocat étant essentiel autant que les autres acteurs du droit dans la construction d’un Etat de droit ».

Par cette même occasion, Scructing MOUYETI  informe les citoyens congolais qu’aujourd’hui mardi, les jeunes avocats vont se déployer dans les différentes mairies des arrondissements de la ville de Brazzaville pour communiquer, discuter avec les citoyens. Ils peuvent se rapprocher ce mardi à partir de 10 heures dans les différentes mairies pour discuter avec les avocats qui y sont déployés. La discussion sera porté autour du thème : «  Les droits de succession », c’est pour comprendre les problèmes qui se posent dans les familles après un décès. Vous êtes invités à y participer en toute liberté du 04 au 06 octobre 2022.

A noter au programme, sensibilisation et consultations gratuites dans les mairies de Brazzaville le 04 octobre (Bacongo, Poto-Poto, Mfilou, Talangai, Djiri, Moungali, Ouenze).
Assistance judiciaire gratuite devant les chambres correctionnelles les 3, 5 et 6 octobre 2022.
Journée scientifique pour débattre sur la loi n°19-2022 du 04 mai 2022 portant lutte contre les violences faites aux femmes en République du Congo et sur les conditions socioprofessionnelles du jeune avocat.

 

Commenter cet article