Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Agenda 2063 : le Congo s'évalue et se projette vers un 2ème plan décennal avec l’appui technique de l’Union africaine

Publié le 16 Novembre 2022 par André LOUNDA in Economie

Les experts nationaux venant des différentes institutions, du secteur privé, de la société civile et des confessions religieuses se sont attelés du 15 au 16 novembre 2022 à Brazzaville, au cours d’un atelier pour examiner et valider le premier rapport national de suivi de la mise en œuvre du plan décennal de l'Agenda 2063 de l’Union africaine (UA). L’objectif global a été de se sensibiliser sur l’Agenda 2063 et de valider le draft du premier rapport mise en œuvre de l’Agenda 2063 de la République du Congo. Le Congo, certes a fait des progrès, mais il lui reste de nombreux défis à relever.

Ouvrant les travaux, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, Ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régional a laissé entendre qu’à travers ces plans, le Gouvernement entend, notamment, poursuivre la réalisation des projets intégrateurs avec un accent sur les infrastructures, l’énergie, le numérique et l’amélioration du climat des affaires. Pour mesurer les acquis engrangés dans l’exécution du premier plan décennal, et conformément aux recommandations de la commission africaine, le Congo a élaboré ce premier rapport de suivi qui s’inscrit certes dans le cadre de l’évaluation de l’exécution du premier plan décennal, qui couvrira la période 2023 à 2033. Il offre un aperçu du niveau atteint par la République du Congo, comparativement aux cibles définies par l’agenda 2063, au cours de la période 2014 à 2033. Au cours de cette évaluation, nous notons que la réalisation de ce plan décennal est intervenue dans un période de marasme économique induit par une succession de facteurs. Tout d’abord, la baisse des cours mondiaux du pétrole. Cette chute est à l’origine de la récession dans laquelle l’économie congolaise a été plongée à partir de 2016. Elle s’est traduite par la contradiction du budget de l’Etat, principal instrument de financement des projets de développement du Congo. Les finances publiques congolaises ont ensuite été marquées par le poids de l’endettement. En effet, en 2019, la dette du Congo a atteint 120% du PIB. Ce qui a contraint le Gouvernement a privilégié le remboursement du principal et du service de la dette, parfois au détriment du financement des projets susceptibles d’accélérer la croissance économique et d’améliorer le cadre de vie des populations.

Aussi, elle a ajouté que des investissements importants ont été réalisés dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'énergie et de l'hydraulique. Dans le domaine l'intégration physique,  on relève la construction des routes inter-Etat (Ketta-Djoum) afin de relier Brazzaville et Yaoundé, l’adoption des textes relatifs au transport aérien, etc. En matière de santé, d’éducation, d’énergie et de l’hydraulique, des améliorations majeures sont aussi à souligner. Cette brève illustration des avancées et contreperformances qui ont caractérisé l’exécution du premier plan décennal de l’Agenda 2063, nous renseigne vivement sur l’étendue des défis à relever au cours de la prochaine décennie : La décennie de mise en œuvre du deuxième plan décennal de l’Agenda 2063.

« Parmi les principaux défis épinglés demeurent toujours la mobilisation des ressources financières, le renforcement des capacités des ressources humaines et la réalisation régulière des enquêtes statistiques », a renchéri Madame Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS. Cependant, elle a aussi souligné que l’exécutif mise sur le succès du nouveau PND 2022-2026, dont les axes prioritaires reposent sur l’agriculture, le numérique, le tourisme, l’immobilier, les Zones économiques spéciales et l’industrie. Il appelle donc les partenaires au développement et le secteur privé à contribuer au financement de son programme quinquennal.

À noter qu’à l’instar des autres pays africains, la République du Congo a intégré l’agenda de développement de l’UA dès son lancement en 2013. Le premier plan décennal de l'Agenda 2063 a conduit le gouvernement à adopter et mettre en œuvre des documents de planification nationale, par exemple, les Plans nationaux de développement (PND) 2014-2018, 2018- 2022 et 2022-2026. Et au terme de cet atelier, une copie du rapport de suivi de la mise en œuvre de l’agenda 2063 sera transmise à la commission économique de l'UA, qui va l’insérer dans le rapport global africain sur la mise en œuvre du premier plan décennal.

 

 

Commenter cet article