Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Finances publiques : le Congo affûte ses armes pour atténuer le blanchiment des capitaux

Publié le 3 Novembre 2022 par André LOUNDA in Economie

Finances publiques : le Congo affûte ses armes pour atténuer le blanchiment des capitaux

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et de la prolifération des armes à destruction massive, pour prévenir et de riposter contre ces phénomènes la République du Congo a mis en place un comité de coordination des politiques nationales dont la session inaugurale dudit Comité s’est tenue le jeudi 03 novembre 2022 à Brazzaville.

Placée sous le patronage du Ministre de l’Economie et des Finances, Jean Baptiste ONDAYE, ouvrant les travaux de cette session inaugurale du Comité de coordination des politiques nationales organisée par l’Agence Nationale d'Investigations Financières (ANIF) qui aura pour missions d’élaborer, coordonner les politiques et les activités visant à lutter contre le financement du terrorisme et de la prolifération des armes à destruction massive en République du CONGO, dans son discours a laissé entendre que La session inaugurale du Comité de coordination nationale intervient au moment où notre pays s’est résolument engagé dans la lutte contre les antivaleurs. La bataille nationale et internationale contre l’argent sale et le renforcement de l’intégrité financière répond à une triple nécessité d’ordre moral, économique et celle de la sauvegarde de la paix et la stabilité de nos Etats.  Avant de féliciter la veille qu’exerce, de manière permanente, le groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale au niveau de la sous-région.

A noter que l’ANIF a pour mission entre autres : de réaliser la réception, l’analyse, le traitement de l’information financière en vue de sa transmission à l’autorité judiciaire pour d’éventuelles poursuites. La structure dispose d’une indépendance dans ses prises de décision sur toutes les affaires relevant de sa compétence et aussi le Congo est Etat-membre de la GABAC.

 

 

Commenter cet article