Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

La DGTT sensibilise les usagers de la route sur les bienfaits du contrôle technique des automobiles

Publié le 18 Novembre 2022 par André LOUNDA in Société

 

Prélude à la célébration de la 11e Journée africaine de la sécurité routière, qui se tient chaque année, le troisième dimanche du mois de novembre de chaque année,  la Direction Générale des Transports Terrestres (DGTT) en République du Congo organise, du 17 au 20 novembre 2022 à Brazzaville, des journées de sensibilisation sur les questions liées à la sécurité routière, visite des stands et des locaux de la DGTT.

 « Le contrôle technique des véhicules automobiles comme obligation permanente pour contribuer à l'amélioration de la sécurité routière », constitue le thème de la 11e Journée africaine de la sécurité routière organisée par la DGTT. Elle met l’accent sur la sensibilisation des usagers de la route, le grand public et le contrôle technique des véhicules,  les opérations qui consistent à vérifier, sans aucun démontage, les organes essentiels du véhicule susceptibles de porter atteinte à la sécurité des personnes, des biens et de l'environnement.

D’après les données de la DGTT, la problématique liée à la sécurité routière demeure une grande préoccupation dans le monde et plus particulièrement en Afrique. En effet, chaque année au niveau mondial, plus de 1,2 million de personnes meurent d’un accident de la route pour un taux de 65% de piétons dont 35% sont des enfants. De même, plus de 30 millions de personnes sont grièvement blessées et souvent rendues handicapées. Aussi, 70% de morts et accidents de la route sont recensés dans les pays en développement. En Afrique, par contre, cela continue à s’aggraver car l'on dénombre chaque année 28 décès pour 100 000 habitants. Au Congo, ce taux était de 65 décès pour 100 000 habitants en 2021, en hausse de 11% comparé à l’année 2020. Au cours des quatre dernières années, le nombre moyen d’accidents constatés se situait à 2420 par an, 243 personnes tuées, tandis que celui des blessés était de 2569 par an.

Pour lutter davantage contre ces tragédies routières, les pouvoirs publics sont à pied d’œuvre grâce à différentes mesures, actions et opérations menées sur le terrain, à savoir le renforcement de l’activité de contrôle technique; le maillage du territoire congolais en infrastructures de qualité permettant une circulation plus fluide dans des conditions de confort et de sécurité ; l’institution par décret du permis de conduire et de la carte grise informatisés et sécurisés afin de lutter contre la falsification de ces documents ; la prise en compte systématique dans les nouveaux projets routiers du volet signalisation, etc. « Toutes ces mesures et actions visent la réduction du nombre et la gravité des accidents de la circulation routière en vue de l’atteinte des objectifs de minoration de 50% des accidents de la route d’ici à 2026 », a indiqué Sadate Gireste Mandzekele Bokenga, directeur général de la DGTT.

Instituée par l’Union africaine en janvier 2012, au cours de cette première journée, les participants ont suivi avec attention deux exposés présentés par le Commandement de la Sécurité Routière qui ont porté sur les accidents de voie publique et leurs conséquences et la Réponse sur la Sinistralité.

 

Commenter cet article