Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Complexe INS-CNFSDP: désormais l'arrondissement 5, Ouenzé abrite le moteur du développement économique de la République du Congo

par André LOUNDA 14 Février 2024, 17:38 Société

Ce beau joyaux sortie de terre, fruit de la coopération Congo-Banque mondiale a été inauguré, le mercredi 13 février 2024 à Brazzaville par Anatole Collinet MAKOSSO, Premier Ministre, Chef du Gouvernement congolais en présence de Madame Ingrid Olga Ghislaine ÉBOUCKA-BABAKAS, Ministre du plan ,de la statistique et de l'intégration régionale, des agents et cadres du Système des agences des Nations-Unies et de la Banque mondiale et de bien d'autres invités. Ce bijoux réalisé par le Bureau d'architecture, urbanisme et ingénierie EDAU CONGO SCP dont les travaux ont été lancés en février 2021, est bâtie sur une surface au sol de 1 323, 40 m2, avec un bâtiment R+5 et un autre R+1 construit par la société chinoise ZHENGWEI Technique Congo, sous la supervision d’EDAU CONGO SCP, agissant en tant que maître d’œuvre vient pour améliorer les conditions de travail des agents de l'Institut National de la Statistique (INS) et du Centre de Formation en Statistiques, Démographie et de la Planification (CNFSDP).

<< Mercredi 24 février 2021, pose de première pierre de la construction du Complexe de l'Institut National de la Statistique (INS) et le Centre d'application de la Statistique et de la planification (CASP) à l'époque, aujourd'hui dénommé Centre National de Formation en Statistique, Démographie et Planification (CNSDP). Voici que trois ans après, nous nous retrouvions en ce même lieu alors, il faut l'avouer complètement métamorphosé suite à la construction achevé de ce grand bijou qui abrite deux entités importantes primordiales dans le mécanisme du développement tout azimut de notre pays, la République du Congo >>, a rappelé Marcel NGANONGO, l'administrateur-Maire de l'arrondissement 5, Ouenzé dans son mot de bienvenue. << Ce jour, 13 février 2024 sera gravé dans la mémoire collective des populations de Ouenzé, l'installation de l'Institut National de la Statistique et le Centre National de Formation en Statistique, Démographie et Planification. Nul n'est censé ignoré que sans la planification, il n'y a pas de projection, et sans projection, il n'y a pas d'avenir. C'est-à-dire pas de développement. Ce mécanisme a pour moteur la statistique >> a déclaré Marcel NGANONGO.

<< Aujourd'hui cet après-midi, le monde de la statistique honoré est en liesse, car on célébrer l'importance des statistiques, cette science qui concourt à mieux concevoir des plans, des politiques, des stratégies, des programmes de développement et à les suivre ainsi qu'à les évaluer. C'est dans ce contexte que nous pourrions soutenir que sans statistiques fiables, il serait difficile de mettre en œuvre des politiques justes et répondre réellement aux besoins exprimés par les populations ainsi, dans une démarche reposant sur des fait quantifiés et objectifs, le recours aux statistiques devient la boussole de tout décideurs éclairés >>, a fait savoir Ingrid Olga Ghislaine ÉBOUCKA-BABAKAS.Ministre du plan, de la statistique et de l'intégration régionale dans son discours de circonstance.

Financé à hauteur de deux millions Cinq-Cents millions (2.500.000.000) FCFA ce complexe peint par Madame Ingrid Olga Ghislaine ÉBOUCKA-BABAKAS revêt une caractéristique stratégique, il loge ici le cœur de la statistique en République du Congo et ces bâtiments flambants neufs vont apporter aussi la plus-value dans les missions qui sont assignées à ces deux entités de ce ministère. << Sur le plan technique, ce complexe immobilier à deux pas des célèbres tours jumelles est constitué principalement de deux bâtiments dont l'architecture ajoute un charme indéniable à ce quartier. Inspiré d'éléments importants dans la statistique, le design évoque les diagrammes en bande que l'on trouve sur les logos de l'INS et du centre de formation. Du bâtiment de l'INS, son entrée principale est placée au sud de la voie principale avec une emprise de sol de 1.323, 40 m2, il comporte sept niveaux composés d'un sous-sol, d'un rez de chaussée et de cinq étages. Le sous-sol abrite les parkings pour le personnel, le rez de chaussée se divise en entités d'accompagnement, les niveaux supérieurs sont composés des bureaux et de salles de réunion, il y a même une toiture terrasse. Concernant le bâtiment du centre de formation, il est placé à l'ouest avec un accès principal pour filtrer les entrées et sorties des étudiants pour une emprise au sol de 619,60 m2 , dispose donc à cet effet d'un rez de chaussée avec six salles de formation avec un niveau comprenant dix (10) bureaux et une salle de réunion >> ,a décrit Madame Ingrid Olga Ghislaine ÉBOUCKA-BABAKAS.

<< Ce complexe que j'ai l'honneur d'inaugurer auprès du Premier Ministre aujourd'hui, est un témoignage édifiant de l'excellence collaboration qui jouit entre le Gouvernement de la République du Congo et la Banque mondiale. Il constitue le point d'orgue du projet de renforcement des capacités en statistique en sigle PSTAT initié par le Gouvernement conformément à sa vision exprimé dans le national de développement, le PND 2022-2026 et qui était ce projet financé par la Banque mondiale à hauteur de 39, 28 millions de dollars des États-Unis soit environ 24 milliards de FCFA. Grâce à ce complexe, la république du Congo est dorénavant équipée pour produire en temps réel et en tant que des besoins, une information statistique fiable susceptible d'éclairer les autorités dans leur prise de décisions et de nourrir des stratégies de développement. Le personnel de l'INS, le corps enseignant ainsi que les étudiants du Centre National de Formation en Statistique, Démographie et Planification dispose enfin d'un cadre de travail adéquat >>, a laissé entendre le Directeur des opérations de la Banque mondiale.

A noter que ce chef d’œuvre de la Société chinoise des travaux publics et bâtiments ZHENGWEI a été construit en onze mois est mis à la disposition de l’Institut National de la Statistique et du Centre National de Formation en Statistique, Démographie et Planification, en remplacement du Centre d’Application de la Statistique et la Planification (CASP), ce centre est un établissement public placé sur le plan administratif, sous la tutelle du Ministère du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale et sur le plan académique du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique. Il forme en deux ans des Techniciens Supérieurs en Statistiques et Planification et en trois ans, des licenciés dans ces domaines. L’accès à ce centre se fait par voie de concours.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page