Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

La Renaissance Sémite par le Nzobi

Publié le 5 Juin 2022 par André LOUNDA dans Religion

Grand Maître Rama IKINDA, Président de l’Association National des Nzobis du Congo a animé une conférence causerie-débats sur le Nzobi, le samedi 04 juin 2022 dans la salle des mariages de l’Arrondissement 5 de Brazzaville Ouenzé.

Dans sa communication, Grand Maître Rama IKINDA a fait savoir que dans le Nzobi, il n’y a pas des inconvénients mais, il faut respecter les principes et il faut éviter de faire le mal dans la société. Qu’il ; y a toujours des erreurs que l’on peut commettre mais, il y a le pardon et il y a des enseignements ésotériques pour les initiés dans le Nzobi. Pour Maître Rama, le Nzobi ne peut pas s’exporter en Europe ou ailleurs parce que c’est ici en Afrique où il y a des forêts sacrées. Un européen peut se faire soigner ou se faire protéger par le Nzobi. Selon lui, la trinité n’existe pas dans le Nzobi, elle fait partie des théories spirituelles européennes par contre, la réincarnation existe. Il a déclaré que Simon KIMBANGU et André Grenard MATSOUA sont des âmes réincarnés, c’est pour cela qu’ils étaient brillants. Si tu Prétends être un illuminé, est-ce que tu as été initié ? Si tu ne passes pas dans une école, tu ne feras rien !

Selon lui, le Nzobi, est la seule pratique initiatique qui n’a pas disparu pendant la colonisation. Au Gabon, à Zanaga , Mayoko et à Kéllé, le Nzobi n’a pas été vaincu par les colons, les blancs ont échoué. A Zanaga, le temple du Nzonbi existe encore depuis 1944.

Le Nzobi, est u,ne école initiatique différente du Ngunza. Dans le Nzobi, la foi n’existe pas, il n’y a que des arcanes (Mantsuéki). Le Ngunza, c’est la religion des noires, le Nzobi, c’est l’école ésotérique.

Au cours d’une interview qu’il nous a accordé, le Grand Maître du Nzobi,  Rama IKINDA nous a donné quelques explications sur le Nzobi.

Qu’est-ce que c’est le Nzobi ?

Pour le Grand Maître, le Nzobi, estb une forme de spiritualité de la race noire, qui, prône des valeurs morales et spirituelles et qui combat tous les antivaleurs dans la société sous toutes ses formes. Le Nzobi, n’est pas n’est non plus une secte et même moins une secte extrémiste, c’est une école ésotérique sémite ce qui signifie noire et Kongo. Le Nzobi est là pour apprendre à l’homme à être droit, à apprendre à l’homme à combattre le mal sous toutes ses formes. Le Nzobi éradique la sorcellerie cannibalisme, le Nzobi éradique les antivaleurs. Le Nzobi est par excellence, cette école de spiritualité qui redresse la conscience de l’être humain.

Cette conférence que nous avons animé, c’est dans le but de prôner et de contribuer à ce que nous appelons la renaissance Sémite. Nous sommes dans une ère où les noires se cherchent et veulent revenir à leur identité culturelles à une époque où l’homme noire veut revenir sur les rails. Donc, nous qui sommes les pionniers de cet événement, nous sommes-là, c’est pour dire à tous les noires pour que nous sortions de l’acculturation que nous sortions des importations religieuses et spirituelles. C’est ce j’aime bien appeler par la colonisation religieuse, culturelle encore appelé par l’aliénation culturelle parce que nous avons une identité culturelle et nous avons une histoire et une spiritualité. Et donc, notre mission, c’est d’aider les noires à être eux et à se retrouver en eux même afin que nous puissions évoluer ! Parce que jusqu’à présent l’Afrique est le dernier continent pour la simple et unique raison que Kama, ce qui signifie Afrique, l’Afrique a abandonné son histoire, a abandonné sa culture, a abandonné ses valeurs. Il y a eu un imminent homme politique de chez-nous, Pascal LISSOUBA qui disait que : « tout peuple qui ignore sa culture est un peuple sans avenir ». Et donc, aujourd’hui, nous ignorons notre culture, nous sommes perdus à jamais. C’est pourquoi, j’ai eu la noble mission de mes ancêtres de venir prêcher le retour 0 l’authenticité par le biais du Ngunza, du Nzobi qui fait partie de la spiritualité Ngunza.

-Quelle différence faites-vous entre le Nzobi et le christianisme ?

* Nous croyons au Nzobi parce que c’est local. Nous croyons au Nzobi parce que c’est une spiritualité de chez-nous ! Nous devons croire au Nzobi parce que c’est une spiritualité qui prônent les valeurs de chez-nous et qui combat les antivaleurs ! Dans notre pays, le Chef de l’Etat a bien insisté sur la lutte contre les antivaleurs ! Dans nos familles on ne peut pas s’épanouir et on ne peut pas se développer quand nous sommes des esclaves des antivaleurs, tant que nous sommes des esclaves des antivaleurs. On est là pour redresser l’homme pour combattre les antivaleurs et combattre le mal sur toutes ses formes. Donc, la différence entre le Nzobi et le christianisme, c’est que le christianisme est importé et on nous l’a imposé ! Je dis bien importé et imposé à un peuple. Nous n’avions jamais demandé aux colons de nous importer et imposer une religion ! Alors que le Nzobi n’a jamais été imposé et il est naturel, il est local et puis authentique, il est là pour la conservation des valeurs, la pérennisation de ses valeurs africaines et congolaises.

-Comment peut-on adhérer au Nzobi ou bien se convertir au Nzobi ?

*Il faut que vous devenez membre de notre association, il y a des droits d’adhésion à payer, ils sont modiques ce n’est pas aussi chers, vous devriez verser cette modique somme, apportez 2 cartes photo d’identité et en ce moment-là, vous êtes membre de l’ANC et ensuite, vous allez apprendre les principes du Nzobi au sein de notre association. On vous parlera et en vous expliquera le Nzobi et une fois que vous vous sentirez prêt de servir le Nzobi, à servir cette spiritualité, à être pervers aux méchants, à prôner les valeurs morales dans notre société, à être bienfaiteur en ce moment-là, on peut bien vous initiez dans le Nzobi pour que vous soyez utile dans votre famille, utile au continent africain.

A noter que Maître Rama IKINDA est Médecin-Biologiste, Directeur de l’école ésotérique ODK, Directeur du Centre LUSALUSU, Président de l’Association National des Nzobis du Congo en sigle ANC, écrivain, auteur de trois ouvrages à savoir : Les Secrets de la Guérison ; La Spiritualité Authentique et la Protection contre les Envoutements.

Contact :+242069913197

commentaires

Madame OKOGNA Sidonie Josiane est désormais détentrice d’un Doctorat en Histoires et Civilisations de l’Université Martien NGOUABI

Publié le 4 Juin 2022 par André LOUNDA dans Education

 

 

« LA FEMME AKWA: DE LA TRADITION À LA MODERNITÉ, DE 1905 À 2005:ETUDE D'HISTOIRE SOCIALE »,est le titre de la soutenance de thèse pour l’obtention d’un diplôme de Doctorat unique dans le Domaine d’Histoire de la Formation doctorale en Histoire et civilisation ; Option : Histoire contemporaine présentée et soutenue publiquement le 03 juin 2022 dans la salle de conférences de la Présidence de l’Université Marien NGOUABI de Brazzaville en République du Congo par Madame OKOGNA Sidonie Josiane, Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Histoire contemporaine 2008 de la Faculté des Lettres, des Arts et  des Sciences Humaines de l’Université Martien NGOUABI.

En effet, pour cette thèse placée sous la direction de thèse de Monsieur GOMA-THETHET Joachim Emmanuel, Professeur Titulaire CAMES, UMNG  a répondu aux exigences de la tradition congolaise proprement dite. Le Jury composé de : Président : Théophile OBENGA, Professeur Titulaire CAMES d'histoire ancienne, UDSN, Congo ; Rapporteur externe : Mamadou BAMBA, Professeur Titulaire CAMES d'histoire contemporaine, Universités Alassane OUATARA ,(Côte d'Ivoire),; Rapporteur interne ; Joseph ZIDI, Maître de conférences CAMES d'histoire précoloniale, UMNG  ; Examinateur : Régine Véronique ODJOLA ,Maître de conférences CAMES de Littérature africaine, UMNG  Répondant favorablement aux questions posées par les membres du Jury, OKOGNA Sidonie Josiane a été hissée au grade de Docteur de l'Université Marien NGOUABI avec une mention « Très honorable et les félicitations du jury ». Cette mention est justifiée par l’originalité, sa qualité de sa thèse de 487 pages subdivisée insufflée par les hypothèses et approches méthodologiques qui ont servi à la servi d'outils d’analyse. C’est que l’impétrante a maîtrisé le sujet, la méthodologie et les hypothèses ont été bonnes et appréciées et a répondu favorablement au questionnement du Jury.

Ainsi, au cours d’une interview qu’elle nous a accordée, cette dernière nous a fait savoir que l'objet de cette étude est de suivre l'évolution sociale et politique de la femme Akwa avant, pendant et après la colonisation européenne. Cette étude permet de comprendre, d'une part, la place que cette femme a occupée dans l'organisation sociale et politique du peuple Akwa et, d'autre part, les changements survenus dans la société Akwa du fait de sa rencontre avec la civilisation occidentale, à l'action des missionnaires catholiques et de celle de l'école coloniale. La trajectoire de la femme Akwa décrite par cette thèse débouche sur la place aujourd'hui dans la société congolaise post-indépendance. Du point de vue méthodologique, cette étude résulte du croisement de plusieurs informations collectées, dans les archives, dans les bibliothèques et centres de documentation. En définitive, comme résultat, cette thèse constitue une importante contribution à l'histoire de la femme au Congo en général, et de la ma femme Akwa, en particulier. Pour conclure, elle a déploré que notre tradition a été malheureusement calquée par les blancs et que nous devrions réécrire notre histoire.

 

commentaires

Norbert BONAZEBI a été réélu à sa propre succession à la tête du Bureau Communal de l’APEEC de Brazzaville

Publié le 2 Juin 2022 par André LOUNDA dans société

 

L’Association des Parents d’Elèves et Etudiants du Congo en sigle APEEC a tenu le 31 mai 2022 dans la salle de conférences de l’Hôtel de la Préfecture de Brazzaville son Assemblée Générale Extraordinaire Elective tenant lieu de Congrès Extraordinaire de l’APEEC placé sous le patronage de Pierre Séber IBOCKO ONANGA, Préfet du Département de Brazzaville représenté par Bossang OKO-LETCHAUD en présence de Christian Grégoire EPOUMA, Président National de l’APEEC. Au menu de cette rencontre, la restructuration des instances dirigeantes de l’APEEC du Département de Brazzaville.

« Parents d’Elèves et Etudiants du Congo dans la continuité, poursuivons l’œuvre contribution de l’APEEC, Partenaire incontournable des Pouvoirs Publics en vue du redressement et de la refondation du système éducatif congolais », a constitué de thème de ce Congrès Extraordinaire de l’APEEC. La cérémonie officielle y relative a été marqué par le discours du Président de l’APEEC de Brazzaville de l’Allocution du Président National de l’APEEC et du discours d’ouverture du Secrétaire Général de la Préfecture de Brazzaville.

commentaires

Les Journées Portes Ouvertes du Notariat, un contact d’échanges immédiat avec la population

Publié le 1 Juin 2022 par André LOUNDA dans société

« Impact du Notariat au sein de la société congolaise », constitue le thème des Journées Portes ouvertes du Notariat qui se sont tenus du 30 au 31 mai 2022 dans trois  Arrondissements de Brazzaville à savoir : Bacongo, Moungali et Ouenzé. Au terme de ces deux journées de rencontres à la clé,  la satisfaction de la Chambre des Notaires du Congo qui a réussi à mobiliser un nombre important de la population qui a souhaité que ce genre de rencontre puisse se multiplier afin de sortir la plupart des citoyens et surtout les chefs des quartiers dans l’ignorance de certains règles de droit.

Ces premières Journées Portes Ouvertes du Notariat ont permis d’édifier les citoyens sur certaines pratiques qui ne relèvent pas de la loi. Pour les chefs de quartiers qui ont pris part durant ces deux jours ont souhaité que les Notaires puissent leur fournir certains document pour leur permettre de bien travailler afin de pouvoir éviter certains dérapages dans l’exercice de leur missions surtout en matière de donations et testament, la dévolution successorale ainsi que les ventes immobilières qui sont un véritable casse-tête chinois dans la société congolaise où il y a toujours des contentieux.

Les objectifs ont été atteint a déclaré Maître Richard OSSA, Président Départementale de la Chambre des Notaires de Brazzaville, « Nous avons donné le top désormais, à tous ceux qui arrivent dans cette profession, ceux qui pratiquent le Notariat doivent vulgariser la matière, le peuple on a besoin. Au cours des échanges qui ont eu lieu entre nous et la population surtout dans le 2ème arrondissement, Bacongo, franchement nous avons senti que le peuple-t-on à besoin. Cela nous a véritablement émerveillé d’ailleurs, nous allons nous mettre à l’œuvre pour satisfaire la population », a rassuré Maître Richard OSSA.

De sa part, l’Administrateur-Maire de l’Arrondissement 5, Ouenzé Marcel GANONGO qui durant toute la journée a écouté, échangé et après avoir été édifié a manifesté sa soif de connaissance en la matière par ailleurs, il s’est porté garant de contribuer à la vulgarisation et à la sensibilisation de la population sur le Notariat lors de l’organisation des prochaines rencontres.

Signalons que le 19 juin prochain, la Chambre des Notaires du Congo tiendra son Assemblée Générale Elective à Dolisie dans le Département du Niari

commentaires

MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane a évalué l’impact des traitements sur le profil lipidique et glucidique, désormais il est Docteur

Publié le 1 Juin 2022 par André LOUNDA dans Eduaction

« L’étude du profil lipidique et  glucidique des patients sous traitement antirétroviraux de deuxième ligne à Brazzaville et Pointe Noire en République du Congo », est le titre de la Soutenance de thèse de Doctorat Université Marien NGOUABI pour l’obtention du grade de Docteur  dans le Domaine : Sciences de l’ingénieur ; Parcours : Ingénierie Moléculaire et sensorielle de l’Aliment ; Spécialité/Option : Ingénierie Moléculaire de l’Ecole Nationale Supérieur Polytechnique (ENSP), Université Marien NGOUABI soutenu et défendu publiquement le 01 juin 2022 dans la salle de conférences de la Grande Bibliothèque Universitaire de ladite université par MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane, Titulaire d’un Master en Sciences de l’ingénieur. Placée sous la Direction de thèse du Professeur Marie Geneviève MALOUMBI, Maître de Conférences, UMNG.

En effet, le Jury composé de : Président : DIATEWA Martin, Professeur Titulaire, UMNG ; Rapporteur Interne : Jacques Félix PEKO, Professeur Titulaire, UMNG ; Rapporteur externe : Gaël Damen MAGANGA, Maître de Conférences, Université des Sciences et Techniques de MASUKU ; Examinateur : MBEMBA François, Professeur Titulaire, UMNG ; Directrice de thèse du Professeur Marie Geneviève MALOUMBI, Maître de Conférences, UMNG. Le Jury  après avoir écouté et échangé avec l’impétrant sur le travail de recherche qu'il a effectué MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane a maîtrisé le sujet, la méthodologie et les hypothèses ont été bonnes et appréciées et a répondu favorablement au questionnement du Jury  ainsi, le Jury lui a décerné le grade de Docteur de l'Université Marien NGOUABI avec la mention "Très Honorables et les félicitations du Jury". Cette mention est justifiée par l’originalité, la qualité de cette thèse de 192 pages subdivisée en 07 parties insufflée par les hypothèses et approches méthodologiques qui ont servi à l’impétrant d'outils d’analyse.

Pour MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane, dans son résumé, « L’étude que nous avons menée chez les patients mono et co-infectés recevront des traitement antirétroviraux de deuxième ligne a pour objectif d’évaluer l’impact desdits traitements sur le profil lipidique et glucidique de ces patients suivis dans certains centre de Brazzaville et de Pointe Noire. Il s’agit d’une étude analytique et transversale, conduite chez les patients et les sujets séropositifs dépourvus de facteurs de risque cardiovasculaire. Le CT, TG, HDL et les glycémies ont été dosés par la méthode enzymatique. Le DDL, VLDL, IA et l’IMC ont été calculés. Les tests de sérologie VIH et des hépatites ont été réalisés par la méthode immuno-enzymatique. Les CD4 ont été quantifiées. Les résultats obtenus montrent que sur 302 sujets (261 patients et 41 des sujets séropositifs) soit 88,51% sont mono-infectés par le VIH, 4,22% co-infectés par le VIH-VHB, 6,9% par le VIH-VHC et 0,38% par le VIH-VHB-VHC. L’impact des ARV chez les différents groupes de patients a révélé des fortes perturbations du profil lipido-glucidique, mais également chez les témoins. Ces perturbations ont entrainés des anomalies métaboliques, en particulier le dyslipidémonie variant entre 10 et 70,29%, l’IR entre 10 et 52,17%, les RCV entre 12,63 et 50% et le diabète de type 2 (4,35%) , tandis que chez les témoins les prévalences sont respectivement de 78,05%, 39,02%, 43,90% et 7,3%. Ces anomalies prédominent chez les femmes et chez les sujets (mono-infectés et les témoins) appartenant aux tranches d’âge de 35-44 ans et 45-54 ans. Cependant, chez les sujets co-infectés, ces anomalies varient d’un groupe à un autre en termes de genre et d’âge. En revanche, ces quatre anomalies prévalent chez les patients en déficit immunitaire sévère et les exposent donc à des risques élevés des maladies cardiovasculaires.

Plusieurs molécules antirétrovirales (RTV, LPV, LPV/r, ABC, DD1 et AZT) ont été associés lipido-glucidiques, mais d’autres (TDF, FTC et 3TC) ont favorisé la baisse de ces paramètres. En outre, l’étude souligne une responsabilité non négligeable d’autres facteurs comme le virus hépato tropes en particulier le VHB ou des co-infections VIH-VHB et VIH-VHC. L’efficacité thérapeutique des ARV notamment de deuxième ligne sur le VIH reste incontestables jusqu’à nos jours ».

Très heureux des résultats de sa recherche, très mouvant et satisfaisant MOUNDOSSO Thierry Rogny Stéphane, le nouveau Docteur de l’Université Marien NGOUABI, n’a pas caché ses sentiments à nos micros au cours d’une interview qu’il nous a accordé. «  Mes impressions, sont des impressions de joie, c’est un grand plaisir après avoir fourni tant d’effort et qu’arrivé à la fin, on a eu des résultats qui peuvent honorer les parents et ils sont très content. Ce thème que j’ai traité, représente une grande importance pour nous parce que les patients qui sont sous traitement sont nos parents, nos frères, nos sœurs  ou nos enfants et qui se retrouvent devant des difficultés parfois le traitement est bien et bel là et quand on les soumet à ce traitement on comprend qu’il y a des maladies cardiovasculaires qui arrivent et elles bouleversent les médecins qui les suivent et j’ai pensé mener cette étude pour savoir qu’est-ce qui en ai la cause. Au premier abord on a suggéré est-ce que les traitements ne sont pas responsables en partie. Nous avons donc mené nos recherches et à la fin on a constaté que ce sont les traitements qui sont à l’origine de cela. Pour mener cette étude, les difficultés sont très énormes, réalisé une thèse au Congo ce n’est pas facile ! Quand on lit les documents et quand tu t’imprègne là-dedans, tu vas comprendre qu’il y a beaucoup des paramètres que tu ignorais tout simplement parce que financièrement, il n’y a pas de structures qui peuvent financer les recherches. Et donc, vous êtes obligé de mettre parfois les mains dans vos poches ou une personne de bonne volonté qui doit peut-être intervenir pour vous aider afin d’avancer pour travailler ».

 

commentaires
<< < 1 2 3