Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

« A partir de dimanche à midi, Princesse Gaëtane MOUANGASSA est Députée de Makélékélé 3 », dixit Faustin ELENGA

Publié le 29 Juillet 2022 par André LOUNDA dans Politique

Dans Le cadre de sa campagne du 2ème tour des élections législatives du 31 juillet 2022, la candidate investie par le Parti Congolais du Travail (PCT) de Makélékélé 3, Princesse Gaëtane MOUANGASSA a procédé à la clôture de sa campagne électorale du 2ème tour des élections législatives, ce vendredi 29 juillet 2022 au carrefour du Château d’eau de Ngagouoni et l’axe Térikyo-Abgolala libre par un Méga Meeting époustouflant, riche en couleurs et sons et les rythmes du Congo.

A cette occasion, les populations de Diata, Château d’eau et des campus 1 et 2 de l’Université Marien NGOUABI ont répondus présentes à cette manifestations et toutes se sont rassemblées autour de la candidate investie par le PCT. Ce grand Meeting de soutient à la candidate MOUANGASSA a été rehaussé par la présence de Madame Esther AHISSOU GAYAMA, Députée élue de l’île Mbamou, représentante du Secrétaire Général de ce grand Parti, Pierre MOUSSA, de Faustin ELENGA, Président de la Fédération PCT-Brazzaville, Daniel ILLOYE GOUYA autrement dit « Tsiendzel », Député élu du PCT à Ouenzé 2, de Serge IKIEMI, Député élu à OYO 2 et bien d’autres.

Pour Faustin ELENGA dans son message après avoir suivi le message du malheureux candidat du CDR, Bonaventure BOUDZIKA qui prête main forte à la candidate du PCT en ses qualités de démocrates pour barrer la route à un indépendant, dans son message, dans  son attention a déclaré que nous sommes venus constatés le lien qui s’est tissé autour de notre candidate avec les Partis CDR, MAR et le CLUB 2002 PUR, à Makélékélé 3, votre candidate est élue, vous avez sollicité d’avoir un candidat jeune, le Secrétaire Général du PCT, Pierre MOUSSA vous a envoyé une femme jeune qui remplie toutes les conditions. « Nous n’avons pas le droit d’échouer à Makélékélé 3 », a lancé Faustin ELENGA. « A partir de dimanche à midi, Princesse Gaëtane MOUANGASSA est Députée », a-t-il ajouté.

Quant à Ether AHISSOU GAYAMA, s’adressant aux populations de ladite circonscription électorale en Kitubaa dit : « Vous avez une femme jeune et dynamique, elle, il faut qu’elle puisse gagner.  Ce dimanche, les urnes vont éclater au nom de Princesse Gaëtane MOUANGASSA ».

De sa part, la candidate Princesse Gaëtane MOUANGASSA qui est venue pour renverser, bouleverser la donne, clôturant sa campagne  a lancé pour la dernière fois un appel aux populations de sa circonscription électorale de voter massivement pour elle. « Venez nombreux me soutenir, il n’y aura rien, si hier vous étiez intimidés dans vos maisons mais aujourd’hui, il y a la liberté ! Je dois me battre pour vous afin que les agents de l’ordre public soient là pour vous sécuriser au lieu de vous faire du tort. Populations de Diata, du Château d’Eau NGANGOUONI, des campus 1 et 2, militants de la Force Montante du Congo, de l’OFC, je vous sollicite afin que vous vous leviez ! Chers Papas et Mamans levez-vous, c’est le dernier combat et on veut faire un coup une flamme pour ce dernier combat », a-t-elle déclaré.

A noter que dette candidate, la plus jeune investie par le Parti Congolais du Travail est mal comprise par les citoyens de mauvaises foi, mal intentionné qui ne cessent de ternir son image sur les réseaux sociaux. Pourquoi tant d’acharnement ? Où étiez-vous avant qu’elle ne soit candidate ? To tika ba faux jeux ! Kwé luéri ? Ben'vandaka kuvingila inki?

 

commentaires

Léon Juste IBOMBO a lancé officiellement la 2ème édition du programme de Formation de 100 Jeunes Femmes aux Métiers du Digital

Publié le 29 Juillet 2022 par André LOUNDA dans société

La Fondation MTN Congo a organisé la cérémonie officielle du lancement de la 2ème édition du Projet « Une femme = une qualification » destiné à former cent jeunes femmes dans le secteur du numérique, notamment aux métiers de la bureautique et de l’infographie. Cette formation a pour but de promouvoir l’autonomisation des femmes. Ce projet est totalement financé à 100% par la Fondation MTN Congo via les Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Placée sous le patronage du Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economique et du Ministre de la Promotion de femme et de l’Intégration de la Femme au Développement, la cérémonie y relative s’est déroulée en présence du Ministre en charge en charge des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste IBOMBO en présence du Directeur Général de la Société de Téléphonie Mobile MTN, Président de la Fondation MTN et du Directeur Général du Centre de Formation Congo technologie en sigle C-TECH et de la Représentante du Ministre en charge de la Promotion de la Femme. Pour réduire la fracture numérique en République du Congo, au total 100 femmes sélectionnés sur un total de 5.200 demandes seront formées pendant quatre mois à l’Institut de Formation Professionnelle Congo-Technologie en sigle C-TECH. Cet institut que dirige Monsieur Chanel GOMA est agrée par la Direction Générale de la Formation Qualifiante. Dans le lot, une soixantaine inscrite en bureautique et quarante en infographie.  Ce projet est financé à 100% par la Fondation MTN Congo via les Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Dans son discours de lancement, Léon Juste IBOMBO a laissé entendre qu’Aujourd’hui, la Fondation MTN CONGO dont vous posiez les jalons de formation numérique le 21 juin 2021, vient de donner de nouveau la preuve d’un espace de jonction entre déploiement technologique exigeant et progrès social en faveur de la femme. Le programme de formation que vous avez conçu, constitue une avancée importante vers la réduction d’une part de l’illettrisme digital et d’autre part la fracture numérique marquée par une sous-représentation des femmes par rapport aux hommes à travailler sans relâche dans la discipline à l’illustration de la promotion de la femme « numérisée » et de l’ambition sociétale de la Fondation MTN CONGO .

Cette formation qui s'inscrit dans le cadre du projet dénommé : « Une femme = une formation qualifiante dans le secteur du digital », Madame Lydène KOMBO-PACKOU, Directrice des Audits internes & Forensic/MTN CO a indiqué que ce projet a été mis en place par la Fondation MTN a pour objectif de réduire l’écart des compétences et d'offrir ainsi les mêmes chances d’emplois et d’entreprenariat aux femmes tant qu'aux hommes. Selon elle, le choix de la bureautique et de l’infographie a été motivé par le fait que le numérique est aujourd’hui incontournable non seulement dans notre vie sociale, mais également dans la vie de nos entreprises. « Nous souhaitons contribuer donc à la mise en place d’un budget qui soit à la base d’une économie numérique forte. En effet, les technologies de l’information mises au service des besoins d’une société constituent un facteur de développement d’un pays et surtout un véritable tremplin d’une économie qui se veut évolutive et expansive », a-t-elle précisé.

De sa part, Chanel GOMA, Directeur Général signalé:  « Il sied donc, à l’occasion de la cérémonie de ce jour, vous certifier d’avantage, que l’Institut C-TECH s’emploiera à la tâche avec l’à-propos  et le professionnalisme de coutume, fidèle à sa mission et ses visions, tablées sur une démarche de promouvoir et d’accélérer l’élaboration et l’application des outils d’employabilité des jeunes désœuvrés, le perfectionnement professionnel pour les salariés, ainsi que de toutes les personnes inspirant à améliorer leurs compétences professionnelles. Aux candidates ayants disposé de l’opportunité inouïe d’être engagées dans ce projet bienfaisant, je voudrai vous faire part de ce que les évolutions sociales, managériales et technologiques sont graduelles, au fil du temps et impliquent la nécessité d’y répondre efficacement ».

Aussi, il a fait savoir que l’Institut de Formation Professionnelle C-TECH dont il a la charge a déjà 25 ans. Et qu’il y a deux secteurs à savoir :  le secteur tertiaire donc, les métiers des services et ils ont le secteur industriel et pour le secteur tertiaire, ils ont des métiers tels qu’Assistant de direction, les Secrétaires de direction, la formation des caissières, il y a la logistique, la comptabilité et pour le secteur industriel ainsi que la maintenance informatique et réseau, l’infographie et le montage vidéo…et bien d’autres.

A noter pour la Fondation MTN Congo, cette formation vient pour favoriser l’accès à la connectivité, l’inclusion et le développement des compétences. L’autonomisation des femmes, faisant partie des Objectifs de Développement Durable, constitue à cet effet un enjeu économique majeur pour notre société et un levier d’égalité des chances. 

 

commentaires

 Semaine Culturelle d’Ignié Août 2022 

Publié le 28 Juillet 2022 par André LOUNDA dans Communiqué de Presse

 

Peuple congolais, Habitants d’Ignié Brazzavillois et Brazzavilloises, amis de la culture du 26 au 28 Août 2022, une occasion-vous est donné, ceci vous concerne, ne ratez pas ce grand rendez-vous de la culture, de l’histoire et de l’ambiance Téké à savoir : « la Semaine Culturelle d’Ignié Août 2022 » placée sous le thème : « La Place de la Femme dans le Royaume Téké ». Organisé par la Mairie d’Ignié, Département du Pool. Au menu des échanges, le rôle de la femme comme épouse, gardienne et détentrice du pouvoir surnaturel, le mariage coutumier ainsi que le veuvage dans le Royaume Téké. Cet événement ouvert à tous sera ponctué des exhibitions de danses, des chants, des scènes de théâtre, d'une exposition et d'un Symposium.

 

 Pour tout information, veuillez contacter la cellule de communication au +242 066413031.

Vibrez aux rythmes du terroir téké !

 

commentaires

EMMANUEL OLLITA ONDONGO donne le TOP ! « SOKI OYIBI MBONGO YA L’ETAT OKOKANGAMA »

Publié le 28 Juillet 2022 par André LOUNDA dans société

C’est au cours d’un Carnaval de Sensibilisation à la Lutte contre la Corruption que la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption (HALC) a organisé le mercredi 27 juillet 2022 à Brazzaville, Jour anniversaire de prestation de serment devant la Cour d’Appel de Brazzaville. Placé sous le thème : » Sans la Corruption, le Congo est Bien Meilleur et il Profite à Tous », ce Carnaval a eu pour objectifs : de Faire connaître la HALC ; Inciter la population, notamment certaines cibles considérées comme « corruptogènes » et fertiles à la corruption, aux côtés de la HALC, à la lutte contre la corruption dans le secteur d’activités ; Contribuer à l’adhésion de l’opinion à la lutte contre la corruption par la dénonciation des faits de corruption.

C’est aux environs de 10 heures 30 minutes que le Président de la HALC, Emmanuel OLLITA ONDONGOI a donné le coup d’envoi du Carnaval de Sensibilisation à la Lutte contre la Corruption sous le leitmotiv : « Tous, Mobilisons-Nous Contre la Corruption Sinon, Elle Nous Détruira ». Partant du siège de la, ce carnaval a suivi un itinéraire bien précis en marquant des arrêts d’animation, de sensibilisation et de distribution des prospectus devant les structures de l’administration publique et des régies financières sous l’ambiance et décibels dégagés par deux orchestres de la place et une troupe théâtrale, invitant ainsi les populations à s’impliquer à l’utilisation du Numéro vert de la HALC, « Hé, Vous ! Tous, Dénonçons la corruption au 1023, C’est facile, appelez gratuitement, conformément à l’article 3, alinéa 4 de la loi N°3-20196 du 07 décembre 2019, vous êtes, Ni vu, Ni Connu et Vous êtes Protégés ».

Tour à tour, le carnaval a marqué des arrêts suivants : Rectorat de l’Université Marien NGOUABI, l’Hôtel de la Préfecture, la Direction Générale du Trésor, la Direction Générale de la CNSS, la Direction Générale des Impôts et du Domaine, le Ministère des Finances, du Budget et du Portefeuille Publique, le Direction Générale de la CCA, le Commandement territoriale des forces de Police, la Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects et pour clôturer en beauté au point de départ, le siège de la HALC.

Dans son mot de circonstance, Emmanuel OLLITA ONDONGO, Président de la HALC a félicité le Comité d’organisation et tous les membres de la HALC pour la bonne tenue de ce présent carnaval. Puis, il a souhaité à tous les membres de la HALC, « Bon Anniversaire » et leurs a invité pour les années à venir à plus d’abnégation dans le travail. « Pour votre gouverne, le Congo, notre beau pays vient de gagner 3 places au classement mondial sur l’Indice de Perception de la Corruption, selon la dernière étude réalisée en 2021 par Transparency International, passant de la 165ème place sur 180 pays au niveau de la planète, à la 162ème place. En deux ans d’exercice de la HALC, le Congo a pu se faire ces 3 places qu’il a attendu 15 ans durant », a laissé entendre le Président de la HALC.

Pour conclure, il a indiqué que la présente cérémonie marque ainsi la fin de la commémoration de cet anniversaire et de l’activité de sensibilisation de nos populations programmées ce jour. « Je ne saurais terminer mon propos sans exhorter en conséquence, tous les personnels de la HALC à plus d’ardeur au travail dans le respect de notre serment ; de faire un bilan interne en vue d’améliorer les performances pour que les objectifs fixés soient effectivement atteints », a-t-il conclu.

Signalons que le carnaval s’est bien déroulé sans incident, sauf, un refus de la part de la Direction Générale du Trésor où il y a eu une opposition contre la sensibilisation à la lutte contre la corruption.

 

commentaires

Les équipes DGSP en seniors dames et Etoile du Congo en seniors Hommes sont sacrées championnes du Congo

Publié le 26 Juillet 2022 par André LOUNDA dans sports

Trois ans après en dernier sacré, l’étoile du Congo en hommes a encore décroché le 17ème titre de champion du Congo dans l’histoire du handball. Au bout de l'effort la DGSP en dames par un score final de 30 à 27 a remporté le 51ème Championnat de Handball, elle est sacrée championne pour la première fois. La cérémonie relative de remise des trophées tout juste après les deux matchs finaux, le 25 juillet 2022 au Gymnase Nicole OBA a été marqué par le discours du Président de la FECOHAND, du mot de clôture du représentant du Ministre en charge des Sports.

Dans son mot de circonstance, le Président de la Fédération Congolaise de Handball, AYERSSA NDINGA YENGE a déclaré que la fête était belle. C’était une belle fête parce que le niveau et la qualité de jeu de certaines équipes augurent des perspectives intéressantes pour notre handball. Aux dirigeants que nous sommes de saisir cette occasion pour fructifier ces précieux acquis. Aussi, il a ajouté que les vainqueurs devront continuer à travailler afin de représenter le Congo au niveau continental.

Au nom du Ministre des Sports, Clin SAMBA-SAMBA, Directeur des activités sportives, a, avant de clôturer les championnats, loué le travail de tous ceux qui ont contribué à la bonne organisation de ces grands moments du handball senior au Congo.

Lancées le 15 juillet dernier, ces compétitions qui ont réuni les meilleurs clubs congolais dans les deux catégories (seniors hommes et dames) ont tenu toutes leurs promesses. Au classement général, les équipes de Brazzaville ont dominé dans les deux versions.

Signalons que le rendez-vous du 52ème Championnat de Handball en 2023 aura lieu à Oyo dans le Département de la Cuvette.

 

commentaires

Brazzaville carrefour incontournable de l'artisanat

Publié le 25 Juillet 2022 par André LOUNDA dans Economie

 

Brazzaville va vibrer au rythme de l'artisanat international du 11 au 20 août 2022, sous-le Très Haut Patronage de don Excellence Monsieur Dénis SASSOU N'NGUESSO, Président de la République, Chef de l'État, Brazza la capitale verte abrite la 1ère édition de la Foire Internationale de l'Artisanat du Congo (FIAC) placé sous le thème : « L'artisanat, pilier des économies des pays africains ». Madame Jacqueline Lydia MIKOLO, Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, du Secteur Informel et de l'Artisanat a procédé au lancement officiel et au dévoilement du logo de cette 1ère édition, le juillet 2022 au Ministère des Affaires Étrangères et des Congolais de l’Étranger en présence des représentants du corps diplomatique, des institutions internationales, des artisans et bien d'autres.

La 1ère édition de la FIAC est un grand rendez-vous d'affaires des artisans du continent africain qui vise le même objectif, le titre d'être comme le Salon Internationale de l'Artisanat de Ouagadougou au Burkina Faso, le Salon Internationale du Cameroun, le Marché Ivoirien de l'Artisanat et le Marché International de l'Artisanat du Togo.

D'après Jacqueline Lydia MIKOLO cette rencontre devra permettre aux participants de renforcer leurs liens professionnels en vue d'une véritable éclosion du secteur : l'artisanat étant considéré comme pourvoyeur d'emplois et créateur de croissance. « Au moment où la Zone de libre-échange continentale africaine est en train de prendre forme modestement mais sûrement, il est du panafricain que nous sommes de préparer cette économie intégrée pour que les avantages comparatifs s’inscrivent au crédit du produit intérieur brut de chaque pays africain en général, et de la République du Congo, en particulier. Notre made in Congo artisanal ne doit pas rester en marge de ce grand marché à venir », a rappelé Jacqueline Lydia MIKOLO.

A noter que cette 1ère édition se tiendra au sein du supermarché BRAZZA Mall à Mpila

 

 

 

commentaires

De-Petencia KAYILA MORGADO casse la baraque et empoche un Doctorat

Publié le 25 Juillet 2022 par André LOUNDA dans Eduaction

« DYNAMISM OF CONFLICTS AND VIOLENCE IN NIGERIA », est le titre de la thèse de Doctorat unique présentée et soutenue publiquement, le samedi 23 juillet 2022 à l'auditorium de la Grande Bibliothèque Universitaire de Brazzaville par De-Petencia KYILA MORGADO pour lobtention du grade de Docteur de l'Université Marien NGOUABI, Parcours: Langues vivantes étrangères; Option: Littératures et Civilisations du monde anglophone; Spécialité: Civilisations africaines de la Formation Doctorale: ELLIC (Espace Littéraires, Linguistiques et Culturels) de la Faculté des Lettres, des Arts et des Sciences Humaines. Placé sous la Direction de thèse du Professeur Basile Marius NGASSAKI.

En effet, le Jury composé de : Président : Basile TORONZONI NGAMA NZOMBIO, Rapporteur externe, Jean TANDELE MAKIAZEL, Professeur, UPN, Kinshasa, RDC ; Rapporteur interne : Jean Marie SOUNGOUA, Maître de Conférences, UMNGDans un face-à-face avec les membres du Jury le récipiendaire De Pentencia KAYILA MORGADO a résumé sa thèse de 322 pages, subdivisée en huit chapitres comme ce qui suit : Ce travail a été centré sur les facteurs moteurs des conflits et violences au Nigéria. Parmi les facteurs qui ont déclenchés l'instabilité dans ce pays, il y a la création artificielle du Nigéria les racines historiques n la guerre civile de 1967, les différents règnes militaires qui ont aussi affecté profondément le comportement de de Nigérians, certains sont devenus assoiffés de conflits et violence. Par ailleurs, les identités religieuses et ethniques ont été largement mal orientées et devenues une force au service du mal poussant les trois tribus majeurs Haoussa, Yoruba et Igbo dans un conflit constant au sujet du pouvoir et à la quête de l hégémonie. De même le manque de connexion et la transparence entre la richesse du pays, la pauvreté criarde ainsi que le chômage des jeunes qui prévaut au sein du Nigéria décrit un échec sérieux des gouvernements successifs. Toutefois, aucun pays ne peut ignorer l'impact de la pauvreté et de la corruption dans le processus de paix et de développement. Cet état fragile du Nigeria révèle un terrain fertile pour les groupes extrémistes comme Boko Haram qui recrute facilement les désœuvrés, Pour les membres de cette secte, le Nigéria est pleinement corrompu jusqu'à la moelle et ils sont entrain de le purifier en utilisant la violence. Cette réalité oppose fortement le monde Islamique et Chrétien, créant une atmosphère de peur et de méfiance qui met le pays au bord d'une guerre civile religieuse. Ainsi, les questions liées à la gouvernance, la pauvreté, la corruption, le chômage, les identités religieuses et ethniques devraient être traités autrement.

Après la séance des questions-réponses entre les membres du Jury et l'intéressé, après délibération, le Jury a fait un constat suivant : le travail de Monsieur De-Pretencia KAYILA MORGADO est bien documenté, il s’agit d’un travail bien écrit, sa prestation orale est de très bonne. En conséquence, le Jury après avoir délibéré lui a décerné la grade de Docteur de l’Université Marien NGOUABI avec la mention « Très Honorable avec les Félicitations du Jury » et lui recommande de citer quelques exemples économiques. Cette mention est justifiée par l’originalité, la qualité de la thèse insufflée par les hypothèses et approches méthodologiques qui lui ont servi d'outils d’analyse.

 

 

 

 

commentaires

Théodore LEKOGO hissé au perchoir du savoir, dans sa gibecière, un Doctorat

Publié le 23 Juillet 2022 par André LOUNDA dans Eduaction

« THE PSYCHOLOGICAL IMPACTS OF SOCIO-CULTURAL CHANGES IN ADICHIE'S FICTIONAL WORLD: THE CASE OF PURPLE HIBSCUS AND HALL OF A YELLOW SUN », constitue le titre de la thèse de Doctorat Unique pour l'obtention du diplôme de Doctorat de l' Université Marien NGOUABI dans le Domaine: Lettres; Formation Doctorale: Espace Littéraires, Linguistiques et Culturels; Parcours/Option: Littératures et Civilisations de l'Afrique anglophone; Spécialité: Littératures de l' Afrique anglophone, présentée et soutenue publiquement le 22 juillet 2022 dans la salle de conférences de la Grande Bibliothèque Universitaire de Brazzaville par Théodore LEKOGO, Titulaire d'un Master Recherche (2013) en Littératures et Civilisations de l'Afrique anglophone. Placé sous la Direction de thèse du Professeur Basile Marius NGASSAKI.

En effet, le Jury composé de : Président : Basile TORONZONI NGAMA NZOMBIO, Professeur Ordinaire de l'Université Pédagogique Nationale, Kinshasa (RDC) ; Rapporteur externe : Daniel René AKENDENGUE, Professeur Titulaire, Université Omar BONGO, Libreville, Gabon ; Rapporteur interne : Didier Arcade Ange LOUMBOUNZI, Maître de conférences, UMNG ; Examinateur : Jean Makiazel TANDELE, Professeur, Université Pédagogique Nationale, Kinshasa (RDC). -

Dans sa présentation au cours d'un face à face avec les membres Jury, le récipiendaire a résumé sa thèse comme suit : Purple Hibiscus et Half of A Yellow Sun de Chimamanda Ngozi Ardichie, explorent les nombreux bouleversement politiques auxquels est confronté le Nigeria postcolonial. Purple Hibiscus, son premier roman nous présente la nature et les effets dévastateurs du régime militaire. Half of A Yellow Sun, sa deuxième œuvre, traite des nombreux coups d'états et contre coups et de la traumatisante gueRre du Biafra des années 1960. Par conséquent, cette thèse examine les effets psychologiques de ses deux environnements hostiles sur les personnages. Elle a pour mots clés : le Nigéria postcolonial, le régime militaire, civile, psychanalyse.

Le Jury après avoir suivi, écouté et échangé avec le récipiendaire, pour conclure après avoir délibéré a rendu publique son rapport de soutenance de la thèse de Théodore LEKOGO en ses termes: Après avoir suivi le résumé de la thèse , après la séance des questions-réponses entre les membres du Jury et l'intéressé, après délibération, le Jury a fait un constat suivant: le travail de Monsieur Théodore LEKOGO est bien documenté, il s’agit d’un travail bien écrit, sa prestation orale est de très bonne facture. En conséquence, le Jury après avoir délibéré lui a décerné la grade de Docteur de l’Université Marien NGOUABI avec la mention « Très Honorable avec les Félicitations du Jury ».

 

 

commentaires

SOCIÉTÉ : BRASCO 70 ans au cœur du développement économique, social et environnemental

Publié le 23 Juillet 2022 par André LOUNDA dans société

1952-2022, BRASCO 70 ans, le grand Acteur industriel et citoyen au Congo, les Brasseries du Congo invitent les congolais à se projeter à ses côtés pour les prochaines décennies, et lancent un appel à l’endroit de toutes les couches de la société congolaise à se joindre à son vaste programme des prochaines décennies. C’est ce qui ressort de la conférence de presse que les dirigeants de la société Brassicole pour les intimes BRASCO ont animé le 21 juillet 2022 à l’Hôtel Radisson BLU de Brazzaville. Conférence au cours de laquelle le Directeur Général Monsieur François GAZANIA et le Secrétaire Général Yves MAKAYA de la Société Leader de fabrication, de distribution et de vente des boissons alcoolisées et non-alcoolisées en République du Congo dans un face à face avec les chevaliers de la plume, du micro et du web tour à tour ont présenté les enjeux et le programme d’activités relatifs à cette célébration de son 70ème Anniversaire et ses engagements pour l’avenir.

Dans son mot introductif, le Directeur Général Monsieur François GAZANIA a réaffirmé l’engagement de cette première entreprise brassicole Leader au Congo pour les populations congolaises pour les décennies avenirs et il a fait savoir que leur entreprise, en 70 ans a développé et lancé 19 marques iconiques de bières, boissons gazeuses et pré-mix, dont la NGOK la seule bière locale importée aux États-Unis en 1991 ; la PRIMUS, la première bière internationale produite au Congo en 1952 ; la CLASS & MUTZIG; le Coca-Cola et Fanta. Présente dans la production et la commercialisation des bières et boissons non alcoolisées depuis 1952. ; « elle est un véritable success story made in Congo. Être et demeurer au Congo, encore des décennies. Toujours pour le bénéfice, et le rafraichissement, des populations du Congo ; c’est là le mot d’ordre de ces 70 ans : », a-t-il déclaré. Poursuivons son propos, il a laissé entendre que nous sommes au Congo depuis 70 ans et là pour durer encore de nombreuses décennies. Pour remercier de leur soutien l’ensemble de nos parties prenantes, nous les invitons à célébrer ce moment à nos côtés. « BRASCO Wumela » : projetons-nous, ensemble, vers un avenir commun.

En ce qui concerne les perspectives, le Directeur Général de BRASCO a indiqué que pour contribuer à l’autonomie des communautés locales, la société BRASCO a pris la décision de s’approvisionner en matières premières ici, au Congo, et travaillons en renforçant les capacités des producteurs congolais. Une façon d’agir en faveur de la sécurité alimentaire et de la stabilité macro-financière du Congo. « Pour les 5 années à venir, BRASCO est mobilisée sur toute la chaîne de valeur afin de promouvoir la production durable de maïs, de riz et de sorgho. Ce projet d’avenir, mené en partenariat avec les autorités congolaises, vise : à renforcer l’offre de maïs, de riz et de sorgho afin de répondre à une demande nationale croissante ; à réduire les importations de ces denrées en période de hausse généralisée des prix, pour alléger le coût du panier de la ménagère congolaise ; à alléger la balance des paiements de l’État congolais. L’engagement de BRASCO est voué à s’amplifier sur les prochaines années. En tant qu’entreprise citoyenne, nous avons œuvré, et continuerons d’œuvrer comme partenaire de confiance de la société congolaise – pour les décennies à venir. Laquelle se tiendra durant les 12 prochains mois – c’est-à-dire de juillet 2022 à juillet 2023 », a affirmé François GAZANIA.

Quant à Yves MAKAYA, le Secrétaire Générale des BRASSERIES DU CONGO présentant le programme d’activités a rappelé que cette entreprise brassicole est une entreprise innovante et leader grâce à son obsession pour ses clients et consommateurs ; une entreprise tournée vers l’avenir, avec la communauté au cœur de son projet ; une entreprise engagée auprès de la société congolaise sur de multiples aspects. Et dès le mois prochain et jusqu’en décembre, plusieurs activités au niveau des points de vente BRASCO seront organisées pour fédérer avec les consommateurs dans l’harmonie et la convivialité. Un film institutionnel et un livre des 70 ans de BRASCO seront présentés lors de cette rencontre. L’occasion sera manifeste pour bon nombre des consommateurs de participer à des expériences uniques en lien avec le tournoi de football, la FIFA World Cup. Courant septembre un gala sera tenu avec la présence des principales autorités du pays ainsi que de l’ensemble de nos parties prenantes (Opérateurs économiques, institutionnels, collaborateurs, fournisseurs, ambassadeurs de marques, leaders d’opinion, artistes…) pour fêter, avec nous, le succès de cette aventure engagée en 1952. En outre, l’équipe de coordination de BRASCO lancera, dans une semaine, le projet social, économique et touristique « Côte Sauvage Ya Beto » aux côtés de notre partenaire Tropézienne. Projet dédié aux jeunes qui comportera une dimension festive avec de nombreuses animations et la présence d’icônes culturelles congolaises. Toutefois, pour valoriser l’initiative entrepreneuriale des jeunes, seront installés 18 points de vente le long du littoral ponténégrin ; un accent sera mis sur l’éducation en offrant aux étudiants ou jeunes diplômés la possibilité de rejoindre BRASCO. « Après 3 ans de travail de terrain, de visites, de consultation d’experts…etc. Nous sommes aujourd’hui prêts à accompagner l’agriculture au Congo. Notre objectif : contribuer au développement de la filière Maïs pour qu’elle couvre les besoins du marché national. Et ce, à court terme – c’est-à-dire à l’horizon 2025. Raison pour laquelle, nous appuierons les producteurs locaux dans leurs activités et dans leur formation aux meilleures pratiques du secteur. Aujourd’hui, nous lançons 12 mois de festivités auxquelles nous vous convions », a rassuré le Secrétaire Général.

 

L’entreprise BRASCO a l’ambition d’accompagner l’émergence d’un secteur agricole fort au Congo à travers, la numérisation de ses activités, et un programme de recrutement et de formation des talents locaux, notamment les jeunes. Et sur le volet social qui prédomine la vision future de l’entrepris François GAZIANA promet que sa société s’engage à contribuer à la réduction des émissions de gaz nocif pour l’environnement et mais aussi à construire des forages dans les villes de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, pour un accès des populations à l’eau potable.

 

A noter que BRASCO dispose de 4 sites à travers le pays, deux brasseries à Brazzaville et Pointe-Noire et deux centres de production à Dolisie et Oyo. Grâce à ses deux sites de distribution, BRASCO met les produits de ses 19 marques à la disposition de plus de 30.000 points de vente au Congo. Elle emploie plus de 850 personnes et 500 sous-traitants repartis sur l’ensemble des sites de l’entreprise.

 

 

 

 

 

commentaires

Hermas -Christian GANDOUNOU hissé au grade de Docteur de l’Université Marien NGOUABI

Publié le 22 Juillet 2022 par André LOUNDA dans Eduaction

« THE COMMONWEALTH: COLONIAL RESIDUE OR POWER FUL INSTITUTION? STARING DOWN ITS VALUES AND ACTIONS ON SOME OF THE MOST PRESSING ISSUES IN THE WORLD», est le titre de la soutenance de thèse pour l’obtention du grade de Doctorat unique de l’Université Marien NGOUABI de la Formation Doctorale de l’Espace Littéraire et Identité Culturelle,,  Domaine: langues vivantes étrangères ; Option: Littérature et Civilisations du Monde Anglophone et de Spécialité: Civilisation Britannique de la Faculté des Lettres, des Arts et des Sciences Humaines, présentée et soutenue publiquement le 22 juillet 2022 à Brazzaville par Hermas -Christian GANDOUNOU.

En effet, le Jury composé de : Président : Basile TORONZONI NGAMA NZOMBIO, Professeur Ordinaire, Institut Pédagogique Nationale, RDC ; Examinateur : LOUMBOUNZI Arcade Didier, Maître de conférences, Université Marien NGOUABI ; Rapporteur externe : AKENDENGUE Daniel René, Professeur Université Omar BONGO, Gabon; Rapporteur interne: Jean Marie SOUNGOUA, Maître de conférences, Université Marien NGOUABI. Après l’avoir écouté et échangé avec le récipiendaire sur le travail  qu'il a effectué, qui a obéi à la charte de l’Université, la méthodologie et les hypothèses ont été bonnes et appréciées par le Jury ayant répondu favorablement au questionnement du Jury, Répondant favorablement aux questions posées par les membres du Jury,  en conclusion, ce dernier a maîtrisé le sujet. Délibérant, le Jury lui a décerné le grade de Docteur de l'Université Marien NGOUABI avec une mention « Très honorable avec les félicitations du jury ». Cette mention est justifiée par l’originalité, la qualité de la thèse insufflée par les hypothèses et approches méthodologiques qui lui ont servi d'outils d’analyse.

Cette Thèse de 635 pages subdivisée en  huit chapitres a portée sur l'implication du Commonwealth des Nations sur certains des problèmes les plus pressants dans le monde, se résume comme suit : "Ce travail de recherche porte sur l'implication du Commonwealth des Nations sur certains des problèmes les plus pressants dans le monde. Depuis sa création, l'organisation a dû relever de nombreux défis. D'où, la question principale était donc d'évaluer ses résultats sur les nouveaux types de problèmes pressants tels que l'égalité des sexes, la sécurité et la paix, la liberté d'expression et de religion, la primauté de droit, la santé mondiale, la nutrition et l'accès à l'éducation de 2009-2018.Enfin, j'ai tenté de déterminer les moyens par lesquels le Commonwealth devrait améliorer ses valeurs afin de servir ses États membres et contribuer au bien-être universel.

 

commentaires
1 2 3 4 > >>