Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

JOURNALISME ET ETHIQUE CONGO-JEC crée pour redorer le blason des métiers du Journalisme

Publié le 7 Mai 2022 par André LOUNDA dans société

Prélude à la célébration de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse, une plateforme dénommée « JOURNALISME ET ETHIQUE CONGO- JEC » a fait sa sortie officielle, le 02 mai 2022 à Brazzaville. Crée dans le but de promouvoir la pratique de qualité du Journalisme en République du Congo, Il s’agit de revenir aux fondamentaux du métier, en allant aux enquêtes, c’est-à-dire en reportage, en traitant dans l’équilibre les informations recueillies, puis en les diffusant en toute responsabilité dont le leitmotiv est : « Qui n’a pas fait d’enquête, qui n’a pas fait de terrain, n’a pas de parole, devrait-on répéter tous les jours dans les salles de Rédaction.

Dans son discours de circonstance, Arsène Sévérin NGOUE, Directeur Exécutif de JEC a fait savoir que JEC est une organisation des journalistes et des médias, munie depuis plusieurs mois, et crée en début de cette année et dont les missions sont nobles et précises tel que nous l’a rappelé le modérateur de cette cérémonie. Le journalisme n’est pas un perroquet ou un personnage de théâtre qui exécute le rôle qui lui est assigné, Non ! Le journaliste exerce son métier sans état d’âme, ni complaisance, en son âme et conscience, sauf si bien sûr il en a monnayé.

« L’organisation que nous lançons ce jour va s’activer à nous fédérer autour des pratiques d’un journalisme de qualité en promouvant les principes éthiques et déontologiques du métier, une collecte d’information obéissant à une démarche équilibrée et transparente, une implication plus affirmée du personnel féminin dans les genres journalistiques comme l’investigation, un comportement plus honnête et responsable envers les sources d’information », a-t-il laissé entendre.

« Le Journalisme est l’un des rares métiers au Congo où en rentre comme on veut : les commerçants, les enseignants, les agriculteurs ou les diplômés sans emploi prestent aujourd’hui comme journalistes. Mais, là n’est pas le problème pour une profession libérale. C’est pourquoi, les règles d’éthique et de déontologie doivent s’imposer à nous tous. Ce qui permettra de déceler parmi nous les moutons noirs », a déclaré Arsène Sévérin NGOUE.

Comme solution, JEC se propose pour cela, de prendre des grandes initiatives pour former et renforcer les capacités des journalistes. Le besoin en effet à ce niveau est très important. Très peu de journalistes se forment ou s’adaptent aux changements de notre métier. Nombreux sont dépassés et peu tiennent la corde. Tout comme dans la production et le renouvellement des programmes, les organes de presse n’investissent quasiment dans la formation des agents.

« La façon de pratiquer notre métier a changé depuis quelques années. Les approches des années 70-80 ne peuvent plus faire recette aujourd’hui. Le métier migre vers le numérique. Et c’est la thématique choisie cette année par l’UNESCO : les médias à l’ère du numérique. Depuis quelques années en effet, il y a un vrai mouvement du côté des médias numériques et des réseaux sociaux. Les jeunes journalistes ont véritablement de l’emprise sur ces nouvelles technologies. Mais, ils ne doivent pas oublier de lier l’éthique, la déontologie et la pratique quotidienne du métier avec les nouvelles technologies. Les journalistes ne sont pas les bloggeurs, les journalistes ne sont pas lanceurs d’alerte. Même s’ils peuvent le faire, ils sauront en ce moment différencier les deux activités’, a-t-il poursuivi.

Pour conclure, il a rappelé que les patrons des médias et les responsables des médias publics et privés doivent rester clairs sur la ligne éditoriale, ne pas la tripoter au gré des intérêts politiques et économiques. Ils doivent laisser le journaliste faire son travail selon les termes de leur contrat de travail et la ligne éditoriale adoptée par tous ou à laquelle le journaliste a librement adhéré, en acceptant de travailler dans ce média.

A noter qu’à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse, JOURNALISME ET ETHIQUE CONGO, JEC en sigle, est un cadeau offert aux journalistes et personnels assimilés dans les entreprises de presse, pour revenir aux fondamentaux du métier et pour défendre et protéger leurs droits.

 

commentaires

Appel à la vigilance aux chauffeurs des taxis, bus, motocyclistes et à tous les usagers de la route

Publié le 5 Mai 2022 par André LOUNDA dans société

Monsieur Xavier MPOUGALOGUI, Chef de Quartier 54, Arrondissement 5, Ouenzé à Brazzaville à l’attention des chauffeurs des taxi, bus, des gros véhicules, des motocyclistes et bien d’autres usagers de l’Avenue Mgr Benoît NGATSONGO ex Avenue des Chars, la rue Bangagoulous vers le Lycée de la Révolution. Suite aux travaux de pose des dos d’âne sur cet axe, plusieurs accidents sont enregistrés. C’est dans ce contexte que ce dernier en bon père avertit au cours d’une interview qu’il nous a accordé le mercredi 04 mai 2022 à Ouenzé, attire l’attention de tous les usagers de la route de respecter les panneaux de signalisation. 

- Bonjour Monsieur, il n’y a pas très longtemps que cette voie a été réhabilitée et maintenant, on n’y a construit dos d’âne. Jusqu’à présent, est-ce qu’il y a des problèmes ou tout se passe bien ? 

Xavier MPOUGALOGUI : Tout se passe bien ! Sauf que pour ceux qui ne savent pas lire le code de la route ou l’interprété, et qui ne le connaissent pas ! Surtout pour les conducteurs des véhicules, les gens qui sont sur les motos qui filent à vive allure sur la rue Bangangoulous et sur l’avenue de chers sans tenir compte des personnes qui traversent les avenues et pourtant, il y a trois (3) ans de cela, nous avons placés des dos d’âne pour leur indiqué qu’à bientôt, il y aura des ralentisseurs et partout, nous avons mis des plaques pour qu’ils les lisent mais, les gens filent à vive allure sans lire les panneaux de signalisation, qui leurs signalent effectivement qu’il faut faire attention, il y a des dos d’âne qui se présentent devant vous ! Mais, ils s’en foutent, ils roulent à vive allure et il y a mort d’hommes. J’ai vu sur l’avenue qui était réhabilité un engin qui transportait des planches et il y avait des gens qui étaient assis dessus et comme ce jour-là, il avait plu, ils sont rentrés dans un trou sans le savoir, les planches se sont renversées et il y a eu des morts sur le champ. C’est pour signaler aux usagers de la rue Bangagoulous et l’avenue des chars et même un peu partout dans les rues et avenues de Brazzaville, qui roulent à vive allure sans tenir compte des panneaux de signalisation qui ont été placé afin de leurs orientés, et nous remerciions l’Honorable Député, Juste MOUNDELE qui a réhabilité l’avenue et qui a posé ces dos d’âne afin d’avertir les chauffeurs et les motocyclistes pour qu’ils ralentissent sur cette avenue.

  • Est-ce que l’on peut dire que la faute revient-elle à 100% aux usagers de la route, les chauffeurs de taxi, des bus, des conducteurs des motos et des gros véhicules, ou bien parce que les panneaux de signalisation des dos d’âne sur la distance d’emplacement n’est pas respecté ?

Xavier MPOUGALOGUI : Non ! Au croisement avec l’avenue des chars, il y a un panneau de signalisation, à 100mètre également, il y a aussi un autre panneau, c’est parce qu’ils ne font pas attention ! Ils sont habitués de rouler à vive allure et ils ne font pas attention sur ce qui est devant eux ! Est-ce qu’ici à Brazzaville, les chauffeurs font attention aux panneaux ? C’est ça !

  • Bonjour Monsieur, vous êtes un usager de la route, ici là où nous sommes devant le Lycée de la Révolution et à cet endroit, il y a des dos d’âne et que cette route a été pavée, est-ce que les panneaux de signalisation des dos d’âne ont été placé conformément aux normes du code de la route ?

L’usager : Merci pour la question, en ma qualité d’automobiliste, je pense qu’à mon humble avis que les panneaux n’ont pas été posés en respectant les normes. On devrait les mettre à mon avis à au moins 20 mètres pour que les usagers de la route les aperçoivent que là-bas, il y a des dos d’ânes et là où nous sommes vraiment, c’est trop proche !

  • Et qu’est-ce que ça peut produire comme conséquences ?

L’usager : Comme conséquences, il s’agit des accidents ! Quand tu arrives brusquement, tu es surpris et c’est imprévisible ! Tu freine et cela peut endommager ton véhicule ! C’est ce que je peux dire.

 

 

commentaires

LA BIOLOGIE MAGNÉTIQUE, SCIENCE DE LA VIE, LA GRANDE CRISE ALIMENTAIRE FUTURE, L'AGRICULTURE DU FUTURE

Publié le 4 Mai 2022 par Ibara Maurice Itous Ibara dans Sciences et Innovations

Dans le future, il manquera à l'Homme tout ce qu'il lui faut pour se nourrir :les légumes, le poisson, la viande, les fruits, les boutures. Grâce à la nouvelle Biologie, appelée : BIOLOGIE MAGNETIQUE SCIENCE DE LA VIE, les Hommes trouveront les solutions pour se nourrir. Les guerres, les produits chimiques, la surpopulation mondiale entraîneront à une sécheresse végétale, "ALIMENTAIRE " spectaculaire. Il n'y aura même plus de boutures pour reboiser la terre en palmeraies, en champs de blés, de maniocs...Que faudra-il faire???

La solution durable est de "CRÉER" la "NOURRITURE DE LABORATOIRE". Nous y sommes déjà. Les "PALMIERS ET NOIX" en images ont pour point de départ : le "SOLEIL LIQUIDE". Je considère le Soleil comme toute matière qui passe par les trois états : liquide, solide et gazeux(notre Soleil lumineux).En Créant un SOLEIL liquide, je le mets en terre et ensuite je peux l'orienter vers le règne minéral, végétal et animal. Pour cet exercice, j'ai orienté mon soleil de Laboratoire vers les palmiers en images.

En ce qui concerne l'importance primordiale de ces plantes, nous distinguons deux sortes de plantes: les plantes renouvelables et non renouvelables. Les plantes renouvelables ont une longévité de 2700 ans. Les plantes non renouvelables, sont charbonnées la nuit et dégagent l'oxygène la journée. Les plantes renouvelables sont les plantes d'une grande capacité d'oxygène. Il faut ces deux catégories de plantes pour aller au règlement climatique à température zéro degré Celsius. Les plantes à grande capacité d'oxygène sont celles qui dégagent l'oxygène de jour comme de nuit, tel est le cas de ces palmiers.

 

 

commentaires

Azovstal : Les otages du bataillon ukrainien néonazi Azov

Publié le 2 Mai 2022 par GéoAfriqueMédias.cg dans International

Hier, une centaine de civils sont sortis de l'ancienne usine Azovstal, transformée en base militaire ukrainienne à Mariupol et tenue par le bataillon néonazi Azov. Et les gens ont commencé à parler. Mais vous n'en entendrez pas un mot dans les médias occidentaux, car ils condamnent les groupes extrémistes de les avoir retenus contre leur gré. Cela s'appelle une prise d'otages. Et cela constitue un crime de guerre. Pourtant, personne en Occident ne le condamne, chacun se félicite de leur sortie comme si de rien n'était. Ce n'est pas de l'hypocrisie, c'est de la complicité.

Zelensky l'annonce fièrement, une centaine de civils sont sortis de la base de l'armée ukrainienne Azovstal et se dirigent vers les territoires non contrôlés par la Russie, sous protection de la Croix-Rouge ... Manifestement, pas tous se dirigent loin de la Russie et personne ne cherche à savoir en Occident comment ils sont arrivés dans l'ancienne usine et pourquoi ils ne sont pas sortis plus tôt.

Puisque l'armée russe a assuré la sortie de ces hommes, femmes et enfants, qu'ils les ont emmenés vers le village de Bezimennoe à DNR, où ils ont été soignés et nourris et ceux qui le voulaient sont repartis avec la Croix-Rouge vers l'Ukraine, les langues se sont déliées.

Une femme répond à la question que beaucoup se posaient de savoir comment des civils avaient pu se trouver dans cette usine, alors qu'elle était depuis longtemps devenue un site militaire. Elle habitait non loin de là quand les combats faisaient rage et, ayant peur, son fils l'a appelée pour se cacher dans l'usine. Beaucoup d'autres sont ainsi venus se réfugier, tout d'abord volontairement. Ensuite, ils n'ont pas pu en sortir, même lorsque les tirs avaient cessés, deux ou trois fois les Ukrainiens les ont empêchés de partir. Leur présence n'était donc plus, désormais, volontaire, mais forcée, ce qui caractérise la prise d'otages autant que l'utilisation de bouclier humain, puisque en mettant en avant la présence de civils détenus contre leur volonté, les Ukrainiens voulaient forcer la Russie à les laisser en vie sans se rendre.

Une autre femme explique que le comportement de ces Ukrainiens est devenu extrêmement agressif. Un jour, ils sont venus affirmant avoir forcé plusieurs habitations, y avoir trouvé des drapeaux russes, que tout le monde à Mariupol a des drapeaux russes et que c'est une ville russe. Ce qui les a mis en rage.

Les Russes, qui sont sur place et ont accompagné les civils, sont sidérés par le discours qu'ils tenaient les premières heures. En fait, certains étaient persuadés, puisque c'était l'armée russe qui les faisait sortir, qu'ils allaient être fusillés. Et encore dans le bus, quand ils allaient être mis en sécurité, ils pensaient vivre leurs dernières heures. Imaginons le discours qui leur était servi toute cette période de rétention. Ils étaient totalement coupés de la réalité et entièrement dépendant de leurs geôliers. Par exemple, dans ce bunker, dans les tréfonds d'Azovstal, 9 personnes ont vécu pendant 62 jours, dont deux enfants de 9 et 11 ans :

La présentation faite par les médias, notamment Le Figaro, est simplement incroyable. Sans même soulever la question de savoir pourquoi ces civils se trouvent dans ce site militaire, le bataillon néonazi Azov est parfaitement normalisé, ce sont des bons gars ukrainiens qui aident à évacuer les civils :

"Le régiment ukrainien Azov, qui défend cette zone, avait d'abord évoqué l'évacuation d'une vingtaine de personnes dans la nuit de samedi à dimanche. "

Pour appeler les choses par leur nom, la Russie a réussi à libérer une partie des otages retenus à Azovstal, une partie des civils qui soutenaient le groupe Azov pouvant en contre-partie retourner librement en Ukraine. 

 

Publié par Karine Bechet-Golovko à 12:02 

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Libellés : azovstalmariupolerussieukraine

 

commentaires

1er  mai 2022 : quelles manifestations au SYNESUP et au SYNALU pour la fête du travail ?

Publié le 2 Mai 2022 par André LOUNDA dans société

« Pour vivre comme du monde en 2022 », constitue le thème international de la Fête Internationale du Travail. Le 1er  mai, plusieurs manifestations à travers le monde ont été organisées pour la fête du Travail. Mais le premier jour du mois de mai est également l'occasion de se partager du pain et du vin.  Le Premier Mai a une histoire. Cette histoire commence le 4 mai 1886 à Chicago. Sur Haymarket Square, lors d’une manif dans la longue lutte pour la journée de huit heures, une bombe explose, des policiers sont tués, huit hommes sont arrêtés et accusés de meurtre. Le Journal GéoAfriqueMédias fait le point sur tout ce qu'il faut savoir sur  cette célébration des syndicalistes de l’Université Marien NGOUABI.

Le dimanche 1er mai 2022 s'est déroulée la traditionnelle fête du Travail au Congo. Une 'occasion pour de nombreuses manifestations des festivités à Brazzaville. La principale manifestation intersyndicale Brazzavilloise est partie de la place de la gare où s’est tenu un défilé organisé par CSTC, au niveau de l’Université Marien NGOUABI, les militants des  Syndicat des Enseignants du Supérieur SYNESUP et du Syndicat National de l'Université en sigle le SYNALU ont célébré cette journée sous le signe de la relance économique, rehaussé par la présence de Madame Edith Delphine Emmanuel ADOUKI, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technique..

Répondant favorablement à l’invitation des syndicalistes, Madame Edith  Delphine Emmanuel ADOUKI, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, après avoir écouté les revendications des travailleurs de l’Université Marien NGOUABI a déclaré ce qui suit : « Je vous salue, puisque nous ne sommes pas morts et que nous sommes bel et bien vivants et il est certain qu’il y a un certain nombres de revendications très utiles qui sont faites par les travailleurs de l’Université Marien NGOUABI. Et en ma qualité de Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, répondre à votre invitation, c’est aussi tracé quelques pistes aux attentes légitimes qui sont les votre. Je voudrais non seulement vous saluez mais, de vous remercier de m’avoir convié à ce partage parce que lorsqu’on mange et l’on boit ensemble, c’est parce qu’on dialogue. Ma présence ici, c’est pour vous signifier la volonté du Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Anatole Collinet MAKOSSO et répondre, je le dirais qu’il faut être réaliste progressivement à l’attente des travailleurs. Je dirais progressivement parce que vous n’êtes pas sans ignorés que nous avons été confrontés à une crise multidimensionnelle et que pour répondre aux besoins, il faut avoir les moyens. Je ne pense pas que vous puissiez douter de mon engagement parce que cela fera bientôt un an que nous avons été désignés Ministre de l’Enseignement Supérieur et je parle ici sous le contrôle de Monsieur le Secrétaire Général et les membres de l’intersyndicale. Nous avons toujours été à l’écoute, et je pense qu’on a eu les quelques actes que nous avons posé témoignent notre volonté d’avancer mais, je le dis progressivement. Donc, Monsieur le Secrétaire Général vous l’avez dit effectivement l’université est pacifiée malgré les problèmes, nous allons faire en sorte que cette paix demeure et c’est dans ces conditions que l’on puisse discuter et avancer lentement. Je me souviens encore le vendre 27 avril, nous avons échangé comme n’arrêtons pas de le faire sur l’ensemble des questions de l’Université et s’il y avait à l’ordre du jour la question de arriérés dues notamment aux prestataires, nous n’avons pas manqué d’abord sur la question de la dette sociale de l’Université Marien NGOUABI. Vous savez Monsieur le Secrétaire Général et vous n’avez pas manqué de nous rappeler la question de paiement des heures qui sont dues, la question des frais des mémoires, la question des dettes qui sont dues à l’endroit des surveillants puisque, nous sommes régulièrement avec vous et apporterions la solution de paiement des frais des mémoires, la question des dettes qui sont dues à l’endroit des surveillants. Puisque nous sommes régulièrement avec vous et nous apporterons des solutions lentement. Je voudrais Monsieur le Secrétaire Général, vous avez eu l’occasion de le dire que la question des quotités, c’est une question que j’estime être résolue simplement le temps matériel de pouvoir mettre à votre disposition les moyens. Pourquoi ? Il ne s’agit pas de faire la rhétorique cela fait trois (03) semaines et je parle sous le contrôle de Monsieur le Secrétaire Général, cela fait trois semaines que le Gouvernement à libérer le montant de deux quotités qui sont disponibles au trésor. La difficulté à laquelle nous sommes confrontés, si je connaissais le montant, j’allais le déclarer ici mais, c’est un montant qui a été libéré pour les 17ème et 18ème quotités. Et vous le savez que nous avons été confrontés par à un problème technique». Pour Conclure Madame la Ministre a insisté, « cette somme est disponible et c’est le temps où l’on règle le problème technique ».

Le Secrétaire Général du SYNESUP, Didier MBELE dans son discours a premièrement remercié l'ensemble des invités en leurs rangs, grades et qualités, pour avoir bien voulu rehausser, par leur présence, l'éclat de cette célébration. Aussi, il a remercié particulièrement le Premier Ministre et la Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l'Innovation Technologique pour la disponibilité dont ils ont fait montre aujourd'hui, malgré leurs lourdes charges ministérielle. Après un bref aperçu sur l'historique des combats du Mouvement ouvrier international visant l'obtention de la Journée de 08 heures à la fin du 19ème Siècle.

En souvenir de cet événement triste et douloureux et en faveur de la liberté d'expression pour le monde ouvrier, les travailleurs et syndicats défilent, se réunissent et fêtent le 1er mai de chaque année.

Poursuivant son propos, Didier MBELE a déclaré que voici 3 ans que nous assistons à un climat de paix à l'Université Marien NGOUABI depuis la signature du Protocole d'accord du 21 septembre 2019 entre le Gouvernement et l'Intersyndicale, bien qu'il convienne de relever la courte grève du 20 septembre 2021 qui n'a duré qu'une semaine, grève qui a donné lieu au relevé de conclusions du 21 septembre 2021 signé entre le Gouvernement et l'Intersyndical.

Cependant, au delà de ce climat de paix, il convient de faire remarquer qu'il reste un certain nombre de combat: (i) les deux quotités restantes du Protocole d'accord du 21 septembre 2021 en attente de paiement; (ii) la signature d'un nouveau protocole d'accord pour apurer la dette sociale de l'Université Marien NGOUABI couvrant les années 2019, 2020 et 2021; (iii) le point indiciaire qui traine encore à 350, alors qu'il devrait déjà être à 450 conformément au statut particulier de l'Université Marien NGOUABI; (iv) le montant très élevé du prélèvement des IRPP à l'Université Marien NGOUABI; (v) l'arrêt immédiat et le remboursement des sommes prélevées sur les salaires des travailleurs de l'Université Marien NGOUABI au titre de l'assurance maladie universelle dont la caisse n'est pas encore fonctionnelle.

Pour conclure, Didier MBELE a signifié que le SYNESUP témoigne de la bonne disposition des enseignants-chercheurs de l'Université Marien NGOUABI à vaquer normalement aux charges que la République leur a confiées, mais précise que la patience a des limites et souhaite que les problèmes en suspens puissent trouver un début de solution d'ici à la fin de l'année pour pérenniser le climat de paix qui règne actuellement à l'Université Marien NGOUABI.

Du côté du SYNALU pour Madame le Ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, un même son de cloche. Camille MAKOUMBOU MAMONEKENE, Secrétaire Général de ce syndicat, à titre de rappel historique a retracé l’histoire de la Journée Internationale du Travail. « L Journée du 1er mai qui nous réunit ce jour est chargé d’histoire, elle marque la genèse des mouvements syndicaux avec la fusillade des ouvriers américains de Chicago aux Etats-Unis. En effet, en 1886 à Chicago plus de 200.000 travailleurs se sont mis en grève généralisée en revendication d’une journée de travail de 08 heures, grève qui avait paralysé un certain nombre d’usines à l’époque. Cette grève bien que légitime avait connu le revers de la médaille suite à la fusillade des grévistes par des policiers et aux affrontements qui en découlèrent, plus de 10 travailleurs internationaux et 15 policiers avaient perdu l’âme.

En ce qui concerne la journée pour cette plateforme syndicale, Camille MAKOUMBOU MONEKENE a fait savoir que c’est pour cela que notre syndicat le SYNALU depuis sa création en 1995 a inscrit en lettre d’or dans son programme d’activités, la célébration de la Journée Internationale du Travail. Cette célébration est pour nous, non seulement un vecteur de communication et de revendications mais aussi, une occasion de célébrer le travail. Et le vivre-ensemble car, sans vivre-ensemble qui rivalisent toutes les frontières entre nous, le travail ne se fait pas productif. En 2020, le confinement général de la population nous avait empêché de respecter cette tradition. En 2021, les mesures barrières liées aux rassemblements toujours édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la COVID 19 nous avaient imposé un notre mode dérogatoire aux coutumes de notre syndicat par la répartition des militants en 13 secteurs. Aujourd’hui, à la faveur de la levée des mesures barrières, nous voici réunis ce jour. Nous voici réunis en ce jour en célébrant cette fête du 1er mai. C’est le moment de souhaiter à toutes et à tous en votre qualité une cordiale bienvenue.

1er  mai 2022 : quelles manifestations au SYNESUP et au SYNALU pour la fête du travail ?
1er  mai 2022 : quelles manifestations au SYNESUP et au SYNALU pour la fête du travail ?
commentaires

La Banque Postale du Congo à l’honneur ce jour après dix années d’exploitation

Publié le 2 Mai 2022 par André LOUNDA dans société

La Banque Postale du Congo à l’honneur ce jour après dix années d’exploitation

La Banque Postale du Congo a célébré son 10ème Anniversaire le vendredi 29 avril 2022 à Brazzaville rehaussé par la présence de l’épouse du Chef de l’Etat, Marraine de l’événement, Madame Antoinette SASSOU N’GUESSO, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Anatole Collinet MAKOSSO accompagné de quelques membres du Gouvernement et des invités. Crée le 03 mars 2012, conformément à la vision du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Dénis SASSOU N’GUESSO, la Banque Postale du Congo est une Banque à capitaux publics au service des congolais.

Dans son Discours, Ludovic NGATSE, Ministre Délégué en charge du Budget a rassuré que la situation du système bancaire congolais dans son ensemble s’est améliorée comparativement à l’année précédente en lien avec l’accomplissement des mesure prises par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la COVID 19 suite aux campagnes de vaccination, à cela ; s’ajoute les efforts d’apurement de la dette intérieure de l’Etat. La résilience des banques congolaises est un fait, le Gouvernement congolais avait en mars 2012 sous l’impulsion de son Excellence Monsieur Dénis SQSSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat de la création d’une banque public la Banque Postale du Congo avec deux objectifs à savoir : l’inclusion financière et le financement de l’économie. « Avec un réseau de trente-trois agences implantés sur l’ensemble du territoire national, la Banque Postale du Congo affiche la présence bancaire la plus importante dans notre pays. Les installations couplées à l’installation des distributeurs automatiques de billets ont eu un impact certain sur le taux de bancarisation pris au sens stricte qui avoisine aujourd’hui 25% alors qu’il n’était que de 7% au démarrage  de l’activité de la banque », a-t-il rappelé.

« La Banque Postale du Congo à l’honneur ce jour après dix années d’exploitation. S’il est vrai que beaucoup reste encore à faire, il y a lieu de souligner les efforts réalisés qui permettent de relever que la situation prudentielle est satisfaisante. En effet, tous les ratios sont respectés au 31 mars 2022. Le produit net bancaire évolue de manière appréciable année après année. Le résultat net est en progression depuis 2017. La Banque est solvable, la Banque Postale du Congo a su diversifier ses activités avec en particulier la mise en place du mécanisme d’affacturage et les partenariats signés dans la cadre de la sécurisation des recettes de l’Etat », a déclaré Ludovic NGATSE.

Banque Postale du Congo 10 ans déjà !! Pour votre fidélité…Merci

Le Président du Conseil d’Administration de la Banque Postale du Congo, Monsieur Sylvain LEKAKA à son tour, prenant la parole a premièrement souhaité la bienvenue à l’épouse du Chef de l’Etat, la première dame du Congo, Madame Antoinette SASSOU N’GUESSO, à son Excellence, Anatole Collinet Makosso, Premier Ministre, Chef du Gouvernement congolais, aux autres membres du Gouvernement et à tous les invités pour leur présence aux festivités marquant le 10ème Anniversaire de la Banque Postale du Congo.

« La Banque Postale qui a aujourd’hui 10 ans évolue sous le regard attentif et intéressé des fils et filles de ce pays. J’ai depuis octobre 2021 reçu la mission de tenir le flambeau de la gouvernance de la Banque Postale en qualité de Président du Conseil d’Administration, troisième Président depuis la création de la Banque Postale comme il a été dit ici donc. Le 10ème Anniversaire de la Banque Postale est l’occasion de rendre hommage  à mes deux prédécesseurs d’abord Monsieur le Ministre Serge Blaise ZONIABA, premier Président du Conseil d’Administration de la Banque Postale du Congo qui durant sa présidence a posé les fondations de cet édifice à travers la mise en place des outils de la gouvernance essentiels à la conformité de l’exploitation en lien avec les missions de la Banque de proximité dévolu à notre fils. Monsieur Antoine NGAKELI, 2ème Président du Conseil d’Administration de la Banque Postale en prenant le relais a conduit le développement stratégique et le maillage du territoire congolais à travers l’implantation des agences sur l’étendue du territoire national. Les missions de mes prédécesseurs menées suivant les orientations  des actionnaires de la Banque Postale à savoir : l’Etat congolais d’une part et la SOPECO d’autre part n’auraient jamais pu se réaliser sans le travail acharné du personnel de la Banque Postale du Congo à qui je réitère ici officiellement toute ma reconnaissance », a-t-il rappelé.

Poursuivant son Propos, le Président du Conseil d’Administration a déclaré que la Banque Postale suivant les orientations du Conseil d’Administration engagé des actions et obtenu des résultats qui le positionne aujourd’hui comme un acteur essentiel de l’écosystème bancaire congolais. En dix ans d’existence, les efforts des actionnaires se sont notamment caractérisés par l’augmentation du capital social, le partenariat en tant qu’agent de paiement dans le cadre du projet filets sociaux LISUNGI, le paiement de la dette sociale, le mandat d’encaissement des droits et taxes des douanes élargis depuis cette année au guichet unique de paiement, le mandat d’encaissement et de sécurisation des recettes hospitalières, l’accompagnement d’un partenariat du Gouvernement, j’ai cité La Congolaise des Routes. L’impact social de la Banque Postale Du Congo  au cours de ces dix dernières années  c’est : (i) la bancarisation de près de 30.000 fonctionnaires dont 13.000 précédemment gérés aux Chèques Postaux (ii) une proximité qui lui assure la meilleure densité bancaire de l’ensemble du système bancaire congolais avec une présence dans tous les départements de la République,(iii) un accompagnement des fonctionnaires de l’Etat avec plus de 50.000 crédits octroyés (iv) environ 450 emplois nouveaux crées.                                                       

                                                                            

De son coté, Calixte TABANGOLI, Directeur Général de la BPC a fait savoir que la Banque Postale du Congo est une Banque de proximité, elle favorise l’inclusion financière et a permis à des nombreux congolais en dix ans de réaliser leurs projets. La Banque Postale du Congo dispose à ce jour, du plus grand réseau d’agences avec trente-trois représentations reparties sur l’ensemble du territoire congolais. La Banque Postale du Congo est une banque citoyenne qui œuvre au côté de l’Etat dans un objectif de sécurisation et de traçabilité de l’encaissement des recettes publiques en mettant son expertise à disposition.

A noter que l’état général du secteur des Postes jusqu’à ce jour reste préoccupant. Malgré les efforts consentis par les autorités, plusieurs pesanteurs altèrent encore sa croissance l’empêchant ainsi de jouer pleinement le rôle qui lui est dévolu. Soumis à une concurrence acarne avec la venue des opérateurs privés, dans le segment postaux à valeur ajoutée, il tarde encore à s’arrimer à la nouvelle donne. Sur le plan institutionnel, la création de la Banque Postale du Congo (BPC) a porté un coup d’arrêt au développement de l’opérateur public SOPECO en lui imputant d’un service majeur, les Chèques Postaux (CCP) pourvoyeurs des recettes. La Banque Postale du Congo dispose d'un capital de plus de 18 milliards de francs CFA et l'Etat en est le principal actionnaire (80%).

   «  Banque Postale du Congo 10 ans déjà !! Pour votre fidélité…Merci »

 

commentaires

Borrell ou quand l'UE fournit des armes ... pour que les Ukrainiens meurent

Publié le 2 Mai 2022 par GéoAfriqueMédias.cg dans International

"Nous fournissons des armes, l'armée russe fournit des morts". Voici la dernière sortie de Joseph Borrell, celui-là même qui, il y a peu, avait déclaré que cette guerre en Ukraine se gagnerait sur les champs de bataille. Lorsqu'un piètre technocrate joue au va-t-en-guerre, l'on a de quoi s'inquiéter. Les Européens et les Ukrainiens, en tout cas, le devraient ... Et que le fameux "parti de la paix" se demande quelle paix est attendue, quand l'ennemi veut votre destruction totale et physique.

 

Joseph Borrell ne cessera de nous étonner. Il est des hommes qui se révèlent lors des situations graves, il est de ceux qui perdent les apparences. Lui, appartient sans aucun doute à la seconde catégorie : il ne peut vraiment plus faire illusion. Mais peut-on faire illusion à ce poste en général, et en ce moment en particulier ? Comment envoyer les Ukrainiens à une mort certaine au nom des intérêts impérialistes atlantistes et oser expliquer que la Russie "fournit des morts", alors que pendant 8 ans rien n'a été fait pour calmer la situation dans l'Est du pays, alors que l'UE s'est totalement couchée devant les Etats-Unis, alors que les Atlantistes fournissent armes et munitions à l'Ukraine ... pour que "la Russie fournisse les morts" ? Il semblerait que, justement, l'Europe se moque totalement de ces morts. Quelle abominable hypocrisie!

Dans son interview, Borrell fait perdre tout son sens à ce fameux "clan de la paix" russe, qui s'accroche aux pourparlers, comme s'ils pouvaient mettre un terme au conflit. J'entends au conflit géopolitique, à savoir l'enjeu, et non pas seulement au conflit militaire. Borrell rétablie parfaitement le lien entre les deux plans en déclarant d'entrée de jeu :

"Il ne s'agit pas seulement de savoir quand, il s'agit de savoir comment la guerre s'arrête!", avec quel vainqueur

Ainsi, paraît-il, l'Europe est confrontée à un choix cornélien - fournir ou ne pas fournir d'armes à l'Ukraine, c'est-à-dire entretenir ou ne pas entretenir la phase militaire de ce conflit. Pourtant, il n'y a pas de choix cornélien, car il n'y a pas d'état d'âme, il y a la guerre. Alors la réponse est claire et finalement logique : puisque la victoire géopolitique du monde atlantiste passe par la victoire militaire en Ukraine, les Atlantistes iront jusqu'au bout. 

Et Borrell annonce lui aussi la seconde phase du conflit, nous sortons de la phase "légère", de la guerre rapide, et entrons dans une phase lourde, une guerre longue, dans laquelle le silence est de mise, l'ennemi ne doit pas savoir ce qui se passe. Car, finalement, la victoire ne sera obtenue qu'au prix de sa destruction physique et totale, peut-on ajouter.

A bon entendeur, salue. Que les partisans de ce malsain "parti de la paix" se demandent justement quelle paix ils prétendent obtenir, quand l'anéantissement de leur pays et de leur civilisation est en jeu. Ils ne peuvent empêcher le conflit, ils ne peuvent que gêner la victoire.

commentaires

Guerre en Ukraine : une centaine de civils évacués du site Azovstal, à Marioupol

Publié le 1 Mai 2022 par GéoAfriqueMédias.cg dans International

Une centaine de civils ont pu être évacués de l'aciérie Azovstal, dernière poche de la résistance ukrainienne à Marioupol, ville portuaire du sud-est du pays, a annoncé Volodymyr Zelensky.

Alors que les forces russes ont maintenu samedi 30 avril leur pression sur les régions de l'est de l'Ukraine, particulièrement autour de la ville Kharkiv, où elles continuent de grignoter du terrain, et du Sud où elles ont détruit la piste de l'aéroport d'Odessa. Une centaine de civils ont pu être évacués de l'aciérie Azovstal, dernière poche de la résistance ukrainienne à Marioupol, selon Volodymyr Zelensky. La présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, a rencontré samedi le président ukrainien au cours d'une visite surprise à Kiev. 

  • Une centaine de civils évacués de l'usine Azovstal, à Marioupol

L'évacuation de l'usine Azovstal, dernière poche de résistance à Marioupol, port assiégé par les Russes dans le sud-est du pays, "a commencé" et une centaine de civils se dirigent vers "le territoire contrôlé par l'Ukraine", a annoncé, ce dimanche, Volodymyr Zelensky. "L'évacuation de civils depuis Azovstal a commencé. Un premier groupe d'environ 100 personnes se dirige vers le territoire contrôlé (par l'Ukraine). Demain on va les accueillir à Zaporijjia", à l'ouest de Marioupol, a écrit sur Twitter le président ukrainien. "Merci à notre équipe! Ils travaillent avec des représentants de l'ONU pour évacuer les civils qui restent sur le territoire de l'usine", a-t-il poursuivi. 

LIRE AUSSI >> Tchernobyl : "Les Russes ont détruit un laboratoire où étaient entreposés des échantillons radioactifs"

Cette déclaration fait suite à plusieurs annonces au sujet de ces civils terrés dans l'immense aciérie datant de l'époque soviétique. Le régiment ukrainien Azov, qui défend cette zone, avait d'abord évoqué l'évacuation d'une vingtaine de personnes dans la nuit de samedi à dimanche. Le ministère de la Défense russe a ensuite déclaré, ce dimanche, que près de cinquante civils avaient été évacués : un premier groupe de 25 civils samedi après-midi, puis un second de 21 personnes en début de soirée. Il n'était pas clair, dans l'immédiat, si parties ukrainienne et russe parlaient de la même évacuation et des mêmes personnes. 

 La prise totale de Marioupol permettrait à Moscou de faire la jonction entre les territoires conquis dans le Sud, notamment la péninsule de Crimée annexée en 2014, jusqu'aux républiques séparatistes prorusses de Donetsk et Lougansk, à l'est. 

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a rencontré samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky au cours d'une visite surprise à Kiev pour afficher le soutien américain à l'Ukraine, ont annoncé dimanche Kiev et Washington.  

LIRE AUSSI >> Poutine malade ? Les dernières vidéos analysées par des médecins

"Merci aux Etats-Unis de contribuer à protéger la souveraineté et l'intégrité territoriale de notre État", a twitté le président ukrainien. Ce message s'accompagne d'une vidéo où on le voit, flanqué de gardes armés, accueillir Nancy Pelosi et une délégation du Congrès devant la présidence, à Kiev, et ensuite en réunion avec la délégation américaine. "Les États-Unis sont un chef de file dans le soutien solide de l'Ukraine dans la lutte contre l'agression russe", a-t-il poursuivi. "Notre délégation s'est rendue à Kiev pour envoyer un message sans équivoque et retentissant au monde entier : les Etats-Unis sont aux côtés de l'Ukraine", selon un communiqué de la délégation américaine. 

Au cours de leur déplacement, les deux responsables ont annoncé le retour progressif d'une présence diplomatique américaine en Ukraine et une aide supplémentaire, directe et indirecte, de plus de 700 millions de dollars. Pour rappel, le président américain Joe Biden a demandé jeudi dernier au Congrès de débloquer 33 milliards de dollars pour accentuer leur aide à l'Ukraine.  

Dans le sud du pays, l'aéroport d'Odessa a été frappé par des tirs de missile samedi soir. "Aujourd'hui, l'ennemi a frappé depuis la Crimée par un système de missile de défense côtière Bastion. La piste de l'aéroport d'Odessa a été détruite. Dieu merci, il n'y a pas eu de victimes", a déclaré le gouverneur dans une vidéo sur son compte Telegram. 

Odessa, grande ville portuaire de la mer Noire d'un million d'habitants, au poids symbolique et historique majeur, a jusqu'ici été relativement épargnée par les combats. Elle se trouve dans la bande côtière que la Russie pourrait envisager de conquérir pour faire la jonction à l'Ouest avec l'enclave séparatiste prorusse de Transnistrie, en Moldavie, où elle dispose de troupes. 

Des trolls pro-russes mènent une guerre de l'information depuis une ancienne usine de Saint-Pétersbourg, d'où ils ciblent des dirigeants occidentaux et relaient la propagande de Moscou sur l'invasion en Ukraine. C'est ce qu'a rapporté, ce dimanche, le gouvernement britannique qui a commandé une étude sur le sujet. Le rapport "montre comment le Kremlin utilise une usine de trolls pour relayer des mensonges sur les réseaux sociaux et dans les commentaires de sites à large audience", a indiqué le ministère britannique des Affaires étrangères. 

Les autorités russes ont laissé entendre dimanche que les avoirs russes de certains pays jugés hostiles pourraient être saisis, en réponse à la proposition de l'administration américaine de liquider les avoirs saisis auprès d'oligarques russes et d'en transférer le produit à l'Ukraine. 

"Il est juste, en ce qui concerne une entreprise située sur le territoire russe, dont les propriétaires sont originaires de pays hostiles où de telles décisions sont prises (de saisir des avoirs russes, NDLR), de répondre par des mesures miroir : confisquer ces avoirs", a tonné le président de la chambre basse du Parlement, Viatcheslav Volodine, sur sa chaîne Telegram. "Et le produit de la vente sera utilisé pour le développement de notre pays", ajoute-t-il. Il accuse également "un certain nombre de pays hostiles : la Lituanie, la Lettonie, la Pologne et même les États-Unis" de ne pas respecter le droit international et de "se livrer simplement au vol". 

Pour le retour du dîner de gala des correspondants de la Maison Blanche samedi soir à Washington, le président américain Joe Biden a pointé la Russie et a rendu hommage aux journalistes qui couvraient la guerre en Ukraine. Il a notamment alerté sur "le poison qui se diffuse dans notre démocratie (...) avec la désinformation qui augmente fortement". "Vous, la presse libre, êtes plus importants que vous ne l'avez jamais été pendant le dernier siècle", a-t-il souligné. 

Un avion de reconnaissance russe a brièvement violé vendredi l'espace aérien suédois, a annoncé samedi l'état-major du pays scandinave dont les autorités réfléchissent à une éventuelle candidature à l'Otan après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. 

LIRE AUSSI >> Ukraine : satellites de renseignement, cyberattaques... La guerre se joue aussi dans l'espace

La star hollywoodienne Angelina Jolie, émissaire du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, a effectué samedi une visite surprise à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, où elle s'est entretenue avec des personnes déplacées. Elle a notamment été aperçue dans un café.

"Pour nous tous, cette visite a été une surprise", a écrit le gouverneur de la région de Lviv Maxim Kozytski sur Telegram, postant des photos et vidéos de l'actrice jouant avec des enfants et posant avec des volontaires.  

L'actrice s'est notamment rendue dans un hôpital pour rencontrer des enfants blessés dans le bombardement du 8 avril devant la gare de Kramatorsk, dans l'est du pays, attribué à la Russie, qui avait tué plus de 50 civils, selon le gouverneur. 

commentaires

GUERRE RUSSIE-UKRAINE: MACRON ANNONCE « RENFORCER » L’ENVOI DE MATÉRIEL MILITAIRE ET L’AIDE HUMANITAIRE À L’UKRAINE.

Publié le 1 Mai 2022 par GéoAfriqueMédias.cg dans International

Le Président français, Emmanuel Macron, a annoncé, ce samedi 30 avril, que la France va « renforcer » l’envoi de matériel militaire et d’aide humanitaire à l’Ukraine, après un entretien avec le Président ukrainien.

La France va « renforcer » l’envoi de matériel militaire à l’Ukraine ainsi que son aide humanitaire à ce pays, a annoncé, ce samedi 30 avril, l’Elysée, après un entretien entre le président réélu Emmanuel Macron et son homologue Volodymyr Zelensky. Alors que le président ukrainien le remerciait pour des « envois de matériel militaire d’envergure qui contribuent à la résistance ukrainienne », le chef d’Etat français « a indiqué que cet appui continuera de se renforcer, de même que l’assistance humanitaire apportée par la France ».

Selon un communiqué, il a ajouté que « la mission d’experts français contribuant au recueil de preuves pour lutter contre l’impunité et permettre le travail de la justice internationale relatif aux crimes commis dans le cadre de l’agression russe, se prolongera ».

Les Etats-Unis, la France, la République tchèque et d’autres alliés ont fourni à Kiev des centaines de pièces d’artillerie de longue portée pour l’aider à contrer l’offensive de Moscou dans le Donbass (est). Paris envoie pour sa part ses ultramodernes canons automoteurs « Caesar ».

Plus de 615 tonnes d’équipement acheminés.

Selon l’Elysée ce samedi, l’aide humanitaire française à l’Ukraine représente à ce stade « plus de 615 tonnes d’équipement acheminés dont du matériel médical, des groupes électrogènes pour les hôpitaux, de l’aide alimentaire, de l’aide pour l’hébergement, et des véhicules d’urgence ». Emmanuel Macron a insisté sur « sa volonté d’œuvrer activement lors de son second mandat à rétablir la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, en maintenant toujours une étroite coordination avec ses partenaires européens et alliés ».

Il a également évoqué « la disponibilité de la France à contribuer à un accord prévoyant des garanties de sécurité à l’Ukraine. » Le Président a également fait part à Volodymyr Zelensky de son « inquiétude » après les bombardements russes ce jeudi à Kiev, ainsi que sur « la situation insupportable à Marioupol, malgré ses appels répétés adressés au président russe de respecter le droit international humanitaire ».

Didier Maréchal

commentaires

Journées de l'Ucly : Tous Vulnérables - Comprendre pour agir

Publié le 1 Mai 2022 par GéoAfriqueMédias.cg dans Communiqué de Presse

Les Journées de l'Ucly
Jeudi 12 et vendredi 13 mai à Lyon
­
La première édition des Journées de l’UCLy réunissant 500 décideurs du monde économique, institutionnel, académique et associatif se tiendra les 12 et 13 mai 2022 à Lyon autour du thème « Tous Vulnérables ».

Valérie Aubourg, vice rectrice chargée de la recherche à l’UCLy et administratrice des AEH, et Denis Cocconcelli, président des AEH et directeur du CIRIDD, sont heureux de vous faire part de cet événement dont les AEH sont partenaires.

­
Les journées seront introduites par une Conférence de Monsieur Louis Gallois, le jeudi 12 mai, ancien dirigeant d’entreprise, haut-fonctionnaire et ancien Président de la Fédération des acteurs de la solidarité, en dialogue avec Patrick Artus, conseiller économique de Natixis.

Vendredi 13 mai, le thème des vulnérabilités sera développé au cours de trois tables-rondes.

Chaque table ronde sera suivie d’un temps échange avec les participants :
Vulnérabilités et économie : comment les identifier, les traiter ?
Vulnérabilités et protection sociale : comment construire les nouvelles solidarités ?
Vulnérabilités, bouleversement climatique et mondialisation : quelles conséquences ? comment s’adapter ?

Pour en savoir plus

S'inscrire

En partenariat avec Les Ateliers de l'Entrepreneuriat Humaniste

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>