Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

Élection Présidentielle 2021 : la femme congolaise appelée à la vigilance contre les vendeurs de rêves par l’OFC

Publié le 9 Mars 2021 par André LOUNDA dans POLITIQUE

Peut être une image de 1 personne, position debout et plein air

       Gagnez de l'argent en cliquant ici: http://sportspot.ga/USD/877135/

L'OFC s'est engagée pour soutenir Dénis SASSOU N'GUESSO et a organisé une marche de soutien à la candidature de DSN et à la tête de la marche Bertille Inès Néfer INGANI. Au cours d’une marche allant  du boulevard  Alfred Raoul le lundi  8 mars 2021 à 14 heures. L’Organisation des femmes du Congo (OFC) composée des femmes des partis de la Majorité Présidentielle,  des associations affiliées et bien d’autres invités à porter leur choix sur le candidat Denis SASSOU N’GUESSO.

Peut être une image de 1 personne, position assise, position debout et plein air

Profitant de la Célébration de la Journée Internationale de la Femme qui se tient le 8 mars de chaque année consacrée à la femme, Bertille Inès Nefer INGANI a mis en garde les femmes face aux  vendeurs de rêves.  « Aujourd’hui, les femmes doivent faire attention aux vendeurs de rêves. Il ne faut pas qu’elles se trompent. Au contraire, elles doivent être unies derrière moi afin de faire gagner le candidat Denis SASSOPU N’GUESSO  qui est le candidat qui a su valoriser la femme et on n’a pas besoin de vous réciter les bienfaits de ce dernier, notamment les politiques de gratuité en santé publique, des manuels scolaires, la loi sur la parité, le conseil consultatif etc. Il a fait de la femme ce qu’elle est aujourd’hui. Le candidat Denis SASSOU N’GUESSO peut donc compter sur les femmes pour sa victoire du 21 mars ». a fait savoir Ines INGANI.

Peut être une image de 1 personne, position debout et plein air

 Rappelons que cette marche ; qui  a regroupé les femmes des partis de la majorité présidentielle au nombre desquels figurent le MCDDI, la DRD, le RC, le PULP, le RDPS est partie du Boulevard Alfred Raoul ; en passant par l’Avenue Loutassi, l’avenue de la Paix, la rue Lénine, l’Avenue Mayama, l’Avenue des 3 Martyrs et s’est achevé aux Plateaux des 15 ans plus précisément au temple salutiste.

Peut être une image de 1 personne, position debout et plein airPeut être une image de une personne ou plus, personnes debout, voiture et routePeut être une image de 3 personnes et personnes debout

commentaires

Election Présidentielle 2021 :« Malgré les obstacles dans notre marche vers le développement, le peuple congolais est resté débout, il n’a pas renoncé à marcher », a déclaré Anatole Collinet MAKOSSO

Publié le 9 Mars 2021 par André LOUNDA dans POLITIQUE

              Gagner de l'argent avec 1XBET et cliquer ici: http://sportspot.ga/USD/877135/

« Ensemble, Poursuivons la Marche », projet de société du candidat de la Majorité Présidentielle, Dénis SASSOU N’GUESSO autour d’une série des conférences de presse lancer le 08 mars 2021, à Brazzaville par le Directeur National Adjoint de campagne du candidat de la Majorité en présence des dix Porte-Paroles thématiques du candidat Dénis SASSOU N’GUESSO.

Le volet social du projet de société du candidat Dénis SASSOU N’GUESSO a été l’axe essentiel de la conférence de presse qui a été dirigé par Anatole Collinet MAKOSSO, qui avait à ses côtés d’autres Porte-Paroles dont Arlette Soudan NONAULT ; Antoinette NDINGA NZONDO, Alexis ELIRA DOCKEKIAS et Esther AYISSOU GAYAMA. Dans son mot introductif, prenant la parole dans un face à face avec les chevaliers de la plume et du micros, Anatole Collinet MAKOSSO a premièrement salué la présence des journalistes qui sont venus nombreux à cette rencontre d’échanges et de partage sur le projet de société du candidat de la Majorité  qui s'articule autour de 09 axes à savoir : la consolidation des fondements du vivre-ensemble en préservant la paix et l'unité nationale ; la relance de l'économie et la création des emplois ; le progrès social pour tous dans la solidarité ; l’appropriation du développement durable ; l’éradication des antivaleurs dans les administrations et organismes publics ; la redynamisation de la vie culturelle nationale ; la revitalisation des sports et la réorganisation de l’outil diplomatique au service du développement et de la paix. La relance économique au plus vite étant la priorité majeure de cet axe ; le développement soutenu de l'agriculture au sens large en passant par la culture des terres, la pêche, et les différentes sortes d'élevage ; le progrès social pour tous dans la solidarité ainsi que l'appropriation du développement durable qui sera économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

Selon Anatole Collinet MAKOSSO, le projet de société, « Ensemble, poursuivons la marche » offre aux potentiels électeurs un aperçu des outils d’analyse permettant de mieux comprendre le fonctionnement et la signification du Congo de demain envisagé par Denis SASSOU N’GUESSO. Enrichi, actualisé et articulé conformément à l’agenda 2030 des Nations Unies visant les Objectifs de Développement Durable (ODD) et à l’agenda 2063 de l’Union africaine et au Plan National de Développement (PND), la marche à poursuivre rappelle la place du développement du capital humain.

Poursuivant son propos Anatole Collinet MAKOSSO a ajouté que ce projet de société invite à consolider les fondements du mieux vivre-ensemble en faisant de la paix la clé du développement et du progrès. Le renforcement du dialogue, de l’Etat de droit et de la gouvernance publique. Il s’agit aussi de relever et diversifier l’économie en renforçant les capacités des financements. L’objectif étant de créer un marché où les équilibres macroéconomiques permettent la création des emplois ; développer de façon soutenue l’agriculture et en faire le fer de lance d’un nouveau rêve congolais. La nouvelle politique agricole doit impulser l’action et permettre de réduire la dépendance extérieure en vivres ou produits de consommation.  Il est prévu dans ce document de faire du progrès social une priorité absolue en améliorant la qualité du citoyen congolais ; s’approprier le développement durable en promouvant une nouvelle culture de protection de l'environnement.  Ce qui participe à une volonté de penser à la qualité de vie des générations futures et que Denis SASSOU N’GUESSO entend aussi éradiquer les antivaleurs dans les administrations et bannir tout frein au développement et au progrès social ; redynamiser la vie culturelle nationale et faire de la culture l’âme du peuple congolais

Les Porte-Paroles du candidat Dénis SASSOU N’GUESSO ont étalé ensemble les défis à relever à travers ce projet de société sur les plans éducatif et culturel, environnemental, le tourisme qui est une économie intarissable placé au cœur de ce projet de société a fait savoir Arlette Soudan NONAULT, « le tourisme, est une économie, c’est le pétrole qui ne tarit pas par cela il détient la notion de la durabilité de la gestion un peu de cette économie. Donc, aujourd’hui, dans le cadre de l’employabilité des jeunes, il y a maintenant beaucoup d’opérateurs économiques, beaucoup de jeunes entrepreneurs, qui se lancent dans cette économie du tourisme, qui commencent à comprendre l’essentiel ». Les questions du genre ont été aussi évoquer au cours de cette conférence de presse car, la femme est au cœur du développement et elle doit s’approprier de ce projet de société. Esther AHISSOU GAYAMA, Porte-Parole du candidat de la Majorité sur les questions du genre et des personnes vulnérables a partagé son point de vue, « En ce qui concerne les questions sur le genre, nous imposent de nouveaux comportements, de nouveaux concepts d’appropriation de ce leadership féminin afin qu’effectivement la femme congolaise s’élève et apporte sa contribution. Nous sommes à 52% de la population. Le vote doit être massif et c’est un vote féminin, c’est justement dans cette poursuite de la marche et dans les cinq prochaines années, la femme sera plus sa place au niveau du pays ».

« Malgré les obstacles dans notre marche vers le développement, le peuple congolais est resté débout, il n’a pas renoncé à marcher. Grâce à la bonne gouvernance et à l’assainissement des finances publiques, à la consolidation des fondements de notre vie partagée et à la résilience face aux différents chocs Denis SASSOU N’GUSSO redonnera espoir et force de poursuivre la marche dans l’unité et la concorde nationale vers un nouveau Congo », a conclu Anatole Collinet MAKOSSO.

A noter que la conférence presse sur le projet de société du candidat Dénis SASSOU N’GUESSO seront animées tous les deux jours durant cette période de la campagne électorale.

 

Gagnez de l'argent avec 1XBET en cliquant sur ce lien :http://sportspot.ga/USD/877135/

commentaires

Election Présidentielle : Les partis de la Majorité Présidentielle de Bacongo 2 ont lancé la campagne électorale en faveur du candidat DSN

Publié le 8 Mars 2021 par André LOUNDA dans POLITIQUE

          Gagnez de l'argent en cliquant ici: http://sportspot.ga/USD/877135/

Fabrice Donald FYLLA, le Directeur de Campagne du candidat Dénis SASSOU N’GUESSO à Bacongo 2, membre du Comité Central du PCT a procédé au lancement officiel de la campagne électorale du candidat de la Majorité Présidentielle, Dénis SASSOU N’GUESSO dans la 2ème circonscription électorale de l’Arrondissement II, Bacongo, qui avant de lancer la campagne a procédé à l’inauguration du siège de la Direction de Campagne des partis politique de la Majorité Présidentielle, le dimanche 07 mars 2021 à 14 Heures au Cercle Sony Labou Tansi à Brazzaville.

 Sous les rythmes, sons et ambiance de l’Orchestre de Youyou MOBANGUE ; les sons des trompettes et batterie d’Alino ; du Ballet les Fantastiques de Bacongo et du DJ Kratos, Fabrice Donald FYLLA en présence des délégués des partis et plateformes de la Majorité Présidentielle, le cercle culturel Sony Labou Tansi a vibré sous l’ambiance du lancement officiel de la campagne du candidat de la Majorité DSN dans la deuxième circonscription de Bacongo. Au cours de cette cérémonie, Fabrice Donald FYLLA a lancé un vibrant appel aux populations de Bacongo de voter massivement Dénis SASOU N’GUESSO pour un Coup KO dès le 1er tour le 21 mars prochain.

Par ailleurs nous tenons à titre de rappel qu’au cours de cette rencontre capitale, tour à tour les différents délégués des partis de la Majorité ont invité les populations de Bacongo 2 de voter DSN dès le 1er tour.

Signalons que cette activité a aussi été marqué par une Déclaration dit l’Appel de Bacongo prononcé par Christian Alphonse MAHOULOU, natif de Bacongo, Doyen des Chefs de Quartiers dudit arrondissement, qui a invité les habitants de Bacongo de faire acte et de porter leurs voix à l’élection de Dénis SASSOU N’GUESSO dès le 1er tour au scrutin du 21 mars prochain vu les enjeux de développement de notre pays le Congo et de tout ce que Bacongo bénéficie en ce moment par la modernité.

 

 

 

 

 

commentaires

« Aucun bureau de vote ne sera implanté dans une caserne. Il y a un arrêté, qui fixe, qui détermine les lieux d’implantation des bureaux de vote. Donc, il n’y a pas de bureau de vote implanté dans les casernes ça ne sera jamais ainsi puisque la loi l’interdit », a déclaré Henri BOUKA

Publié le 5 Mars 2021 par André LOUNDA dans POLITIQUE

                                                   Cliquer sur ce lien pour vos paris à 1XBET

Le corps électoral du scrutin présidentiel du 21 mars prochain s’élève à 2 millions 545 mille 578 électeurs et 5.778 est le nombre de bureaux de vote qui ont été retenu dans tout le territoire national. C’est bien ce qui ressort de la conférence de presse qu’Henri BOUKA, Président de la Commission Nationale Indépendante (CNEI), le jeudi 04 mars 2021 à Brazzaville.

Au cours de cette rencontre d’échange avec les chevaliers de la plume et du micro sur l’organisation de ce scrutin, Henri BOUKA a fait savoir que l’élection présidentielle du 21 mars prochain se déroulera dans le strict respect des lois de la République. A cette occasion il a été question, de fixer l’opinion nationale et internationale sur les actes préparatoire de cette élection. « Nous avons enregistré 335.000 demandes de nouvelles inscriptions sur les listes électorales. En ce qui concerne le vote général, nous avons un corps électoral provisoire de 2 millions 545 mille 578 électeurs. Les Bureaux de vote pour cette année, nous devrions en avoir au total 5.778.

En ce qui concerne la question sur la sécurité des candidats au scrutin du 21 mars, Henri BOUKA a indiqué que des dispositions ont été prises pour qu’il soit affecté à chacun d’eux à compter du 05 mars, jour d’ouverture de la campagne jusqu’au jours de la proclamation des résultats définitifs un élément conséquent de sécurité armé et pris en charge par l’Etat. La commission est chargée par la loi électorale de veiller au bon déroulement de la campagne électorale. Nous y veillerons, nous suivrons la campagne des candidats, leurs déclarations. Nous avons ce que l’on peut appeler les polémiques électorales, qui ne manquent pas entra candidats mais, qui ne doivent pas dépasser le seuil de ce qui est tolérable. Lorsque ce seuil est dépassé, la commission intervient pour faire un rappel à l’ordre.

Le vote des civiles est fixé au 21 mars et celui de la force publique au 17 mars. Face à cette question, Henri BOUKA a relevé qu’aucun bureau de vote ne sera implanté dans une caserne. Il y a un arrêté, qui fixe, qui détermine les lieux d’implantation des bureaux de vote. Donc, il n’y a pas de bureau de vote implanté dans les casernes ça ne sera jamais ainsi puisque la loi l’interdit.

Pour conclure, Henri BOUKA, Président du CNEI a rappelé que les listes électorales seront publiées dans si, peu et s’en suivra la distribution des cartes d’électeurs huit (8) jours avant le jour du scrutin.

Par ailleurs, il a aussi demandé aux citoyens congolais inscrits sur les listes électorales et qui n’ont pas de cartes d’identité, ni de passeports de tout faire afin de les obtenir avant le jour du vote parce qu’ils sont très utiles, « L’Etat ne s’est pas arrêté de fonctionner parce que nous allons à un vote et que toutes les activités de l’Etat sont suspendues. Donc, nous imaginons du côté de la commission, qu’il y a toujours des centres chargés de délivrer les pièces d’identités, qui fonctionnent. Les amis, qui sont dans cette situation peuvent se présenter pour solliciter ces pièces et on devrait les leurs délivrer et que les personnes, qui se savent en même de ne pas détenir les pièces d’identités ont encore le temps d’aller demander aux services compétents de l’Eta de leur délivrer en présentant des pièces d’Etat civil, qu’ils détiennent déjà pour qu’on leur délivre les pièces d’identités. Cela dit la loi elle-même dit qu’une personne inscrite peut voter sur la foi des témoignages d’une personne ou de deux inscrites sur la même liste. Nous allons en délibérer et nous allons émettre une circulaire, qui sera conforme à la loi pour indiquer comment seront traités ces cas qui seront un peu marginaux ».

 

                                                             http://sportspot.ga/USD/877135/

commentaires

« J’ai du respect pour les autres candidats mais croyez-moi, quand on voit l’épaisseur de la tâche DSN est la seule personne que nous avons dans la manche maintenant », a déclaré René Serge Blanchard OBA

Publié le 4 Mars 2021 par André LOUNDA dans POLITIQUE

Brazzaville le 03 mars 2021, s’est tenue une Assemblée Générale des instances dirigeantes du Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD) que dirige René Serge Blanchard OBA, qui dans son ordre du jour avait pour objet la position prise par le Président de ce parti de porter son soutien au Président de la République son Excellence Dénis SASSOU N’GUESSO candidat à sa propre succession.

 

Au cours de cette session extraordinaire, après un examen minutieux de cette question profonde eu égard aux défi multiples qui menace l’avenir du monde la COVID-19 en est un qui tue les hommes, supplicie les économies même si globalement l’Afrique centrales s’en sort mieux que le reste du monde. A l’unanimité toutes les instances dirigeantes du MSD ont repris à leur compte la prise de position du Président de ce parti qui est devenue la position du parti. Et ce parti déploiera toutes ses énergies et qu’il compte en son sein pour une participation active dans cette élection qui doit conduire à une franche réélection du Président de la République, son Excellence Dénis SASSOU N’GUESSO avec éclat.
A cette occasion, face aux chevaliers de la plume et du micro, René Serge Blanchard OBA dans son mot liminaire a fait savoir que le discernement est juste la raison qui fonde cette rencontre qui découle de la déclaration rendue par les réseaux sociaux à travers une interview qu’il a concédé en sachant que le cœur du problème serait la question de la présidentielle.
Il a aussi ajouté que replié sur moi-même depuis quelques temps à renfort de sagesse, j’ai examiné la situation politique nationale et je prétends connaître aujourd'hui le landernau politique national opposition et majorité et conclu que je n’avais pas de raisons de rester en marge de cet évènement. Au plus simple, j’aurais pu attendre le moment du vote et aller mon bulletin c’est le réflexe du citoyen, j’ai choisi le réflexe du Président du parti car, je savais que tous les compagnons fidèles qui m’ont toujours suivi et jamais lâché avait besoin de se déterminer, il revient de les éclairer. Je sais par expérience qu’une élection présidentielle, c’est la rencontre entre un homme et son pays donc, le choix d’un homme à qui reviendrait de présider notre pays pour les cinq ans avenir dans un monde aujourd’hui extrêmement préoccupant, qui s’interroge sur l’avenir. Ou irons-nous avec les conséquences de cette arme de destruction massive qu’est la COVID-19, qui tue les hommes, les économies et qui grossit les incertitudes sur notre avenir. L’avenir la grande question ; la responsabilité que nous avons sur les générations avenirs, leur laisser un pays stable avec une économie viable et des sécurités essentielles. Le Congo est en programme avec le Fonds Monétaire Internationale 42 mesures sont identifiées à mettre en œuvre.

 

commentaires

1XBET Patenairs est à votre portée

Publié le 3 Mars 2021 par André LOUNDA dans Société

1XBET Patenairs est à votre portée
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:
Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:

Pour vos paris cliquer sur le lien ci-dessous:

commentaires

COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais

Publié le 3 Mars 2021 par André LOUNDA

COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais

« Que peut apporter la Qualité à la Personne des Organisations dans le Contexte de la COVID-19 au Congo ? », s’est tenue la 2ème édition de la Journée de la Qualité en République du Congo (Quality Day), mardi 02 mars 2021, à Brazzaville. Organisée par l’Université Connaissance Africaine (UCA), cette journée d’échange et de partage a eu pour objectifs : de sensibiliser les congolais sur l’importance de la qualité et faire connaître les solutions et les bonnes pratiques, qui participent à l’amélioration continue et à la performance au Congo Brazzaville.

Cette 2ème édition de la Journée sur la Qualité, qui s’est tenue dans une période difficile marquée par une crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19 a permis à l’Université Connaissance Africaine (UCA) de mobiliser et de sensibiliser les congolais sur l’importance de s’adapter à des bons gestes pour une meilleure qualité dans la vie quotidienne des congolais, des entreprises, des sociétés et des administrations publiques. A cet effet, les participants ont échangé sur plusieurs thèmes parmi lesquelles : La crise Sanitaire COVID-19 ; Réinventer la démarche de la qualité dans les hôpitaux au Congo ; Transformer les défis d’ampleur au changement durable et bien d’autres. La crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19 a permis aux entreprises à réorganiser leurs activités et structures au système sanitaire ; de bénéficier du matériels adéquats tel que l’a signifié Alphonse MISSENGUI, le Président de l’UNI-Congo, « Nous avons réorganisé le temps du travail, le mécanisme  de rencontre en direction entre noud donc, introduire la visioconférence, qui  nous évite le regroupement permanent. C’est ce qui est contraire aux règles d’éthiques de cette pandémie pour éviter la contamination ». Pour Richard BILEKO, « La qualité des soins mais aussi la qualité des infrastructures, des hommes qui sont appelés à se procurer des soins de santé. A cause de la COVID-19, il y a des choses  qui se font mieux qu’avant ! On a maintenant, du matériel de réanimation qu’on avait pas, un circuit pour comment accueillir le malade, où l’installer, où mettre les parents, et comment faire faire pour que les gens  qui viennent suspecter de COVID ou pas sont accueillis ».

Quant à Patrice PASSI ; le Président de l’Université Connaissance Africaine (UCA) a  exhorter les participants sur les enjeux de cette 2ème édition, qui consiste à créer une dynamique nationale autour de la qualité afin que celle-ci devienne non pas quelque chose d’inaccessible mais, un quotidien, une habitude et de vécu.

Des différents Prix de Qualité ont été décerné à neuf entreprises, sociétés et administrations publiques, qui ont améliorer leur qualité de service pendant cette période de crise sanitaire.

 

COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
COVID-19: La Qualité est désormais au quotidien des congolais
commentaires

Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier

Publié le 3 Mars 2021 par GéoAfriqueMédias.cg dans Loto

Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
Ensemble 1XBET Partenairs est capable de changer nos vies! N'hésitez pas de parier
commentaires

« Nécessité d’organiser un Dialogue National au Congo Brazzaville », a déclaré l’ARD

Publié le 1 Mars 2021 par André LOUNDA et Ange Armel MAPOUATA dans POLITIQUE

https://tinyurl.com/y7qs8ysz

https://tinyurl.com/y7qs8ysz

Le 27 février 2021, le Président de l’Alliance pour la République et la Démocratie, Mathias DZON, candidat à l’élection présidentielle du 21 mars prochain a animé une conférence de presse à Brazzaville. Au cours de celle-ci, le Président de l’ARD a fait savoir que la paix civile véritable, la sécurité des populations et la stabilité politique du pays requirent des élections libres, transparentes, équitables et apaisées.

« Dans la même veine, sous le prétexte de poser la première pierre d’une nouvelle raffinerie à Pointe Noire, capitale économique du Congo, le candidat du pouvoir a ordonné au parti-Etat de faire venir de Brazzaville et des départements voisins (Kouilou, Niari, Bouenza, Lékoumou ) des milliers de congolais, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, pour donner l’illusion que les populations du département de Pointe Noire soutiennent en masse le candidat de l’Etat-PCT. Qu’on ne s’y méprenne pas. Les gesticulations du pouvoir dans le département des Plateaux et de Pointe Noire ne trompent personne. Les populations de ces deux départements sont très majoritairement hostiles au pouvoir actuel. Elles le rejettent et appellent de leurs vœux des élections libres, transparentes et honnêtes, en vue d’un vrai changement de politique et d’hommes », a fait savoir Mathias Dzon.

« Dans le cadre de sa campagne électorale anticipée et illégale, l’Etat-PCT a fait littéralement de la télévision nationale « Télé-Congo », un instrument de sa propagande nauséabonde. A longueur de journée, Télé-Congo relaie la moindre activité électorale des partis de la mouvance présidentielle et de son candidat, ce, au vu et au su du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication dont la mission est pourtant d’assurer l’équilibre de l’information et de la communication. Monsieur Mvouo, son Président, assiste impuissant au déferlement de la campagne électorale du candidat du pouvoir dans les médias et dans les rues des villes, lui qui promettait de sanctionner sans complaisance tout parti politique qui se lancerait dans une campagne électorale prématurée. Qu’attend-il pour sanctionner le candidat du pouvoir ?

Parallèlement à la campagne électorale anticipée et illégale, l’Etat-PCT recourt à un vieux principe du monopartisme, à savoir, l’unanimisme social. En effet, il oblige les ressortissants de chaque département du Congo à faire une déclaration de soutien au candidat du pouvoir, déclaration censée engager tous les habitants de chacun des douze (12) départements du Congo, alors qu’au niveau d’un département, tous les habitants n’ont pas les mêmes positions politiques. Il y en a qui sont pour la mouvance présidentielle et d’autres, pour la mouvance oppositionnelle. Au Congo Brazzaville, la pensée unique a la dent dure. Ainsi, après le Niari, les Plateaux et le Pool, les populations de Pointe Noire ont été sommées, par le truchement d’un soi-disant sage, de lire une déclaration de soutien au candidat du pouvoir. A la suite des quatre (4) départements cités supra, l’opération s’étendra à tous les autres départements du Congo. La prochaine victime de cet unanimisme social sera le département de la Likouala que le candidat du pouvoir visitera après celui de Pointe Noire »,  a ajouté Mathias Dzon.

« Nous ne le dirons jamais assez : la paix civile véritable, la sécurité des populations et la stabilité politique du pays requièrent des élections libres, transparentes, équitables et apaisées. Cela n’est pas possible si en amont un certain nombre de conditions ne sont pas remplies, à savoir :

  • La participation égalitaire de la mouvance présidentielle et de la mouvance oppositionnelle à tous les niveaux du processus électoral ;
  • La détermination d’accord- parties entre la mouvance présidentielle et de la mouvance oppositionnelle dans la composition d’un corps électoral fiable et des listes d’électeurs consensuelles et crédibles ;
  • La représentation égalitaire de la mouvance présidentielle et de la mouvance oppositionnelle dans la composition de la CNEI et des Colel ;
  • L’organisation de l’ensemble des opérations pré-électorales, électorales et post-électorales par la CNEI ;
  • L’indépendance réelle de la CNEI ;
  • La neutralité des agents de l’administration impliqués dans le processus électoral et des éléments de la force publique commis à la sécurisation des élections ;
  • Le financement équitable de la vie politique et des campagnes électorales ;
  • Le libre exercice des activités des partis politiques ;
  • L’accès équitable de toutes les sensibilités politiques aux médias publics ;
  •  la neutralité de l’instance chargée de connaître du contentieux électoral », telles ont été les principales préoccupations que le candidat Mathias DZON a énuméré au cours de cette conférence de presse pour une élection crédible et apaisée en République du Congo.

Par ailleurs pour conclure, Mathias DZON a relevé que pour qu’il en soit ainsi, il faut impérativement refondre la gouvernance électorale actuelle. Comme il nous reste très peu de temps avant le premier tour, il est impérieux et urgentissime, faute d’un véritable dialogue politique national inclusif que nous continuons d’appeler de nos vœux, qu’une Conférence des candidats ou à défaut de leurs représentants, soit organisée dans les meilleurs délais pour lever les nombreux obstacles qui jonchent encore le chemin d’une élection libre, transparente, apaisée, équitable et honnête en mars 2021. Dans cette perspective, nous invitons instamment le Président de la République à bien vouloir convoquer cette assise de la dernière chance.

Pour vos paris cliquer sur le lien suivant: https://tinyurl.com/y7qs8ysz

commentaires

Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service

Publié le 27 Février 2021 par GéoAfriqueMédias.cg dans Sports

                                                   http://sportspot.ga/USD/877135/

Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service
Pour vos paris à 1xBET GéoAfriqueMédias est à votre service

Pour vos paris cliquer sur ce lien: http://sportspot.ga/USD/877135/

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 90 100 200 > >>