Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GéoAfriqueMédias.cg

Agence d'Analyse de l'information et de la communication. Contacts: +242053318160//068796301.

societe

1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service

Publié le 24 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

Cliquez sur ce lien et inscrivez-vous: http://sportspot.ga/USD/877135/

 

1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service
1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service

Cliquez sur ce lien pour parier: http://sportspot.ga/USD/877135/

1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service
1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service
1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service
1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service
1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service1XBET, le grand leader des paris en ligne est toujours à votre service
commentaires

La cybersécurité est un enjeu majeur, et que les meilleurs outils que nous avons sont la sensibilisation et le renforcement de la formation

Publié le 23 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

 

« La Cybersécurité, un enjeu stratégique pour les Etats, les entreprises et institutions en Afrique », c’est sur ce thème que s’est tenue la 1ère édition du Forum BRAZZA CYBERSECURITY (FBC) organisé par la Société SKYTECH CONGO du 16 au 17 septembre 2021 au Centre International de Conférence de Kintélé en République du Congo.

 

Placé sous le très haut patronage de Son Excellence, Dénis SASSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat, parrain de l’événement, ce forum qui a donné lieu de rendez-vous des décideurs, chefs d’entreprises et acteurs de la cybersécurité qui jouent le rôle de facilitateurs par la fourniture des informations et des solutions concrètes en matière de cybersécurité au profit des décideurs en Afrique. « Présenter l’état de la cybersécurité en Afrique centrale et les enjeux de la transformation digitale ; Identifié les enjeux majeurs imminents de la cybersécurité et les moyens pour renforcer la cyberdéfence » ont été les objectifs que visait ce forum.
Durant deux jours, les experts africains ont récemment sensibilisé les institutions et les entreprises africaines sur la Cyber-sécurité, en vue de les amener à trouver des solutions pour lutter contre les Cyberattaques. Il s’agissait pour les utilisateurs des nouvelles technologies sur la protection des données individuelles, de promouvoir la culture de la Cyber-sécurité en Afrique centrale en général et au Congo en particulier, d’identifier les faiblesses techniques des systèmes d’informations des états, des entreprises à proposer des phases pratiques d’une balance numérique sécurisée pour les pouvoirs publiques et les particuliers.
Ouvrant les travaux du forum,Léon Juste IBOMBO, Ministre en charge des Postes, des télécommunications et de l’Economie Numérique a souligné que cette première 1ère édition vise à offrir des opportunités d’affaires aux patrons d’entreprises et d’autres décideurs. Aussi, il a qu’elle est de même une occasion de faire la promotion d’une vision africaine de la cybercriminalité pour permettre le renforcement de la lutte contre la cybercriminalité.
De son côté, M. Patrick MUYAYA, Ministre de la Communication et des Médias de la République démocratique du Congo a souligné que ce forum tombe à point nommé, car il permettra aux décideurs économiques et politiques de s’imprégner dans les détails de la Cyber-sécurité.
Aussi, il a déclaré qu’aujourd’hui, on ne peut pas penser numérisation sans prendre en compte cette composante sécuritaire qui est la garantie de tous. La cyber-sécurité est un enjeu majeur. En République Démocratique du Congo, nous y travaillons de manière étroite avec le ministère du numérique. La maîtrise de ce secteur est un facteur clé qui va permettre le développement économique et la protection de nos Etats, du point de vue cybernétique.
Quant à M. Arnaud Aken ELION, le promoteur du Forum Brazza Cyberecurity, Manager général de la société SKYTECH CONGO de plus en plus connectée sur internet, donc sujette aux cybers menaces, l’Afrique est en quête de la meilleure approche pour protéger ses internautes et développer son économie. Précisant l’intérêt principal de cette rencontre de Kintélé, il a souligné que le véritable enjeu de ces assises est comment concilier le formidable potentiel de liberté, d’échange et de progrès avec des exigences absolues et totales de sécurité et que le marché de la cyber-sécurité en Afrique est estimé à 2,5 milliards de dollars en 2021, le forum reste un cadre d’échange et de discussion entre les acteurs de l’écosystème du numérique et les décideurs africains. « Nous avons mis en avant les grands leaders et experts de la Tech, de la cybersécurité et nos hautes institutions pour partager leurs connaissances et leurs avis sur les questions de cybercriminalité en Afrique, leurs solutions en matière de protection de données, d’émergence technologique et de transformation digitale »,a-t-il indiqué.
 
Signalons que les participants de plus de 30 pays ont pris à ce grand rendez-vous du numérique.

 

commentaires

Les élèves des collèges et Lycées du Congo appelés à découvrir les opportunités qu'offre UWC-Congo

Publié le 22 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

« Ré imaginer le futur », constitue le thème de la célébration de l’United World Colleges en sigle UWC Day’s à travers le monde entier, le 21 septembre de chaque année. Cette célébration qui coïncide avec la célébration de la Journée des Nations Unies pour la Paix est une opportunité pour le Comité National d’UWC-Congo que préside Michel MANGOUELEH BOELEH de présenter ce grand réseau international œuvrant en faveur de l’éducation les opportunités d’étude et formation qu’il offre en faveur des élèves en République du Congo aux invités.  UWC (United World Colleges) est un mouvement éducatif global qui fait de l’éducation une force afin d’unir les peuples, les nations et les cultures pour construire un monde en paix et un avenir durable.

UWC Day’s est un événement culturel qui à travers le monde permet aux activistes de ce grand réseau international de célébrer la journée international de la création de cette organisation. Ainsi à Brazzaville au cours de cette célébration  les participants ont suivi avec attention une pièce de théâtre en anglais sur les enjeux des changements climatiques suivi du discours de circonstance du Président du Comité National d’UWC-CONGO des témoignages sur le bienfondé de cette organisation  le déploiement des  photos des élèves bénéficiaires de bourses et de la remise des diplôme à deux élèves récipiendaires de l’année, ITOUA MATOUBA KOUMOU Stanislas et INGONGUI Patricia Providence Celtane.

Dans son mot de circonstance Michel MANGOUELEH BOELEH, Président du Comité National de UWC-Congo a fait savoir aux invités et parents d’élèves le but de la célébration de cette journée du 21 septembre à travers le monde qui coïncide avec celle de la Journée Internationale de la Paix des Nations Unies, et que notre dénominateur commun ders avec les Nations Unies, c’est la Paix initiative de la Reine de Jordanie, nous profitons de cette journée pour célébrer la journée UWC pour contribuer à la Paix.

Poursuivant son propos, UWC est une association non gouvernementale qui œuvre dans le domaine de l’éducation. Ici au Congo, il y a un Comité National qui représente notre pays. En tant que Comité national, nous avons la charge de sélectionner les jeunes qui souhaitent partir étudier dans les 18 écoles UWC réparties à travers le monde. S’agissant des frais de scolarité, le Président du Comité National  a rappelé que les jeunes sont sélectionnés indépendamment de leurs ressources financières et qu’il revenait aux organisateurs et aux membres du comité national de rechercher les fonds sous forme de dons et de cotisations afin d’offrir aux apprenants un maximum de bourse. Les étudiants congolais intègrent à la rentrée prochaine les écoles United world collèges (UWC) du Canada, de la Chine, du Japon, du Swaziland et de la Tanzanie, en fonction des bourses obtenues pendant l’année et au mois août. Le bureau reçoit les dossiers de candidature, définit le processus de sélection en lien avec le Board international de Londres, assure la liaison avec les collèges et organise les week-ends de sélection et d’intégration.

« Notre organisation est reconnue au Congo comme ONG, nous participons dans des meetings internationaux à travers le monde à Dakar au Sénégal, en Tanzanie, en Ethiopie…etc. Au niveau national 27 étudiants dans les 18 écoles partenaires que nous représentons 14% non pas pu parvenir au niveau universitaire et 89% sont dans le système, des enfants du Congo même des classes moyennes se retrouvent aux Etats-Unis d’Amérique dans des grandes universités aux frais généraux de notre organisation. UWC, forme les citoyens du monde, les jeunes qui passent par UWC 95% peuvent travailler à travers le monde.

Que nous réserve demain ?

Demain nous réserve ce que nous ce que nous sommes, en Afrique le Swaliland reçoit la première école de UWC en Afrique et que le point le plus proche du Congo c’est la Tanzanie pour passer l’examen », a conclu Michel MANGOLEH BOELEH.

Signalons que UWC (United World Colleges) est un mouvement éducatif global qui fait de l’éducation une force afin d’unir les peuples, les nations et les cultures pour construire un monde en paix et un avenir durable.

 

commentaires

Les syndicalistes de la FENATREC plaident pour les quotas en faveurs des enseignants prestataires,

Publié le 20 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

La Fédération  Nationale  des  Travailleurs  de l’Enseignement du Congo  (FENATREC), au cours d’une Assemblée Générale Ordinaire tenue le samedi 18 septembre 2021 dans la salle des conférences de l’Institut National de Recherche et d’Actions Pédagogique (INRAP) a lancé un plaidoyer en faveurs des enseignants prestataires, bénévoles et volontaires à la fonction publique, en vue de résorber le déficit dans le secteur de l’enseignement de l’ordre de 21.000 enseignants.

Au cours de cette session de ce syndicat présidée par le Secrétaire Général de la Fédération  Nationale  des  Travailleurs  de l’Enseignement du Congo  (FENATREC), Christophe MONGO, un plaidoyer pour le recrutement d’un quota conséquent des enseignants, la réception des nouveaux adhérents fonctionnaires, la restructuration du Bureau Exécutif et des commissions structurées, le cahier de charge et la vaccination anti-Covid-19 ont été au cœur de celle-ci. 

« Nous avons retenus neuf (9) points dans notre cahier de charge parmi lesquels  l’amélioration  des conditions socioprofessionnelles  des enseignants encore sous le statut  de  bénévole, prestataire et volontaire, afin de résoudre  la carence en personnel enseignant  dans les localités », a déclaré  Christophe  MONGO.

A cette occasion, le Secrétaire Général  de la FENATREC a présenté  les nouveaux adhérents de cette plateforme syndicale des enseignants à l’Assemblée Générale Ordinaire.  Ces derniers ont été confiés à cinq membres du bureau exécutif afin de les  imprégner  du fonctionnement de la FENATREC. Aussi, à quelques semaines de la rentrée scolaire 2021-2022, la FETRANEC a invité ses membres à souscrire au vaccin anti-Covid-19 en vue de se prémunir à la contamination  de la pandémie à coronavirus en milieu scolaire.

 

commentaires

HALC : La lutte contre la corruption est une opportunité pour l’émergence du Congo

Publié le 16 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

Les cadres du Ministère de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale ont été édifiés sur les enjeux et les défis à relever pour le développement du Congo sur la corruption à travers la campagne de sensibilisation sur la corruption et de vulgarisation des textes juridiques de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption (HALC), le 15 septembre 2021 à Brazzaville.

Dans le cadre de la réalisation de ses missions de préventions et de sensibilisations qui lui sont assignés, la HALC dans sa ronde tour à tour après les Ministères des Finances, du Budget et du Portefeuille Public, celui de l’Economie Forestière et celui du Transport, de l’Aviation Civile et de la Marine Marchande, la 4ème  session de la campagne de proximité de la HALC s’est tenue au Ministère de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale. Présidée par Emmanuel OLLITA ONDONGO, Président de la HALC en présence de d’Ingrid Olga Ghyslaine EBOUCKA BABAKAS, Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale, l’hôte, la cérémonie officielle y relative a été ponctuée par le discours de bienvenu du Ministre en charge de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale, du discours de circonstance du Président de la HALC et de la leçon inaugurale.

Pour Madame Ingrid Olga Ghyslaine EBOUKA BABAKAS dans son mot de bienvenue a souligné que le travail amorcé par la HALC depuis plusieurs mois est inscrit dans la cadre de la mise en œuvre du 1er axe du Plan National de Développement, la bonne gouvernance. Très satisfaite d’avoir abrité cette fois-ci cette campagne de la HALC dans son département ministériel, elle a remercié  les autorités de cette institution pour les quatre communications qui ont été programmé qui vont contribuer à l’éradication des antivaleurs dans nos administrations et qu’au cours de ce quinquennat, la bonne gouvernance demeure une valeur cardinale.

De son côté, Emmanuel OLLITA ONDONGO au nom de la HALC a félicité sincèrement Madame le Ministre de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale pour sa reconduction à la tête de ce vaste département ministériel et l’a remercié pour avoir bien voulu répondre à leur sollicitation. « Je vous dis merci pour cette opportunité que vous offrez à cette nouvelle institution. Cet acte dénote de votre volonté à contribuer à la réalisation d’une manière générale, les objectifs définis dans le projet de société du Président de la République, j’ai cité : « Ensemble poursuivons la marche » et de façon particulière, à la réussite des missions confiées à notre institution par la République.

Poursuivant son propos, OLLITA ONDOGO a fait savoir que c’est dans le cadre de la réalisation de sa mission de prévention, qu’il est organisé cette 1ère campagne de sensibilisation des citoyens congolais sur la corruption et la vulgarisation des textes juridiques fondamentaux de base de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption auprès d’un échantillon de l’administration publique. A cet effet, il est intéressant pour nous de définir d’abord la Corruption. La Corruption, c’est l’action qui consiste à engager une personne investie d’une autorité à agir outre son devoir, en se soudoyant.

La Concussion quant à elle, c’est la perception illicite par un agent public, de sommes qu’il sait ne pas être dû, une exaction, une malversation.

La Fraude, c’est une action faite de mauvaise foi dans le but de tromper.

La tentative de l’une ou l’autre de ces infractions est prévue dans la loi anti-corruption N°5-2009 du 22 septembre 2009.

Au sens courant l’impunité est le fait de ne pas risquer d’être puni lorsqu’on pose un acte qui va à l’encontre des règles établies.

Aussi, il a indiqué que nous avons le devoir de baliser la voie de l’émergence du Congo tant attendue. Or, il est incompatible de sauver d’un côté l’émergence d’un pays, et de l’autre entretenir dans ce même pays, les antivaleurs comme la corruption, la concussion, la fraude j’en passe. Le seul secret pour y arriver, c’est le changement de comportement des filles et fils de ce beau pays que nous aimons tous. Ce qui est encore mieux et beaucoup plus simple et facile d’ailleurs, c’est que cette émergence de notre pays, nous n’irons jamais la négocier ailleurs qu’avec nos propres cœurs, il ne s’agit de rien d’autres que ces cœurs que nous portons sur nous. Au regard de l’évolution des réformes institutionnelles qui s’opèrent dans notre pays, le secteur œuvrant dans la lutte contre la corruption n’a pas été épargné. Dans l’application des 48 mesures issues de l’accord entre notre pays et le FMI, le Gouvernement de la République du Congo plus que jamais déterminé à prévenir et à lutter résolument contre la corruption, la concussion, la fraude et les infractions assimilées, a entrepris depuis 2019, la réforme de son dispositif institutionnel de prévention et de lutte contre la corruption, qui a abouti à la création de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption (HALC) en remplacement de deux précédentes institutions, j’ai cité l’Observatoire anti-corruption (OAC) et la CNLCCF. Un arsenal de textes juridique justifie son existence légale.

Par ailleurs, il a souligné que pour votre gouverne, l’indice de perception de la corruption (IPC) fait l’image d’un pays en dehors de ses frontières. C’est ce qui explique la nécessité impérieuse à la HALC, de lancer immédiatement une étude d’opinion sur l’IPC au Congo par un sondage sur l’étendue du territoire national. Pour ne pas être trop théorique, pendant que nous sommes avec vous, ladite étude est  en phase de finalisation et dans les jours qui suivent, les résultats nous serons communiqués. Nous le savons tous, l’amélioration considérable de l’IPC dans un pays, attire avec succès les investissements dans ce pays.

Notre devoir commun serait de placer le Congo sur la voie de l’émergence, car il n’y a pas mieux que les congolais pour construire notre cher et beau pays, j’avoue que le Congo n’est pas une réalité définitive.

L’Afrique perd chaque année 150 milliards de dollars pour des faits de corruption et le Congo n’est pas épargné de cette catastrophe. Pour terminer, la HALC salut la bonne volonté du Président de la République et du Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour leur implication personnelle dans l’application effective de la loi N°4-2009 du 7 février 2019 relative à l’obligation de déclaration de patrimoine par les citoyens élus ou nommés à une haute fonction publique. Ce geste qui suscite l’admiration de tous les congolais qui aiment leurs pays, vient appuyer les efforts de la HALC dans ce combat qu’elle a engagé dès le 1er jour de son entrée en fonction.

Avant de déclarer ouvert la session de la campagne de sensibilisation et de vulgarisation des textes juridiques de la HALC, Emmanuel OLLITA O NDONGO a donné une information que la HALC dispose d’un numéro vert qui sera opérationnel dans les jours qui suivent, c’est le 1023. Les opérateurs de téléphonies mobiles s’y attèlent pour réunir toutes les conditions utiles relatives à son opérationnalisation. S’agissant des informations brutes obtenues à partir de notre numéro vert, elles subiront un traitement digne et une analyse profonde, pour se rassurer de leur authenticité, avant leur validation.

Du déroulement des travaux,

La Présentation Générale de la HALC a constitué le sous-thème de la leçon inaugurale par l’intervenant Emmanuel OLLITA ONDONGO.  Au cours de son exposé il a fait l’historique, les missions assignées à la HALC et  sa mise en place par un  arsenal de textes juridiques notamment : -La loi N°3-2019 du 7 février 2019 portant création de la HALC ; La loi N°4-2019 du 7 février 2019 relative à l’obligation de déclaration de patrimoine par les citoyens élus ou nommés à une haute fonction publique ; la Loi N°5-2009 du 28 décembre 2009 sur la corruption, la concussion, la fraude et les infractions assimilées ; le décret 2019-391 du 28 décembre 2019 portant organisation et fonctionnement de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et le décret N°2019-320 du 12 novembre 2019, fixant les modalités d’application de la loi relative à l’obligation de déclaration de patrimoine par les citoyens élus ou nommés à une haute fonction publique. Il a fait savoir la loi portant création de cet organe stipule en son article 22 ce qui suit : la HALC dresse chaque trimestre un rapport de ses activités. Une copie de ce rapport est envoyée au Président de la République, au Président du Sénat, au Président de l’Assemblée Nationale, au Premier Ministre, Chef du Gouvernement et au Ministre de la Justice des Droits Humains et de la Promotion des Peuples Autochtones.

La HALC a pour mission, la prévention et la lutte contre la corruption, la concussion, la fraude et les infractions assimilées. Et il a fait la présentation sur sa structuration et son fonctionnement.

Quant à  Martin DJOUOB, le Chef de Département de la Planification, du Suivi et Evaluation, dans son exposé, il a  présenté l'écosystème National de lutte contre la corruption, Rôle et place et Développement de la HALC, il a relevé les enjeux et défis de la corruption et la réponse national face à la corruption et que l’écosystème national de lutte concerne tous les acteurs étatique, les médias, les administrations pour vulgariser l’arsenal juridique et la mise en œuvre de son  plan d’action.

De son côté Juslain MBONGO, Conseiller Administratif et Juridique du Président de la HALC, a centré son exposé sur la HALC et ses procédures de saisine, la  HALC a le pouvoir de saisir d’office ou d’être saisie par le Président de la République le Président du Sénat, le Président de l’Assemblée Nationale sur la base des indices probants ; mener les enquêtes ou investigations sur les faits de corruption, de concussion et de fraude, d’obtenir de toute autorité publique ou de toute personne physique ou morale, la communication des informations et des documents dans le cadre des investigations qu’elle entreprend.

Pour Ruffin BAKOUETANA, Assistant du Secrétaire Général de la HALC a exposé sur l’Aperçu Générale de la Loi anticorruption, la corruption selon le code pénal selon la Loi anticorruption du 22 septembre 2009, les dispositions fondamentales de la loi, les difficultés d’application de la Loi anticorruption, les sanctions prévues par le code pénal et a terminé par la Convention des Nations Unies contre la Corruption et les dispositions fondamentales de la nouvelle loi anticorruption qui a apporté des grandes innovations.

« Lutte contre la corruption : place de la loi relative à la déclaration du patrimoine », a constitué le dernier exposé de cette séance de sensibilisation et de vulgarisation des textes juridique de la HALC. L’intervenant Germain LOUBOTA, Chef de Département de la Propagande, la Sensibilisation et de la Communication de cette institution a déclaré que l’article 104 du règlement N°1/CEMAC/CM portant prévention et répression du blanchiment des capitaux, la saisine du Procureur de la République est territorialement compétente et que dans cet aspect on parle des autorités judiciaires qui peuvent conduire des poursuites conformément à l’article 58 du décret N° 2019-391 du 28 novembre 2019. Il a fait aussi état de la saisine directe du Tribunal correctionnel et que la HALC a aussi le droit de suivre l’exécution de justices rendues en matière de lutte contre la corruption, la concussion, la fraude et les autres formes. Il y a des difficultés d’application de la loi anticorruption parce que cette loi est mal connu par le public congolais deux ans après sa promulgation par le Président de la République cette loi se heurte à des difficultés d’application.

« Sans ce combat, il est difficile de réaliser notre programme de développement », a indiqué Germain LOUBOTA.

En 2022, la HALC va élaborer son plan de lutte contre la corruption et que cette année 2021 est une période de prévention. Il a fait remarquer que les observations de la Conférence de Dakar 2013 sur les déclarations du patrimoine en Afrique, il y a la lenteur administrative et à qui profite-t-elle ? Il y a le manque de courage politique pour lutter contre les antivaleurs, le déficit de culture de contrôle et de déclaration des biens.

Pour clôturer, le Président de la HALC avant de déclarer close la séance de travail au Ministère de l’Economie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration Régionale a fait un récapitulatif général sur les quatre thèmes exposés.

A noter que cette vaque de campagnes de porte à porte qui fera la ronde de tous les ministères, aura pour points de chute, la Primature, les 2 chambres de parlement et la Présidence de la République, avant de clôturer par un carnaval anticorruption, dans nos deux (2) villes capitales, Brazzaville et Pointe Noire.

 

commentaires

Ne perdez plus de temps 1XBET est le meilleur pour vos paris en ligne

Publié le 13 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

Cliquez sur ce lien et inscrivez vous:http://sportspot.ga/USD/877135/

Ne perdez plus de temps 1XBET est le meilleur pour vos paris en ligne
Ne perdez plus de temps 1XBET est le meilleur pour vos paris en ligneNe perdez plus de temps 1XBET est le meilleur pour vos paris en ligne
commentaires

1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez

Publié le 10 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

Cliquez sur ce lien et découvrez: http://sportspot.ga/USD/877135/

1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez
1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez
1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez

Cliquez sur ce lien et inscrivez-vous :http://sportspot.ga/USD/877135/

1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez
1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez
1XBET le meilleur des paris en ligne, n'hésitez pas, osez et gagnez
commentaires

L’Entrepreneuriat et le monde des affaires au Congo autour d’une conférence internationale

Publié le 10 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

« Comprendre le monde des affaires » constitue le thème de la Conférence Internationale que la Fondation OBAKE organise durant trois jours du 09 au 11 septembre 2021 dans la salle des conférences du Lycée de la Révolution de Brazzaville.

Cette conférence à laquelle des différents sous-thèmes seront développés parmi lesquels : Impact de la Prière dans les Affaires ; Ignorance des Opportunités et ses Conséquences ; le Leadership dans le Monde des Affaires et Comment réussir financièrement. Ces sessions de formation ont pour objectifs ; comment montrer l’importance de l’entrepreneuriat et d’exhorter les hommes à se lancer dans les affaires.

Cette conférence sur l’entrepreneuriat focalisée autour du thème « Comprendre le monde des affaires » est une véritable opportunité qu’offre la Fondation OBAKE aux participants afin de se doter et s’équiper des outils nécessaires de base pour pouvoir réussir dans le monde des affaires et de l’entrepreneuriat tel que comment élaborer un projet ; avoir une bonne connaissance dans son domaine ; comment jouer les intermédiaires ou être au service des autres ; connaître son potentiel et comment valoriser son talent. Au cours de cette première journée, Frédie Césaire OBAKE, Chef d’Entreprise, Coach en entrepreneuriat, Président de la Fondation OBAKE dans son intervention a invité surtout les jeunes à se prendre en charge, à entreprendre, de se lancer dans l’entrepreneuriat qui est un pilier de la réussite.

De son côté, le Pasteur conférencier Dieudonné Djacker NDANDOU a exhorté et édifié les participants sur le rôle et la puissance de la prière dans les affaires. Car, la prière améliore l’homme et l’avance dans les affaires. Donc, l’homme en général doit travailler pour subvenir à ses besoins. « Nous devrions sortir dans nos états pour se lancer dans les affaires, nous utilisons les anges de combats et nous n’utilisons pas les anges des affaires ceux-là qui ont la charge de nous conduire dans les affaires. Dieu dit à l’homme travaille, cultive, c’est la responsabilité que Dieu avait donné à l’homme. C’est autour du travail que l’église travail. Je voulais dire que Dieu dit que celui qui ne travaille pas, qu’il ne mange pas. Donc, Dieu veut que les gens travail », a-t-il conclu.

A noter que la Fondation OBAKE a entre autres missions et vocation, l’amélioration de la vie humaine et la transformation du logiciel humain pour le commun des mortels.

 

 

commentaires

1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche

Publié le 1 Septembre 2021 par André LOUNDA dans société

 N'hésitez pas cliquez sur ce lien: http://sportspot.ga/USD/877135/

1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche
1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche
1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche

Voici la clé et cliquez sur ce lien: http://sportspot.ga/USD/877135/

1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche
1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche
1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche1XBET, le meilleur de vos paris ! Misez gros et devenez riche
commentaires

1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine

Publié le 16 Août 2021 par André LOUNDA dans société

Cliquez sur ce lien et gagnez de l'argent: http://sportspot.ga/USD/877135/

1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine1XBET, toujours au top des paris, ne ratez pas cette semaine
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>